NEOSYNEPHRINE AP-HP 5 mg/ml, solution injectable en ampoule (PRODUIT SUPPRIME LE 04/06/2013)

Utilisé dans les états lipothymiques sans cause organique.


  • Etat lipothymique

1 à 4 ampoules dans 500 ml de chlorure de sodium ou glucose isotonique.
Le débit est fonction de la gravité du collapsus et peut varier de 0,1 à 1,7 mg de néosynéphrine par minute.

Possibilité de survenue de céphalées, de crises de tachycardie, d'anxiété, de flush.


  • Céphalée
  • Tachycardie
  • Anxiété
  • Flush
Contre-indications

CONTRE-INDIQUE :
- Eviter l'administration de la néosynéphrine chez les hypertendus, les hyperthyroïdiens et les coronariens et chez tous les sujets présentant une contre-indication à l'emploi des amines pressives.
- En association avec la pseudoéphédrine, la phénylpropanolamine, l'éphédrine et le méthylphénidate.
DECONSEILLE :
- IMAO non sélectifs, guanéthidine (voir interactions).
- L'innocuité de la néosynéphrine au cours de la grossesse et de l'allaitement n'étant pas établie, son utilisation est déconseillée chez la femme enceinte.

LISTE:

  • Hypertendu
  • Hyperthyroïdie
  • Coronarien
  • Grossesse

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Ce médicament contient des sulfites qui peuvent éventuellement entraîner ou aggraver des réactions de type anaphylactique.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- L'innocuité de la néosynéphrine au cours de la grossesse et de l'allaitement n'étant pas établie, son utilisation est déconseillée chez la femme enceinte.
- Surveiller la pression artérielle et veineuse au cours de la perfusion.

LISTE:

  • Surveillance pression artérielle

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

- Prudence avec les dérivés halogénés (risque de troubles du rythme ventriculaire).
- Antagonisme de la réserpine et de la méthyldopa.
ASSOCIATIONS CONTRE-INDIQUEES :
Autres sympathomimétiques indirects (phénylpropanolamine, éphédrine, pseudoéphédrine, méthylphénidate) :
Risque de vasoconstriction et/ou de crises hypertensives.
ASSOCIATIONS DECONSEILLES :
- IMAO non sélectifs : crises hypertensives (inhibition du catabolisme des amines pressives). Du fait de la longue action des IMAO, cette interaction est encore possible 15 jours après l'arrêt de l'IMAO.
- Guanéthidine et apparentés : majoration de l'effet hypertenseur de la phényléphrine. Si l'association ne peut être évitée, utiliser sous surveillance étroite.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

- En cas de surdosage, on peut observer : hypertension, bradycardie, arythmies, vomissements, céphalées.
- Conduite à tenir : après l'arrêt d'administration du produit, la première mesure consiste dans le transfert rapide vers un centre spécialisé. L'administration d'un agent alphabloquant peut être nécessaire dans les cas sévères.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

L'innocuité de la néosynéphrine au cours de la grossesse et de l'allaitement n'étant pas établie, son utilisation est déconseillée chez la femme enceinte.

Durée de conservation :
5 ans.

Forme : Solution injectable

Dosage : 5 mg/mL

Contenance : 50 mg ou 10 ampoules ou 10 ml

Laboratoire Titulaire : ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS AP-HP

Laboratoire Exploitant : ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS AP-HP


Forme pharmaceutique

Absence d'information dans l'AMM.


Composition exprimée par 1 ml

Principes Actifs :
  • Phényléphrine (5 mg) (sous forme de chlorhydrate de phényléphrine : 6,09 mg)

Excipients :
  • Sodium métabisulfite (Effet notoire)
  • Sodium chlorure
  • Eau pour préparations injectables

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.