Médicaments


TISANE PROVENCALE N°1, plantes pour tisane en sachet

Traitement de courte durée de la constipation occasionnelle.


  • Constipation

Voie orale. Réservé à l'adulte et à l'adolescent de plus de 12 ans.

1 sachet 1 à 2 fois par jour au maximum en infusion

Dans une tasse, verser de l'eau bouillante sur le sachet. Laisser infuser 5 à 10 minutes

La durée du traitement ne doit pas excéder 8 à 10 jours.

CONSULTER UN MEDECIN en cas de douleurs, fièvre et gonflement du ventre.
Le traitement médicamenteux de la constipation n'est qu'un adjuvant au traitement hygiéno-diététique :
- enrichissement de l'alimentation en fibres végétales et en eau,
- conseils d'activité physique et de rééducation de l'exonération.
NE PAS dépasser 8 à 10 jours de traitement.

Possibilité de nausées, vomissements, diarrhée, de douleurs abdominales en particulier chez les sujets souffrant du côlon irritable.

Possibilité d'hypokaliémie.

Parfois, coloration anormale des urines sans signification clinique.

Rarement des réactions d'hypersensibilité à type d'urticaire, oedème voire réaction anaphylactoïde.


  • Nausée
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Douleur abdominale
  • Hypokaliémie
  • Coloration anormale des urines
  • Réaction d'hypersensibilité
  • Oedème
  • Réaction anaphylactoïde
Contre-indications

Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :

·         colopathies organiques inflammatoires (rectocolite ulcéreuse, maladie de Crohn...),

·         syndrome occlusif ou subocclusif,

·         syndromes douloureux abdominaux de cause indéterminée,

·         états de déshydratation sévère avec déplétion électrolytique,

·         fécalome,

·         enfants de moins de 12 ans.

 

Ce médicament est généralement déconseillé :

·         en association avec les médicaments donnant des torsades de pointes (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions),

LISTE:

  • Colopathie organique inflammatoire
  • Syndrome occlusif
  • Syndrome subocclusif
  • Syndrome douloureux abdominal de cause indéterminée
  • Déshydratation sévère avec déplétion électrolytique
  • Fécalome
  • Enfant de moins de 12 ans
  • Grossesse
  • Allaitement

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Associations déconseillées

+        Médicaments donnant des torsades de pointes : amiodarone, astémizole, bépridil, brétylium, disopyramide, érythromycine IV, halofantrine, pentamidine, quinidiniques, sparfloxacine, sotalol, sultopride, terfénadine, vincamine.

      Risque majoré de troubles ventriculaires, notamment de torsades de pointes. Utiliser un laxatif non                          stimulant.

Associations faisant l'objet de précautions d'emploi

+        Digitaliques :
L'hypokaliémie favorise les effets toxiques des digitaliques.
Surveillance de la kaliémie et, s'il y a lieu, ECG. Utiliser un laxatif non stimulant.

+        Autres hypokaliémiants :

Diurétiques hypokaliémiants (seuls ou associés), amphotéricine B (voie IV), corticoïdes (gluco-, minéralo- : voie générale), tétracosactide.

Risque majoré d'hypokaliémie (effet additif).

Surveillance de la kaliémie et, si besoin, correction. Utiliser un laxatif non stimulant.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

Les symptômes principaux en cas de surdosage ou d'abus sont des douleurs et des diarrhées sévères avec des pertes importantes de liquide et d'électrolytes qui doivent être compensées. Les diarrhées peuvent causer spécialement une perte en potassium qui peut conduire à des désordres cardiaques et une asthénie musculaire, particulièrement quand des glucosides cardiotoniques, des diurétiques, des corticostéroïdes ou de la racine de réglisse sont pris simultanément.

Une grande quantité de liquide est à prendre pendant le traitement. Les électrolytes, spécialement le potassium, sont à contrôler. Ceci est particulièrement important chez les personnes âgées.

L'ingestion chronique de médicaments contenant des dérivés anthraquinoniques à dose excessive peut provoquer une toxicité hépatique.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Grossesse

Il n'y a pas de rapports d'effets indésirables pendant la grossesse, ni sur le foetus aux doses recommandées. Cependant, compte tenu du risque génotoxique de plusieurs dérivés anthracéniques tels que l'émodine, l'aloé-émodine, ce médicament est déconseillé pendant la grossesse.

Allaitement

L'usage pendant l'allaitement est déconseillé en raison d'insuffisance de données sur le passage de métabolites dans le lait. De petites quantités de métabolites actifs (rhéine) sont retrouvées dans le lait. Il n'a pas été rapporté d'effet laxatif chez les bébés.

Durée de conservation :

3 ans.

Précautions particulières de conservation :

Conserver à température ne dépassant pas 25 °C

Forme : Plantes pour tisane

Contenance : 24 infusions ou 24 sachets-dose

Laboratoire Titulaire : TISANE PROVENCALE

Laboratoire Exploitant : TISANE PROVENCALE


Forme pharmaceutique

Absence d'information dans l'AMM. 


Composition exprimée par Sachet-dose de 1,7 g

Principes Actifs :
  • Séné (12.5 mg) (Cassia senna L.) (feuille de )* :

Commentaire : *quantité correspondant en hétérosides anthracéniques exprimés en sennosides B à


Excipients :
  • Guimauve parties aériennes
  • Achillée millefeuille
  • Menthe poivrée (feuille de)
  • Réglisse (racine de)
  • Romarin feuille de

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.