ADRENALINE RENAUDIN 1 mg/ml, solution injectable (PRODUIT SUPPRIME LE 27/02/2008)

- Traitement de l'arrêt cardiovasculaire.
- Traitement du choc anaphylactique.
- Traitement des détresses cardiocirculatoires avec états de choc anaphylactique, hémorragique, traumatique, infectieux ou secondaires à la chirurgie cardiaque.
Dans les situations où le pronostic vital est en jeu l'adrénaline peut être utilisée, même chez les patients sensibles aux sulfites.


  • Arrêt cardiovasculaire
  • Choc anaphylactique
  • Détresse cardiocirculatoire avec état de choc

- Traitement de l'arrêt cardiocirculatoire : administration intraveineuse en bolus de 1 à 5 mg jusqu'au rétablissement de l'état hémodynamique.
- Traitement du choc anaphylactique établi :
. L'ampoule de 5 ml sera diluée dans 50 ml de sérum physiologique puis administration intraveineuse en bolus de 1 ml de la solution diluée soit 0,1 mg d'adrénaline répétés jusqu'au rétablissement de l'état hémodynamique. Une surveillance étroite sera instaurée.
. ou bien administration sous-cutanée de 0,3 ml de la solution (non diluée) soit 0,3 mg d'adrénaline, l'amélioration apparaît généralement dans les 3 à 5 minutes suivant l'injection sous-cutanée ; une seconde injection de 0,3 ml de la solution (non diluée) peut être faite 10 à 15 minutes plus tard si nécessaire.
Pour la voie sous-cutanée, les doses seront chez l'enfant :
. de moins de 2 ans (jusqu'à 12 kg) : 0,05 à 0,1 ml de la solution (non diluée) soit 0,05 à 0,1 mg d'adrénaline,
. de 2 à 6 ans (12 à 18 kg) : 0,15 ml de la solution (non diluée) soit 0,15 mg d'adrénaline,
. de 6 à 12 ans (18 à 33 kg) : 0,2 ml de la solution (non diluée) soit 0,2 mg d'adrénaline.
- Traitement des détresses cardiocirculatoires avec états de choc : administration à la seringue électrique en continu d'une dose comprise entre 0,01 microgramme/kg/minute à 0,5 microgramme/kg/minute, la posologie moyenne étant à titrer en fonction de l'effet thérapeutique recherché.

- Crises angineuses.
- Risque d'infarctus aigu du myocarde.
- Tachycardie sinusale supérieure à 130/min.
- Troubles du rythme notamment ventriculaire avec risque de fibrillation ventriculaire.
- En raison de la présence de métabisulfite de sodium, risque de réactions allergiques, y compris réactions anaphylactiques et bronchospasmes.


  • Crise angineuse
  • Infarctus aigu du myocarde
  • Tachycardie sinusale
  • Troubles du rythme
  • Fibrillation ventriculaire
  • Réaction allergique
  • Réaction anaphylactique
  • Bronchospasme
Contre-indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé en cas de :
- insuffisance coronarienne,
- troubles du rythme (surtout ventriculaires),
- myocardiopathie obstructive,
- en association avec les anesthésiques halogénés, les antidépresseurs imipraminiques, antidépresseurs sérotoninergiques-noradrénergiques et à la guanéthidine et apparentés (voir rubrique interactions).

LISTE:

  • Insuffisance coronarienne
  • Troubles du rythme
  • Myocardiopathie obstructive

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

- Toute administration par voie intraveineuse d'adrénaline peut entraîner des troubles du rythme ventriculaire avec risque de fibrillation ventriculaire parfois létale.
Elle impose une surveillance cardiologique étroite et si possible un monitorage électrocardiographique
.
- En cas de survenue de prodromes d'une réaction anaphylactique tels que :
. prurit généralisé des muqueuses ou érythème,
. oedème labial ou oropharyngé,
. oppression thoracique,
. sueurs profuses,
. hypotension,
l'adrénaline doit être administrée par voie SOUS-CUTANEE
.
- En cas de collapsus hypovolémique, n'administrer qu'après rétablissement de la volémie.
- L'attention des sportifs sera attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopage.

LISTE:

  • Voie IV
  • Prurit généralisé des muqueuses
  • Erythème
  • Oedème labial
  • Oedème oropharyngé
  • Oppression thoracique
  • Sueurs profuses
  • Hypotension
  • Collapsus hypovolémique
  • Sportif

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

ASSOCIATIONS DECONSEILLEES :
- Anesthésiques volatils halogénés :
Troubles du rythme ventriculaire graves (augmentation de la réactivité cardiaque).
- Antidépresseurs imipraminiques, antidépresseurs sérotoninergiques-noradrénergiques :
Hypertension paroxystique avec possibilité de troubles du rythme (inhibition de l'entrée de l'adrénaline ou de la noradrénaline dans la fibre sympathique).
- Guanéthidine et apparentés :
Augmentation importante de la pression artérielle (hyperréactivité liée à la réduction du tonus sympathique et/ou à l'inhibition de l'entrée de l'adrénaline dans la fibre sympathique).
Si l'utilisation de la Guanéthidine ne peut être évitée, utiliser avec précaution des doses plus faibles de sympathomimétique.
ASSOCIATIONS FAISANT L'OBJET DE PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- IMAO non sélectifs :
Augmentation de l'action pressive, le plus souvent modérée.
A n'utiliser que sous contrôle médical strict.
- IMAO sélectifs A : par extrapolation à partir des IMAO non sélectifs.
Risque d'augmentation de l'action pressive.
A n'utiliser que sous contrôle médical strict.


Incompatibilités

Sans objet.


Surdosage

En cas de surdosage, on peut observer : vasoconstriction, glycogénolyse hépatique, fibrillation ventriculaire, collapsus.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Sans objet.

Durée de conservation :
2 ans.
Précautions particulières de conservation :
A conserver à une température inférieure à 25°C et à l'abri de la lumière.

Forme : Solution injectable

Dosage : 1 mg/mL

Contenance : 500000 µg ou 500 ml ou 100 ampoules

Laboratoire Titulaire : RENAUDIN

Laboratoire Exploitant : RENAUDIN


Forme pharmaceutique

Absence d'information dans l'AMM.


Composition exprimée par 1 ml

Principes Actifs :
  • Adrénaline (1 mg) tartrate : 1,82 mg Quantité correspondant à Adrénaline

Commentaire : *Quantité correspondant à 0,65 mg de sulfite.


Excipients :
  • Sodium métabisulfite * (Effet notoire)
  • Sodium chlorure
  • Eau pour préparations injectables

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.