TRANQUILIMAG, gélule (PRODUIT SUPPRIME LE 01/12/2010)

Carences magnésiennes avérées, isolées ou associées.


  • Carence magnésienne

Voie orale.
Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.
- Chez l'adulte : 5 à 7 gélules par jour.
- Chez l'enfant de plus de 6 ans : 9,6 à 28,8 mg/kg/j, soit 1 à 7 gélules par jour.
Les gélules doivent être avalées avec un peu d'eau, à répartir de préférence en plusieurs prises avant ou au cours d'un repas.
En fonction du désir du patient, la gélule peut être ouverte, son contenu devant être mélangé à un liquide.
Le traitement sera interrompu dès que la magnésémie sera normalisée.

Diarrhées, douleurs abdominales.


  • Diarrhée
  • Douleur abdominale
Contre-indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est CONTRE-INDIQUE dans les cas suivants :
- Hypersensibilité à l'un des constituants.
- Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min/1,73 m²).
- Enfant de moins de 6 ans (risque d'inhalation de la gélule).
- En cas de phénylcétonurie, en raison de la présence d'aspartam.
DECONSEILLE :
Ce médicament est GENERALEMENT DECONSEILLE en association avec les quinidiniques.

LISTE:

  • Insuffisance rénale sévère (Clcr < 30 ml/mn)
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Phénylcétonurie

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

- En cas de carence sévère, le traitement doit être commencé par la voie veineuse. Il en est de même en cas de malabsorption.
- En cas de carence calcique associée, il est recommandé de procéder d'abord dans la plupart des cas, à la réplétion magnésienne avant la calcithérapie.
- Allaitement : en raison du passage du magnésium dans le lait maternel, l'utilisation du magnésium est à éviter pendant l'allaitement.

LISTE:

  • Malabsorption
  • Carence calcique
  • Allaitement

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

ASSOCIATION DECONSEILLEE :
Quinidiniques :
Augmentation des concentrations plasmatiques de la quinidine et risque de surdosage (diminution de l'excrétion rénale de la quinidine par alcalinisation des urines).


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

En cas de prise massive, risque de syndrome anurique.
Traitement : réhydratation, diurèse forcée. En cas d'insuffisance rénale, une hémodialyse ou une dialyse péritonéale est nécessaire.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Grossesse :
Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal.
En clinique, l'analyse d'un nombre élevé de grossesses exposées n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier du magnésium. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque.
En conséquence, l'utilisation du magnésium ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.
Allaitement :
En raison du passage du magnésium dans le lait maternel, l'utilisation du magnésium est à éviter pendant l'allaitement.

Durée de conservation :
2 ans.

Forme : Gélule

Dosage : 59 mg

Contenance : 2832 mg ou 48 gélules ou 2,83200878 g

Laboratoire Titulaire : AUTOMEDIC

Laboratoire Exploitant : AUTOMEDIC


Forme pharmaceutique

Gélule bleu clair.


Composition exprimée par Gélule

Principes Actifs :
  • Sulfate de magnésium (59 mg) trihydraté : 419,5 mg quantité correspondant à magnésium-élément
  • Levure Saccharomyces cerevisiae (50 mg)

Excipients :
  • Magnésium stéarate
  • Aspartam (Effet notoire)
  • Arôme orange :
    • Maltodextrine
    • Soja protéines (Effet notoire)
    • Gomme arabique
    • Orange jus concentré
    • Orange huile essentielle
    • Citron huile essentielle
    • Citral
    • Acétique aldéhyde
    • Linalol
    • Ethyle butyrate
    • Alpha-terpinéol
    • Octanal
    • Ethyle acétate
    • Géranyle acétate
  • Enveloppe de la gélule :
    • Gélatine
    • Titane dioxyde
    • Indigotine

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.