OCTANATE LV 100 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

Traitement et prophylaxie des épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie A (déficit congénital en facteur VIII).

Octanate LV peut être utilisé dans tous les groupes d'âge.

Cette préparation ne contient pas de facteur de Willebrand en quantité pharmacologiquement active et par conséquent n'est pas indiqué dans la maladie de Willebrand.


  • Hémophilie A

Le traitement doit être instauré sous la surveillance d'un médecin expérimenté dans le traitement de l'hémophilie.

Surveillance du traitement

Au cours du traitement, il est conseillé d'effectuer une détermination appropriée des taux de facteur VIII afin d'évaluer la dose à administrer ainsi que la fréquence de renouvellement des injections. Selon les patients, la réponse au facteur VIII peut varier, entraînant des taux de récupération et des demi-vies différentes. Une posologie basée sur le poids corporel peut nécessiter une adaptation chez les patients dont le poids est trop faible ou chez les patients en surpoids. Dans le cas d'une intervention chirurgicale majeure, en particulier, un contrôle précis du traitement substitutif par des tests de coagulation (activité plasmatique du facteur VIII) est indispensable.

Posologie

Le dosage et la durée du traitement de substitution dépendent de la sévérité du déficit en facteur VIII, de la localisation et de l'importance de l'épisode hémorragique ainsi que de l'état clinique du patient.

Le nombre d'unités de facteur VIII administrées est exprimé en Unités Internationales (UI), ramenées au concentré standard actuel de l'OMS pour les préparations de facteur VIII. L'activité coagulante du facteur VIII dans le plasma est exprimée soit en pourcentage (par rapport au plasma humain normal) soit en Unités Internationales (par rapport à un standard international du facteur VIII plasmatique).

Une Unité Internationale (UI) d'activité coagulante du facteur VIII correspond à la quantité de facteur VIII contenue dans un ml de plasma humain normal.

Traitement à la demande

Le calcul de la dose nécessaire de facteur VIII est basé sur le résultat empirique qu'une unité internationale (UI) de facteur VIII par kg de poids corporel augmente l'activité coagulante du facteur VIII plasmatique de 1,5% - 2% de la normale. La posologie nécessaire est déterminée à l'aide de la formule suivante :

Unités nécessaires = poids corporel (kg) x augmentation souhaitée du taux de facteur VIII (%) (UI/dl) x 0,5

La quantité à administrer et la fréquence d'administration doivent toujours être guidées par l'efficacité clinique individuelle du cas.

Dans le cas des événements hémorragique suivants, l'activité coagulante du facteur VIII ne doit pas chuter en dessous du taux d'activité coagulante plasmatique indiqué (en % de la normale) pendant la durée mentionnée.

Le tableau ci-dessous peut être utilisé comme guide pour les posologies lors d'épisodes hémorragiques et de chirurgie :

Degré de l'hémorragie/Type d'intervention chirurgicale

Taux de facteur FVIII nécessaire (%) (UI/dl)

Fréquence des doses (heures)/Durée de traitement (Jours)

Hémorragie

Début d'hémarthrose, saignement musculaire ou buccal

20 - 40

 

Renouveler toutes les 12 à 24 heures. Au moins 1 jour, jusqu'à ce que l'épisode hémorragique soit résolu comme indiqué par la douleur ou que la cicatrisation soit obtenue.

Hémarthrose plus étendue, hémorragie musculaire ou

hématome

30 - 60

Renouveler la perfusion toutes les 12 à 24 heures pendant 3 à 4 jours ou plus jusqu'à ce que la douleur et le handicap aigu disparaissent.

Hémorragies mettant en jeu le pronostic vital

60 - 100

Renouveler la perfusion toutes les 8 à 24 heures, jusqu'à disparition du risque vital.

Chirurgie

Chirurgie  mineure

Dont extraction dentaire

30 - 60

Toutes les 24 heures, au moins 1 jour, jusqu'à ce que la cicatrisation soit obtenue.

Chirurgie  majeure

80 - 100

(pré et post - opératoire)

Renouveler la perfusion toutes les 8 à 24 heures, jusqu'à cicatrisation suffisante de la plaie, puis poursuivre le traitement pendant au moins 7 jours supplémentaires pour maintenir l'activité coagulante du FVIII entre 30% et 60%.

Prophylaxie

Pour le traitement prophylactique à long terme des épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie  A sévère, les posologies sont de 20 à 40 UI de facteur VIII ·par kg de poids corporel, espacées de 2 à 3 jours. Dans certains cas, notamment chez les patients plus jeunes, des intervalles d'administration plus courts ou des posologies plus élevées peuvent être nécessaires.

Perfusion continue

Une analyse pharmacocinétique doit être effectuée avant une intervention chirurgicale pour obtenir une estimation de la clairance.

La vitesse initiale de perfusion peut être calculée de la manière suivante : clairance x concentration souhaitée à l'état d'équilibre = vitesse de perfusion (UI/kg/h).

La clairance doit être de nouveau calculée quotidiennement après les 24 premières heures de perfusion continue selon la formule ci-dessus.

Population pédiatrique

Une étude clinique menée chez 15 patients âgés de 6 ans ou moins n'a pas démontré la nécessité d'adapter la posologie chez les enfants.

La posologie pour les enfants, en prophylaxie ou à la demande, est la même que celle pour les adultes.

Mode d'administration

Voie intraveineuse.

Il est recommandé de ne pas administrer plus de 2 à 3 ml par minute.

Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.

ARRET DU TRAITEMENT ET CONTACTER LE MEDECIN en cas de réactions d'hypersensibilité, y compris démangeaisons, urticaire généralisée, oppression thoracique, respiration sifflante, hypotension et anaphylaxie.
CONSULTER IMMEDIATEMENT le médecin en cas de saignement persistant.

Résumé du profil de sécurité

Une hypersensibilité ou des réactions allergiques (qui peuvent inclure angio-oedème, sensation de brûlure et de piqûre au site d'injection, frissons, rougeurs, urticaire généralisée, céphalées, démangeaisons, hypotension, léthargie, nausées, agitation, tachycardie, oppression thoracique, fourmillements, vomissements, respiration sifflante) ont été rarement observées, et peuvent dans certains cas évoluer vers une réaction anaphylactique sévère (voire un état de choc),

La fièvre a été observée à de rares occasions.

Des anticorps neutralisants (inhibiteurs) peuvent apparaître chez des patients atteints d'hémophilie A traités avec le facteur VIII, y compris avec OCTANATE LV, voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques. Une telle apparition se manifeste par une réponse clinique insuffisante. Dans ce cas, il est recommandé de contacter un centre spécialisé en hémophilie.

Liste des événements indésirables

Le tableau présenté ci-dessous est conforme à la classification par discipline médicale ou système organe classe (SOC) et au niveau de termes préférés MedDRA.

Les fréquences ont été évaluées selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100 à < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1000 à < 1/100), rare (≥ 1/10 000 à < 1/1000), très rare (< 1/10 000), fréquence inconnue (ne peut être estimée à partir des données disponibles).

Norme MedDRA

Classes de systèmes d'organes

Effets indésirables

Fréquence des effets indésirables

Affections du système immunitaire

Hypersensibilité

Choc anaphylactique

Rare

Très rare

Troubles généraux et réactions au site d'administration

Pyrexie

Rare

Affections hématologiques et du système lymphatique

Inhibition du facteur VIII

Peu fréquent (PPT)*

Très fréquent (PUP)*

Investigations

Anticorps anti-facteur VIII positifs

Rare

* La fréquence est déterminée d'après des études sur des produits de facteur VIII menées auprès de patients atteints d'hémophilie A sévère. PPT = patients précédemment traités, PUP = patients non traités précédemment (previously-untreated patients).

Pour les informations sur la sécurité virale, voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.


  • Hypersensibilité
  • Réaction allergique
  • Angio-oedème
  • Sensation de brûlure au site d'injection
  • Sensation de piqûre au site d'injection
  • Frissons
  • Rougeur au site d'injection
  • Urticaire généralisée
  • Céphalée
  • Démangeaison
  • Hypotension
  • Léthargie
  • Nausée
  • Agitation
  • Tachycardie
  • Oppression thoracique
  • Fourmillement
  • Vomissement
  • Respiration sifflante
  • Réaction anaphylactique
  • Choc anaphylactique
  • Fièvre
  • Apparition d'un inhibiteur du facteur VIII
Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

LISTE:

  • Hypersensibilité facteur VIII
  • Grossesse
  • Allaitement

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Traçabilité

Pour améliorer la traçabilité des médicaments biologiques, le nom et le numéro du lot du produit administré doivent être indiqués clairement.

Hypersensibilité

Des réactions d'hypersensibilité de type allergique sont possibles avec Octanate LV.

 Le produit contient des traces de protéines humaines autres que le facteur VIII. En cas d'apparition de symptômes d'hypersensibilité, il doit être conseillé aux patients d'arrêter immédiatement l'utilisation du produit et de contacter leur médecin. Les patients doivent être informés des premiers signes d'hypersensibilité, notamment: démangeaisons, urticaire généralisée, oppression thoracique, respiration sifflante, hypotension et anaphylaxie.

En cas de choc, le traitement médical standard relatif à l'état de choc devra être instauré.

Inhibiteurs

L'apparition d'anticorps neutralisants (inhibiteurs) du facteur VIII est une complication connue du traitement des patients atteints d'hémophilie A. Ces inhibiteurs sont habituellement des immunoglobulines IgG dirigées contre l'activité coagulante du facteur VIII et sont mesurées en Unités Bethesda par ml de plasma par le test modifié. Le risque de développer des inhibiteurs est corrélé à la gravité de la maladie ainsi qu'à l'exposition au facteur VIII, ce risque étant le plus élevé au cours des 50 premiers jours d'exposition, mais il persiste tout au long de la vie, bien qu'il soit peu fréquent.. Rarement, les inhibiteurs peuvent apparaître après les 100 premiers jours d'exposition.

La pertinence clinique de l'apparition d'inhibiteurs dépendra du titre d'inhibiteurs ; un faible titre d'inhibiteurs présente un risque de réponse clinique insuffisante moins élevé qu'un titre élevé d'inhibiteurs.

De manière générale, tous les patients traités avec des produits de facteur VIII de coagulation doivent faire l'objet d'une surveillance soigneuse pour détecter l'apparition d'inhibiteurs par un suivi clinique et à l'aide de tests biologiques appropriés. Si le taux de facteur VIII plasmatique attendu n'est pas atteint ou si l'hémorragie n'est pas contrôlée par une dose adéquate, un dosage doit être réalisé afin de rechercher la présence d'un inhibiteur du facteur VIII. Chez les patients présentant un titre élevé d'inhibiteur, le traitement en facteur VIII peut ne pas être efficace et d'autres options thérapeutiques doivent être considérées. Le suivi de tels patients doit être effectué par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'hémophilie et des inhibiteurs du facteur VIII.

Événements cardiovasculaires

Chez les patients qui présentent des facteurs cardiovasculaires identifiés, le traitement de substitution du facteur VIII peut augmenter le risque cardiovasculaire.

Complications liées au cathéter

Si un dispositif d'accès veineux central (DAVC) est nécessaire, un risque d'infections locales, de bactériémie ou de thrombose sur le site d'insertion du cathéter existe.

Agents infectieux transmissibles

Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission d'agents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection clinique des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques d'infection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en oeuvre dans le procédé de fabrication d'étapes efficaces pour l'inactivation/élimination virale. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission d'agents infectieux ne peut pas être totalement exclu. Ceci s'applique également aux virus inconnus ou émergents ou autres types d'agents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), le virus de l'hépatite B (VHB) et de l'hépatiteC (VHC), et vis-à-vis du virus non-enveloppé de l'hépatite A (VHA). Les mesures prises peuvent être d'efficacité limitée vis-à-vis des virus non-enveloppés tels que le parvovirus B19. L'infection par le parvovirus B19 peut être sévère chez les femmes enceintes (infection foetal) et chez les personnes atteintes d'un déficit immunitaire ou de certains types d'anémies

Une vaccination appropriée (hépatites A et B) des patients recevant des facteurs de coagulation est recommandée.

Ce médicament contient jusqu'à 1,75 mmol de sodium (40 mg) par dose. Cette information est à prendre en compte pour les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

Population pédiatrique

Les mises en garde et précautions d'emploi indiquées concernent aussi bien les adultes que les enfants.

LISTE:

  • Réaction d'hypersensibilité
  • Choc anaphylactique
  • Surveillance facteurs de coagulation
  • Apparition d'anticorps anti-facteur VIII
  • Nécessité d'une vaccination contre l'hépatite A
  • Nécessité d'une vaccination contre l'hépatite B
  • Régime désodé
  • Régime hyposodé

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Aucune interaction des  produits à base de facteur VIII humain avec d'autres spécialités pharmaceutiques n'a été rapportée à ce jour.


Incompatibilités

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres produits ou médicaments.

Seuls les dispositifs d'injection/perfusion fournis doivent être utilisés car un échec du traitement peut se produire comme résultant de l'adsorption du facteur VIII de coagulation humain sur la surface interne de certains matériels d'injection/perfusion.


Surdosage

Aucun cas de surdosage n'a été rapporté.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

OCTANATE LV n'a aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Aucune étude sur la reproduction animale n'a été menée avec le facteur VIII. En raison de la rareté de l'hémophilie A chez les femmes, l'expérience acquise lors de l'utilisation de facteur VIII pendant la grossesse et l'allaitement n'est pas disponible. Aussi le facteur VIII ne doit être administré au cours de la grossesse et de l'allaitement qu'en cas d'indication absolue.

Durée de conservation :

2 ans.

La solution reconstituée doit être utilisée immédiatement et en une seule fois.

Précautions particulières de conservation :

A conserver au réfrigérateur (2°C - 8°C).

Ne pas congeler.

Conserver les flacons dans l'emballage extérieur à l'abri de la lumière.

Pour les conditions de conservation du médicament après reconstitution, voir la rubrique Durée de conservation.

Forme : Poudre et solvant pour solution injectable

Dosage : 100 UI/mL

Contenance : 500 UI ou 5 ml de solution reconstituée ou 1 Flacon poudre + 1 flacon solvant

Laboratoire Titulaire : OCTAPHARMA FRANCE

Laboratoire Exploitant : OCTAPHARMA FRANCE


Forme pharmaceutique

Poudre et solvant pour solution injectable.

La poudre est blanche ou jaune pâle sous forme d'un solide friable.

Le solvant est un liquide limpide, incolore.


Composition exprimée par Flacon

Principes Actifs :
  • Facteur VIII (500 UI) de coagulation humain

Commentaire : Le produit contient environ 100 UI* par ml de facteur VIII de coagulation humain lorsqu'il est reconstitué avec 5 ml de solvant. Produit à partir du plasma de donneurs humains. Le produit contient approximativement <= 60 UI/ml de facteur de Willebrand (vWF:RCo).Excipient à effet notoire : Sodium jusqu'à 1,75 mmol (40 mg) par dose Concentration de sodium après reconstitution : 250 - 350 mmol/l*L'activité (UI) est déterminée en utilisant le dosage chromogénique de la Pharmacopée Européenne. L'activité spécifique moyenne d'OCTANATE LV est >= 100 UI/mg protéine.


Excipients :
  • Poudre :
    • Sodium citrate
    • Sodium chlorure
    • Calcium chlorure
    • Glycine
  • Solvant :
    • Eau pour préparations injectables
  • Traces de :
    • Protéines humaines autres que le facteur VIII
  • Présence de :
    • Sodium (Effet notoire)

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.