ALMIDE 0,1 POUR CENT, collyre (PRODUIT SUPPRIME LE 30/09/2015)

 

Affections oculaires d'origine allergique.

 


  • Affection oculaire d'origine allergique

Voie locale.

EN INSTILLATION OCULAIRE.

Selon la sévérité des symptômes: 1 à 2 gouttes dans l'oeil malade, 2 à 4 fois par jour, à intervalles réguliers.

Après amélioration de la symptomatologie, le traitement devra être poursuivi pour maintenir l'amélioration.

Si nécessaire, il est possible d'associer au traitement par ALMIDE 0,1  POUR CENT, collyre des corticoïdes.

- PRUDENCE en cas de conduite de véhicules ou d'utilisation de machines (vision trouble transitoire).

 

Au cours des études cliniques, les effets indésirables les plus fréquemment rapportés (chez 15% des patients environ) suite à l'instillation du collyre ont été : une irritation oculaire transitoire (brûlure), une douleur oculaire (picotements) ou une gêne oculaire.

 

Affections du système nerveux

 

Peu fréquentes (>1/1000 à ≤1/100) : céphalées, vertiges, somnolence.

 

Affections oculaires

 

Très fréquentes (≥1/10) : irritation oculaire, douleur oculaire, gêne oculaire.

 

Fréquentes (>1/100 à <1/10) : sécheresse oculaire, prurit oculaire, croûtes sur le bord des paupières, augmentation  des larmes, hyperémie oculaire, vision brouillée.

 

Peu fréquentes (>1/1000 à ≤1/100) : allergie oculaire, oedème des paupières, trouble de la vision.

 

Affections gastro-intestinales

 

Peu fréquentes (>1/1000 à ≤1/100) : nausées, troubles gastriques.

 

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

 

Peu fréquentes (>1/1000 à ≤1/100) : éruption.

 

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

 

Peu fréquentes (>1/1000 à ≤1/100) : sensation de chaleur.

 


  • Céphalée
  • Vertige
  • Somnolence
  • Irritation oculaire
  • Douleur oculaire
  • Gêne oculaire
  • Sécheresse oculaire
  • Prurit oculaire
  • Croûtes sur le bord des paupières
  • Augmentation des larmes
  • Hyperémie oculaire
  • Vision brouillée
  • Allergie oculaire
  • Oedème des paupières
  • Trouble de la vision
  • Nausée
  • Trouble gastrique
  • Eruption cutanée
  • Sensation de chaleur
  • Coloration des lentilles de contact souples
Contre-indications

 

Hypersensibilité au lodoxamide ou à l'un des composants du collyre.

 

LISTE:

  • Hypersensibilité lodoxamide
  • Hypersensibilité benzalkonium
  • Port de lentilles de contact souples hydrophiles

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Ne pas injecter, ne pas avaler.

Ne pas dépasser la posologie prescrite.

Comme pour toute préparation ophtalmique contenant du chlorure de benzalkonium, le port des lentilles de contact souples (hydrophiles) est déconseillé durant l'utilisation de ce collyre.

En raison de la présence de chlorure de benzalkonium, ce médicament peut provoquer une irritation des yeux.

Éviter le contact avec les lentilles de contact souples. Retirer les lentilles de contact avant application et attendre au moins 15 minutes avant de les remettre.

Le chlorure de benzalkonium peut teinter les lentilles de contact souple

Enfants

Absence d'étude chez l'enfant de moins de 4 ans.

LISTE:

  • Enfant de moins de 4 ans
  • Grossesse
  • Allaitement

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Les données disponibles à ce jour ne laissent pas supposer l'existence d'interactions cliniquement significatives.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

Un surdosage local ne va probablement pas être associé à une toxicité. En cas de surdosage local, lavez les yeux avec de l'eau courante.

Le surdosage accidentel d'une préparation orale de 120 à 180 mg de lodoxamide a provoqué une sensation transitoire de chaleur, une transpiration abondante, une diarrhée, des étourdissements et une sensation de distension de l'estomac; aucun effet indésirable permanent n'a été observé.

Le médecin peut recourir à un vomissement en cas d'ingestion accidentelle.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Comme avec tout collyre, une vision floue provisoire ou d'autres troubles visuels peuvent diminuer l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. En cas de vision floue survenant lors de l'instillation, le patient doit attendre que sa vision redevienne normale avant de conduire un véhicule ou d'utiliser une machine.

 

Grossesse

 

Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.

Il n'existe pas actuellement de données pertinentes ou en nombre suffisant pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique du lodoxamide trométamol lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse. En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser le lodoxamide trométamol pendant la grossesse.

 

Allaitement

 

Absence de données sur le passage du lodoxamide dans le lait maternel.

 

Durée de conservation :

2 ans.

Précautions particulières de conservation :

A conserver verticalement à température ambiante et à utiliser dans les 15 jours après ouverture du flacon.

Forme : Collyre

Dosage : 0,1 POUR CENT

Contenance : 100 gouttes ou 5 ml ou 1 flacon

Laboratoire Titulaire : ALCON

Laboratoire Exploitant : ALCON


Forme pharmaceutique

Absence d'information dans l'AMM.


Composition exprimée par 100 ml

Principes Actifs :
  • Lodoxamide (0.1 g) trométamol : 0,178 g quantité correspondant à lodoxamide

Commentaire : Excipient à effet notoire : chlorure de benzalkonium.


Excipients :
  • Benzalkonium chlorure (Effet notoire)
  • Mannitol
  • Sodium édétate
  • Méthylhydroxypropylcellulose 2910
  • Sodium citrate (dihydraté)
  • Citrique acide (monohydraté)
  • Tyloxapol
  • Chlorhydrique acide (1N) et/ou
  • Sodium hydroxyde (1N)
  • Eau purifiée

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.