AMINOMIX 2, solution injectable pour perfusion (IV) en poche bicompartimentée (PRODUIT SUPPRIME LE 23/06/2008)

Celles de l'alimentation parentérale, totale ou associée à la nutrition entérale lorsque l'alimentation orale est impossible ou insuffisante.
AMINOMIX 2 est plus parfaitement adapté à la nutrition parentérale des patients modérément cataboliques et aux régimes d'épargne azotée.


  • Nutrition parentérale

VOIE VEINEUSE CENTRALE.
- Elle est fonction du niveau de catabolisme azoté (estimé ou mesuré) du malade.
La posologie moyenne chez l'adulte est de 20 à 40 ml/kg/jour.
- Pour un patient de 60 kg la posologie moyenne est de 1200 à 2400 ml/jour (soit un débit horaire de 50 à 100 ml).
Ce qui correspond à :
. 144 à 290 g de glucose par jour,
. 60 à 120 g d'acides aminés (soit 10 à 20 g d'azote par jour).
- La dose administrée ne doit pas dépasser : 40 ml/kg/jour ce qui correspond à :
. 4,8 g/kg/jour de glucose,
. 2 g/kg/jour d'acides aminés (soit 0,33 g/kg/jour d'azote).

- Frissons.
- Nausées.
- Vomissements.
- Fuites rénales entraînant un déséquilibre des acides aminés.
Ces effets sont dus le plus souvent à une perfusion trop rapide.


  • Frissons
  • Nausée
  • Vomissement
  • Fuite rénale d'acides aminés
  • Déséquilibre des acides aminés
Contre-indications

CONTRE-INDIQUE :
- Nouveau-né prématuré.
- Nourrisson.
En raison de l'absence de données, il est préférable de ne pas administrer AMINOMIX 2 que ce soit au cours de la grossesse ou au cours de l'allaitement.
DECONSEILLE :
L'administration d'hydrates de carbone est déconseillée en cas d'acidose lactique.

LISTE:

  • Prématuré
  • Nourrisson
  • Grossesse
  • Allaitement
  • Acidose lactique

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
NE PAS UTILISER PAR VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Se conformer à une vitesse de perfusion lente (de 0,8 à 1,7 ml/minute) du fait du risque d'apparition d'une diurèse osmotique et d'une perte rénale d'acides aminés.
- Surveillance de la balance hydro-électrolytique et de l'osmolarité sérique.
- Surveillance accrue en cas de :
. troubles du métabolisme des acides aminés,
. insuffisance hépatocellulaire grave,
. insuffisance cardiaque décompensée et inflation hydrosodée,
. insuffisance rénale,
. hyperkaliémie,
. acidose métabolique (l'administration d'hydrates de carbone est déconseillée en cas d'acidose lactique),
. diabète :
surveiller la glycémie, la glycosurie, l'acétonurie et ajuster éventuellement la posologie de l'insuline.
- En cas d'ajout d'électrolytes et en présence d'émulsion lipidique, la stabilité du mélange est conservée à condition de ne pas ajouter une concentration en cations divalents (Mg++, Ca++) :
. supérieure à 10,8 mmol/L si on ajoute une émulsion injectable d'huile de soja, de phosphatides et de glycérol ;
. supérieure à 5 mmol/L en présence d'autres émulsions lipidiques.

LISTE:

  • Surveillance hydro-électrolytique
  • Surveillance osmolarité sérique
  • Troubles du métabolisme des acides aminés
  • Insuffisance hépatocellulaire grave
  • Insuffisance cardiaque décompensée
  • Inflation hydrosodée
  • Insuffisance rénale
  • Hyperkaliémie
  • Acidose métabolique
  • Diabète

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Ne pas ajouter de médicament dans la poche sans avoir préalablement vérifié la compatibilité avec la solution.


Incompatibilités

Ne pas ajouter de médicament dans la poche sans avoir préalablement vérifié la compatibilité avec la solution.


Surdosage

L'apparition de tout signe anormal doit faire interrompre la perfusion, qui pourra être reprise à vitesse plus lente.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

En raison de l'absence de données, il est préférable de ne pas administrer AMINOMIX 2 que ce soit au cours de la grossesse ou au cours de l'allaitement.

Durée de conservation :
18 mois.
La solution doit être utilisée immédiatement après la reconstitution, au plus tard dans les 24 h à température ambiante ou après 3 jours à + 4°C.
Précautions particulières de conservation :
A conserver à une température inférieure à 25°C et à l'abri de la lumière.
Ne pas congeler.


Forme : Solution injectable pour perfusion IV

Contenance : 1500 ml ou 1 poche

Laboratoire Titulaire : FRESENIUS KABI FRANCE

Laboratoire Exploitant : FRESENIUS KABI FRANCE


Forme pharmaceutique

Absence d'information dans l'AMM.


Composition exprimée par 100 ml

Principes Actifs :
  • Solution A :
  • L-isoleucine (0.5 g)
  • L-leucine (0.74 g)
  • L-lysine (0.825 g) monochlorhydrate
  • L-méthionine (0.43 g)
  • L-phénylalanine (0.51 g)
  • L-thréonine (0.44 g)
  • L-tryptophane (0.2 g)
  • L-valine (0.62 g)
  • L-arginine (1.2 g)
  • L-histidine (0.3 g)
  • Glycine (1.4 g)
  • L-alanine (1.5 g)
  • L-proline (1.5 g)
  • Glycérophosphate de sodium (0.918 g)
  • Solution B :
  • Glucose (26.4 g) monohydraté
  • Chlorure de sodium (0.233 g)
  • Chlorure de potassium (0.447 g)
  • Chlorure de magnésium (0.1016 g) hexahydraté
  • Chlorure de calcium (0.0735 g) dihydraté
  • Chlorure de zinc (0.0011 g)

Commentaire : La solution finale contient 50 g/L d'acides aminés soit 8,2 g/L d'azote ; 120 g/L de glucose. Apport calorique glucidique : 480 Kcal/L. Apport calorique total : 680 Kcal/L. pH de la solution finale : pH = 5,0 à pH = 6,0. Osmolarité totale : 1316 mOsm/L. Composition molaire : Na + : 50,00 mmol/L (= 50 mEq/L). K + : 30,00 mmol/L (= 30 mEq/L). Ca ++ : 2,50 mmol/L (= 5 mEq/L). Mg ++ : 2,50 mmol/L (= 5 mEq/L). Zn ++ : 0,04 mmol/L (= 0,08 mEq/L). Cl - : 85,11 mmol/L (= 85,11 mEq/L). Glycérophosphate - : 15,00 mmol/L (= 30 mEq/L). Osmolarité totale : 1316 mOsm/L. Les solutions A et B ne contiennent ni conservateurs, ni sulfites, ni colorants.


Excipients :
  • Solution A :
    • L-acide malique
    • Chlorhydrique acide à 25 pour cent qs pH= 5,3 à pH = 5,6
    • Eau pour préparations injectables
  • Solution B :
    • Chlorhydrique acide à 25 pour cent qs pH = 3,5 à pH = 5,5
    • Sodium hydroxyde
    • Eau pour préparations injectables

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.