CHIBROXINE 0,3 POUR CENT, collyre en solution

Traitement antibactérien local des infections oculaires sévères (conjonctivites sévères, kératites et ulcères cornéens) dues à des germes sensibles à la norfloxacine.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.


  • Conjonctivite bactérienne
  • Kératite bactérienne
  • Ulcère cornéen bactérien

Posologie

La posologie usuelle est de 1 ou 2 gouttes 4 fois par jour dans l'oeil (ou les yeux) atteint(s). Si la sévérité de l'infection l'exige, on peut prescrire, le premier jour de traitement, 1 ou 2 gouttes de collyre toutes les 2 heures, pendant la journée.

Mode d'administration

Voie locale

En instillation oculaire

NE PAS INJECTER.
NE PAS AVALER.
EVITER le contact avec les lentilles de contact souples. Retirer les lentilles de contact avant application et attendre au moins 15 minutes avant de les remettre.
RESPECTER un intervalle d’au moins 15 minutes entre deux instillations en cas d'administration simultanée de différents collyres. 

Les plus fréquemment rencontrés : sensations de brûlure ou de picotement local.

Plus rarement : hyperhémie conjonctivale, chemosis, photophobie, goût amer après l'instillation.

Très rarement : dépôts cornéens.

En raison de la présence de chlorure de benzalkonium, risque d'eczéma de contact, d'irritation.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.


  • Sensation de brûlure oculaire
  • Sensation de picotement oculaire
  • Hyperhémie conjonctivale
  • Chemosis
  • Photophobie
  • Goût amer
  • Dépôt cornéen
  • Eczéma de contact des paupières
  • Irritation conjonctivale
Contre-indications

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

·         hypersensibilité à l'un des composants de ce collyre,

·         hypersensibilité aux quinolones.

Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé pendant l'allaitement.

LISTE:

  • Hypersensibilité norfloxacine
  • Hypersensibilité benzalkonium
  • Hypersensibilité quinolones
  • Injection péri-oculaire
  • Injection intra-oculaire
  • Port de lentilles de contact souples
  • Allaitement

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

·         Ne pas injecter, ne pas avaler.

·         Le collyre ne doit pas être employé en injection péri ou intraoculaire.

·         Une émergence de résistance ou une sélection de souches résistantes est possible, en particulier lors de traitement au long cours.

·         Il peut exister une résistance croisée entre quinolones.

·         Le traitement doit être interrompu dès les premiers signes d'une éruption cutanée ou de tout autre signe d'une réaction d'hypersensibilité.

·         Lors de l'instillation, ne pas toucher l'oeil avec l'embout du flacon.

·         En raison de la présence de chlorure de benzalkonium, ce médicament peut provoquer une irritation des yeux.

·         Le port des lentilles de contact est déconseillé lors d'infections oculaires. Néanmoins si le médecin juge possible l'utilisation de lentilles de contact, le patient doit être informé de la façon suivante : Eviter le contact avec les lentilles de contact souples. Retirer les lentilles de contact avant application et attendre au moins 15 minutes avant de les remettre.

·         Le chlorure de benzalkonium peut décolorer les lentilles de contact souples.

·         En cas d'administration simultanée de différents collyres, les instillations doivent être espacées d'au moins 15 minutes.

LISTE:

  • Eruption cutanée
  • Manifestation d'hypersensibilité

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Aucune étude spécifique d'interactions médicamenteuses n'a été réalisée avec la norfloxacine collyre.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

A ce jour, aucun cas de surdosage n'a été rapporté avec ce collyre.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Grossesse

Compte-tenu des faibles doses administrées, l'utilisation de ce collyre peut être envisagée au cours de la grossesse si besoin.

Avec la norfloxacine administrée par voie systémique, les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène, et les données cliniques sont encore insuffisantes.

Des atteintes articulaires ont été décrites chez des enfants traités par des quinolones, mais à ce jour, aucun cas d'arthropathie secondaire à une exposition in utero n'est rapporté.

Allaitement

La norfloxacine, administrée par voie générale, passe dans le lait maternel. Par conséquent, en l'absence de données de passage après administration par voie oculaire, il est déconseillé d'administrer ce collyre durant la période d'allaitement.

Durée de conservation :

Avant ouverture : 3 ans.

Après ouverture : le médicament peut être conservé 15 jours maximum.

Précautions particulières de conservation :

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

Conserver le flacon dans l'emballage extérieur.

Forme : Collyre en solution

Dosage : 0,3 %

Contenance : 100 gouttes ou 5 ml ou 1 flacon

Laboratoire Titulaire : THEA

Laboratoire Exploitant : THEA PHARMA


Forme pharmaceutique

Collyre en solution.


Composition exprimée par 100 ml

Principes Actifs :
  • Norfloxacine (0.3 g)

Excipients :
  • Sodium acétate trihydraté
  • Benzalkonium chlorure (Effet notoire)
  • Sodium édétate
  • Chlorhydrique acide N
  • Sodium chlorure
  • Eau pour préparations injectables

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.