AMINOMIX 500, solution pour perfusion

AMINOMIX 500 est indiqué pour répondre aux besoins quotidiens en azote (acides aminés), glucose et besoins liquidiens des adultes et des enfants de plus de 2 ans, nécessitant une nutrition parentérale (c'est-à-dire lorsque la nutrition orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée).

AMINOMIX 500 est particulièrement adapté aux patients avec tolérance au glucose limitée.

AMINOMIX 500 est une solution pour perfusion ne contenant pas d'électrolytes permettant ainsi une supplémentation individuelle en électrolytes.


  • Apport d'acides aminés et de glucose

Posologie

PERFUSION INTRAVEINEUSE PAR VOIE CENTRALE.

La posologie est fonction des besoins en acides aminés, hydrates de carbone, électrolytes et besoins liquidiens et dépend de l'état clinique du patient (nutritionnel et sévérité du catabolisme créé par le désordre métabolique).

En cas de besoins énergétiques supplémentaires, il est recommandé d'administrer des émulsions lipidiques. Des électrolytes doivent être ajoutés en fonction des besoins du patient.

Débuter la perfusion à un débit en-dessous du débit désiré puis augmenter jusqu'au débit recommandé sur une période de 2-3 jours.

Adultes (dont sujets âgés) et adolescents de plus de 14 ans

Se conformer à la prescription médicale.

La posologie recommandée est de 20 ml par kg de poids corporel et par jour, correspondant à :

·         1 g d'acides aminés et 2,4 g de glucose par kg de poids corporel et par jour

·         1400 ml par jour pour un patient de 70 kg

 

Débit maximal de perfusion : 2 ml par kg de poids corporel et par heure, ce qui correspond à 0,1 g d'acides aminés et 0,24 g de glucose par kg de poids corporel et par heure.

Posologie maximale quotidienne : 40 ml par kg de poids corporel, ce qui correspond à :

·         2 g d'acides aminés et 4,8 g de glucose par kg de poids corporel.

·         2800 ml pour un patient de 70 kg

·         140 g d'acides aminés et 336 g de glucose chez un patient de 70 kg

 

Les principes généraux d'utilisation et de posologie pour les hydrates de carbone ainsi que les recommandations générales pour les besoins liquidiens doivent être pris en compte.

Dans des conditions métaboliques normales, l'apport total quotidien en hydrates de carbone doit être limité à 300-400 g. Cette limite correspond à la capacité maximale d'oxydation. Si cette posologie est dépassée, des effets indésirables hépatiques peuvent se produire. Dans des conditions métaboliques détériorées (post-traumatisme, hypoxie, insuffisance organique), la dose journalière d'hydrates de carbone sera ramenée à 200-300 g (équivalent à 3 g par kg de poids) ; l'adaptation individuelle de la posologie nécessite une surveillance adéquate du patient.

Les restrictions suivantes pour le glucose doivent être strictement respectées chez l'adulte : 0,25 g par kg de poids corporel et par heure et jusqu'à 6 g par kg de poids corporel et par jour.

Lors de l'administration de solutions d'hydrates de carbone, quelle que soit la concentration, la surveillance des taux sanguins de glucose est fortement recommandée. Pour éviter un surdosage, en particulier en cas d'utilisation de solutions hyperconcentrées, la perfusion par pompe est recommandée.

Enfants et adolescents de moins de 14 ans

La posologie recommandée chez l'enfant ne représente qu'une orientation basée sur des valeurs moyennes. La posologie doit être adaptée individuellement en fonction de l'âge de l'enfant, de son développement et de l'existence d'un désordre sous-jacent.

Dose journalière chez l'enfant de 2 à 5 ans : 25 ml par kg de poids corporel, ce qui correspond à 1,25 g d'acides aminés et 3 g de glucose par kg de poids corporel et par jour.

Dose journalière chez l'enfant de 5 à 14 ans : 20 ml par kg de poids corporel, ce qui correspond à 1 g d'acides aminés et 2,4 g de glucose par kg de poids corporel et par jour.

Débit maximal de perfusion : 1,25 ml par kg de poids corporel et par heure, ce qui correspond à 0,06 g d'acides aminés et 0,15 g de glucose par kg de poids corporel et par heure.

Aucune étude clinique confirmant la sécurité d'emploi, la tolérance et l'efficacité de la solution d'AMINOMIX 500 n'a été conduite ni chez l'enfant ni chez l'adolescent.

Durée de traitement

Uniquement pour nutrition parentérale à court et moyen terme, si AMINOMIX 500 est la seule solution pour nutrition parentérale administrée à la posologie recommandée, en fonction de l'état général du patient et de l'étendue du catabolisme, un apport complémentaire en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments doit être considéré dès le début du traitement.

La solution peut être également administrée dans les mêmes indications thérapeutiques quand la nutrition orale ou entérale est insuffisante ou impossible pendant une plus longue durée, si un apport suffisant en lipides, électrolytes, vitamines et oligo-éléments est assuré.

Aucun effet indésirable d'AMINOMIX 500 n'est connu, si correctement administré.

Cependant, des effets indésirables, qui ne sont pas spécifiquement liés au produit, mais à la nutrition parentérale en général, peuvent se produire, particulièrement en début de traitement :

 

Fréquent

(≥1/100 à 1<1/0)

Peu fréquent

(≥1/1000 à 1<1/100)

Rare

(≥1/10000 à <1/1000)

Affections gastro-intestinales

 

Nausées, vomissements

 

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

 

Maux de tête, frissons, fièvre

 

 

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.


  • Nausée
  • Vomissement
  • Maux de tête
  • Frissons
  • Fièvre
Contre-indications

AMINOMIX 500 est contre-indiqué dans les cas suivants :

·         anomalies congénitales du métabolisme des acides aminés,

·         insuffisance hépatique sévère,

·         insuffisance rénale sévère, en l'absence d'hémodialyse, hémofiltration ou hémodiafiltration,

·         métabolisme instable (par ex. catabolisme sévère, diabète instable, état comateux non défini),

·         hyperglycémie sévère par insulinorésistance, avec faible tolérance au glucose malgré l'administration de quantités importantes d'insuline

·         Hypersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition .

 

Contre-indications générales de la nutrition parentérale :

·         instabilité circulatoire mettant en jeu le pronostic vital (collapsus et choc),

·         hypoxie cellulaire ou acidose métabolique,

·         hyperhydratation/ surcharge circulatoire et/ou oedème pulmonaire aigu,

·         insuffisance cardiaque décompensée / insuffisance cardiaque congestive.

 

Une hyponatrémie existante doit être compensée avant le début du traitement.

En raison de sa composition (acides-aminés), AMINOMIX 500 est contre-indiqué chez les nouveau-nés et enfants âgés de moins de 2 ans

LISTE:

  • Anomalie congénitale du métabolisme des acides aminés
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère en l'absence d'hémodialyse, hémofiltration ou hémodiafiltration
  • Métabolisme instable
  • Hyperglycémie sévère par insulinorésistance malgré l'administration de quantités importantes d'insuline
  • Collapsus
  • Choc
  • Acidose métabolique
  • Hyperhydratation
  • Oedème pulmonaire aigu
  • Insuffisance cardiaque décompensée
  • Hyponatrémie réfractaire
  • Enfant de moins de 2 ans
  • Grossesse
  • Allaitement

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

En cas d'administration de la perfusion sur une durée inférieure à 24 heures, la vitesse de perfusion doit être augmentée progressivement durant la 1ère heure et diminuée progressivement durant la dernière heure, pour éviter des variations brutales de la glycémie.

L'adaptation individuelle de la posologie est recommandée chez les patients avec insuffisance hépatique, rénale, surrénalienne, cardiaque ou pulmonaire.

Pendant toute la durée de traitement, la glycémie, l'ionogramme, l'équilibre acido-basique, le bilan liquidien et la numération sanguine doivent être régulièrement surveillés.

En cas d'augmentation significative de la glycémie, la perfusion doit être interrompue et les pics glycémiques doivent être traités si nécessaire.

En particulier, une surveillance clinique et biologique régulière est nécessaire chez les patients avec :

·         trouble du métabolisme des acides aminés,

·         insuffisance hépatique (tenant compte des risques de troubles neurologiques ou d'aggravation de troubles neurologiques pré-existants en relation avec une hyperammoniémie),

·         insuffisance rénale, en particulier en cas d'hyperkaliémie pré-existante, s'il existe des risques d'apparition ou d'aggravation d'acidose métabolique et d'hyperazotémie, résultant de troubles de la clairance rénale,

·         diabète (glycémie, glycosurie, cétonurie, dosage de l'insuline),

·         acidose lactique et hyperosmolarité.

 

En cas d'utilisation de longue durée (plusieurs semaines), numération sanguine et facteurs de la coagulation doivent être surveillés.

Population pédiatrique

La posologie doit être adaptée en fonction de l'âge, de l'état nutritionnel et de l'existence d'un trouble sous-jacent et, si nécessaire, une supplémentation orale ou parentérale en protéines sera administrée.

Pour l'administration chez l'enfant de plus de 2 ans, il est essentiel d'utiliser un conditionnement qui permet d'apporter l'équivalent de la posologie requise par jour dans un seul récipient.

De plus, il est important que le traitement soit supplémenté en préparations apportant énergie, vitamines et oligo-éléments. Les formulations pédiatriques doivent être utilisées pour cette supplémentation.

Cette solution pour perfusion ne contient pas d'électrolytes, qui doivent être ajoutés en fonction des besoins du patient.

LISTE:

  • Insuffisance hépatique légère à modérée
  • Insuffisance rénale légère à modérée
  • Insuffisance surrénalienne
  • Insuffisance cardiaque
  • Insuffisance pulmonaire
  • Surveillance glycémie
  • Surveillance ionogramme sanguin
  • Surveillance équilibre acidobasique sanguin
  • Surveillance NFS
  • Augmentation de la glycémie
  • Hyperkaliémie au cours de l'insuffisance rénale
  • Diabète
  • Acidose lactique
  • Hyperosmolarité

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée.


Incompatibilités

Des incompatibilités peuvent survenir à la suite de l'ajout de cations polyvalents, par exemple calcium, particulièrement en cas d'association à l'héparine. Ne pas ajouter de phosphate inorganique en raison d'un risque de précipitation de phosphate de calcium et de magnésium.

Pour des raisons de sécurité microbiologique et de risque d'incompatibilité, AMINOMIX 500 ne doit pas être mélangé à d'autres médicaments. AMINOMIX 500 peut être mélangé de façon aseptique à d'autres nutriments, par exemple lipides, électrolytes, oligo-éléments et vitamines. Il faut veiller à assurer un mélange adéquat et particulièrement à éviter toute incompatibilité.

Le produit peut être conservé sur la base des données de stabilité fournies par le fabricant, mais uniquement si le mélange a été effectué dans des conditions contrôlées et validées d'asepsie.

Aucune substance ne doit être ajoutée au système de perfusion sans vérification préalable de la compatibilité.


Surdosage

En cas d'administration incorrecte (posologie ou débit), des signes d'hyperglycémie, d'hyperhydratation et d'hyperosmolarité ainsi que des perturbations de l'équilibre acido-basique et du bilan électrolytique peuvent être observés.

Comme avec les autres solutions contenant des acides aminés, une perfusion trop rapide peut également susciter des frissons, des nausées, des vomissements et une augmentation de la déperdition urinaire en acides aminés.

En cas de survenue de ces manifestations, la perfusion doit être immédiatement arrêtée ou poursuivie à plus bas débit, selon l'attitude la plus appropriée.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Aucune donnée clinique concernant l'administration d'AMINOMIX 500 chez la femme enceinte et lors de l'allaitement n'est disponible. Les études chez l'animal pour évaluer la toxicité de reproduction d'AMINOMIX 500 n'ont pas été réalisées. Il est donc préférable de ne pas administrer AMINOMIX 500 durant la grossesse ou l'allaitement.

Cependant, si l'administration d'AMINOMIX 500 est absolument nécessaire, après évaluation du rapport bénéfices/risques, AMINOMIX devra être administré avec précaution au cours de la grossesse et de l'allaitement.

Durée de conservation :

Durée de conservation du produit dans son conditionnement commercial

2 ans

Durée de conservation après reconstitution conformément aux instructions

Il a été démontré que le mélange des solutions des 2 chambres était chimiquement et physiquement stable 24 heures à une température de 25°C. D'un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement lorsque les tubulures sont connectées à la poche. Si l'utilisation n'est pas immédiate, la durée de conservation et les conditions de stockage avant utilisation sont de la responsabilité de l'utilisateur.

Précautions particulières de conservation :

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Conserver dans le suremballage.

Conserver la poche dans l'emballage extérieur (carton) à l'abri de la lumière.

Pour des raisons de sécurité microbiologique, le mélange doit être utilisé immédiatement après ajout des additifs. Si l'utilisation n'est pas immédiate, la durée et les conditions de conservation avant administration relèvent de la responsabilité de l'utilisateur. La solution reconstituée ne doit habituellement pas être conservée plus de 24 heures à 4-8°C, sauf si des ajouts ont été effectués dans des conditions contrôlées et validées d'asepsie.

Des données sur la stabilité chimique et physique de plusieurs préparations « tout en un » conservées à 4°C pendant des durées allant jusqu'à 7 jours sont disponibles sur demande auprès du fabricant.

Forme : Solution injectable pour perfusion IV

Contenance : 6000 ml ou 6 poches

Laboratoire Titulaire : FRESENIUS KABI FRANCE

Laboratoire Exploitant : FRESENIUS KABI FRANCE


Forme pharmaceutique

Solution pour perfusion. Solution limpide et incolore à légèrement jaunâtre.


Composition exprimée par 1000 ml

Principes Actifs :
  • Solution d'acides aminés :
  • Isoleucine (2.5 g)
  • Leucine (3.7 g)
  • Lysine (3.3 g) acétate : 4,655 g Equivalent à lysine
  • Méthionine (2.15 g)
  • Phénylalanine (2.55 g)
  • Thréonine (2.2 g)
  • Tryptophane (1 g)
  • Valine (3.1 g)
  • Arginine (6 g)
  • Histidine (1.5 g)
  • Glycine (5.5 g)
  • Sérine (3.25 g)
  • Tyrosine (0.2 g)
  • Taurine (0.5 g)
  • Alanine (7 g)
  • Proline (5.6 g)
  • Acide acétique (2.7 g) glacial
  • Solution de glucose :
  • Glucose (120 g) monohydraté : 132,0 g Equivalent à glucose anhydre

Commentaire : Aminomix 500 se compose d'une solution d'acides aminés et d'une solution d'hydrates de carbone, conditionnées en poche bicompartimentée, dans un rapport volumique de 1:1. - Solution reconstituée : . Acides aminés totaux : 50 g. . Teneur totale en azote : 8 g. . Energie, non protéique : 480 kcal. . Teneur totale en énergie : 680 kcal. . Osmolalité : 1197-1323 mOsm/kg. . Osmolarité : 1164 mOsm/L. . Acidité titrable (après mélange) : 10,0-20,0 mmol NaOH/L. . pH (après mélange) : 5,5-6,0.


Excipients :
  • Eau pour préparations injectables
  • Sodium hydroxyde (ajustement pH)
  • Chlorhydrique acide (ajustement pH)

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.