TOPALKAN, suspension buvable (PRODUIT SUPPRIME LE 10/09/2010)

Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien ; en cas d'oesophagite, peut être associé à un antisécrétoire.


  • Reflux gastro-oesophagien
  • Oesophagite par reflux gastro-oesophagien

- 2 cuillères à café 3 fois par jour après les repas.
Dernière prise de préférence le soir au coucher.
- Bien agiter le flacon avant emploi.

- Liés à l'aluminium : déplétion phosphorée chez les sujets prédisposés en cas de traitement prolongé ou de surdosage.
- En raison de la présence d'acide sorbique, risque d'urticaire.
- En raison de la présence de glycérol, risque de troubles digestifs et de diarrhée.


  • Déplétion phosphorée
  • Urticaire
  • Trouble digestif
  • Diarrhée

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

- A n'utiliser qu'avec précaution chez les dialysés chroniques en raison du risque d'encéphalopathie à l'aluminium.
- Ce médicament contient 64 mg de sodium par unité de prise : en tenir compte chez les personnes suivant un régime hyposodé strict.

LISTE:

  • Insuffisance rénale
  • Régime désodé
  • Régime hyposodé

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Les anti-acides interagissent avec certains autres médicaments absorbés par voie orale.
ASSOCIATIONS NECESSITANT UNE PRECAUTION D'EMPLOI :
Par mesure de précaution, il convient de prendre les anti-acides à distance des autres médicaments.
Espacer la prise de ce médicament de plus de 2 heures, si possible, avec :
- Antibactériens-antituberculeux (éthambutol, isoniazide) (voie orale).
- Antibactériens-cyclines (voie orale).
- Antibactériens-fluoroquinolones (voie orale).
- Antibactériens-lincosanides (voie orale).
- Antihistaminiques H2 (voie orale).
- Aténolol, métoprolol, propranolol (voie orale).
- Chloroquine (voie orale).
- Diflunisal (voie orale).
- Digoxine (voie orale).
- Diphosphonates (voie orale).
- Fexofénadine.
- Fluorure de sodium.
- Glucocorticoïdes (voie orale) (décrit pour la prednisolone et dexaméthasone).
- Indométacine (voie orale).
- Kayexalate (voie orale) : Réduction de la capacité de la résine à fixer le potassium, avec risque d'alcalose métabolique chez l'insuffisant rénal.
- Kétoconazole (voie orale).
- Lansoprazole.
- Neuroleptiques phénothiaziniques (voie orale).
- Pénicillamine (voie orale).
- Phosphore.
- Sels de fer (voie orale).
- Sparfloxacine (voie orale) : Diminution de l'absorption digestive des médicaments précités administrés simultanément à ce médicament.
ASSOCIATIONS A PRENDRE EN COMPTE :
Salicylés (voie orale) : Augmentation de l'excrétion rénale des salicylés par alcalinisation des urines.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

Sans objet.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Grossesse :
Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal.
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de ce médicament lorsqu'il est administré pendant la grossesse.
Prenant en compte sa faible absorption, l'utilisation de ce médicament ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.
Tenir compte de la présence d'ions aluminium et magnésium susceptibles de retentir sur le transit (l'effet résultant des proportions respectives en cations) :
- les sels d'aluminium sont à l'origine d'une constipation qui peut s'ajouter à celle, classique de la grossesse ; ils peuvent également induire, à doses élevées, une déplétion phosphorée (sauf phosphate d'aluminium).
L'absorption de l'ion aluminium doit être considérée comme minime et le risque de surcharge de l'organisme nul si la dose est limitée par jour et dans le temps, mais ce risque est réel si ces précautions ne sont pas respectées, et a fortiori en cas d'insuffisance rénale maternelle : risque foetal et néonatal d'intoxication aluminique ;
- les sels de magnésium peuvent provoquer une diarrhée ; à doses élevées et prolongées, il existe un risque d'hypermagnésémie.

Durée de conservation :
2 ans.
Précautions particulières de conservation :
A conserver à une température inférieure à 25°C.

Forme : Suspension buvable

Contenance : 42 cuillères à café ou 1 flacon

Laboratoire Titulaire : PIERRE FABRE MEDICAMENT

Laboratoire Exploitant : PIERRE FABRE MEDICAMENT


Forme pharmaceutique

Absence d'information dans l'AMM.


Composition exprimée par 100 ml

Principes Actifs :
  • Acide alginique (4 g)
  • Hydroxyde d'aluminium (0.6 g) colloïdal
  • Silice (2.6 g) hydratée
  • Carbonate de magnésium (0.8 g) léger

Commentaire : Teneur en sodium : 64 mg par unité de prise.


Excipients :
  • Magnésium alginate
  • Calcium carbonate
  • Glycérol (Effet notoire)
  • Saccharine sodique
  • Menthe poivrée huile essentielle
  • Sorbique acide
  • Parahydroxybenzoate de méthyle sodé
  • Parahydroxybenzoate de propyle sodé
  • Sodium bicarbonate
  • Sodium hydroxyde
  • Eau purifiée
  • Arôme caramel :
    • Vanilline
    • Acétylméthylcarbinol
    • Benzylique alcool
    • Lactique acide
    • Cacao extrait
  • Présence de :
    • Sodium (Effet notoire)

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.