DOPAMINE AGUETTANT 40 mg/ml, solution pour perfusion (PRODUIT SUPPRIME LE 16/03/2018)

Syndromes de bas débit, entre autres d'étiologie suivante :
- bas débit après chirurgie cardiaque,
- états de choc d'origine toxi-infectieuse après remplissage vasculaire et après vérification de la fonction myocardique,
- chutes tensionnelles importantes après anesthésie péridurale et rachianesthésie.


  • Syndrome de bas débit
  • Syndrome de bas débit en chirurgie cardiaque
  • Choc d'origine toxi-infectieuse
  • Chute tensionnelle après anesthésie

Adulte et enfant :
Ne pas associer ou diluer avec des solutés alcalins.
Avant l'administration de la spécialité, certaines précautions doivent être respectées (voir mises en garde et précautions d'emploi).
Administrer par voie veineuse stricte en perfusion continue à débit constant à l'aide d'une seringue électrique.
Les doses administrées sont fonction des données hémodynamiques et du poids du patient.
Elles se situent habituellement entre 2 et 10 microgrammes/kg/mn cependant dans certains cas, des doses supérieures à 15 mcg/kg/mn, voire 20 mcg/kg/mn, ont pu être administrées. Ces doses doivent être très progressives et constamment adaptées en fonction de l'évolution des paramètres de surveillance.
Arrêter de manière progressive : diminution des doses de moitié chaque heure.

Troubles du rythme cardiaque (extrasystoles, tachycardie, palpitations), nausées et vomissements, vasoconstriction périphérique, crise angineuse. Ces troubles apparaissent généralement aux fortes doses.

Nécrose cutanée en cas d'extravasation.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr


  • Trouble du rythme
  • Extrasystole
  • Tachycardie
  • Palpitation
  • Nausée
  • Vomissement
  • Vasoconstriction périphérique
  • Crise angineuse
  • Nécrose cutanée en cas d'extravasation
  • Réaction allergique
  • Bronchospasme
Contre-indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé en cas de :

·         obstacle mécanique au remplissage ou à l'éjection, notamment cardiomyopathie obstructive, rétrécissement aortique serré,

·         hypersensibilité à la dopamine.

Ce médicament est généralement déconseillé en cas d'associations aux anesthésiques volatils halogénés, aux antidépresseurs imipraminiques et aux médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

LISTE:

  • Obstacle mécanique au remplissage ou à l'éjection

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Mises en garde

·         Accélération de la conduction auriculo-ventriculaire :

Celle-ci peut entraîner une élévation de la fréquence ventriculaire chez les patients en fibrillation ou en flutter auriculaire.

·         Activité ectopique :

La dopamine peut favoriser ou aggraver une activité ventriculaire ectopique, mais elle entraîne rarement une tachycardie ou une fibrillation ventriculaire.

·         Antécédents de troubles du rythme cardiaque graves :

Les patients ayant de tels antécédents seront particulièrement surveillés avec un enregistrement continu électrocardiographique.

·         Ce médicament contient du « sulfite » et peut provoquer des réactions allergiques sévères et un bronchospasme.

·         Ce médicament contient du sodium. Le taux de sodium est inférieur à 1 mmol par ampoule de 5 ml, c'est-à-dire « sans sodium ».

Précautions d'emploi

Généralités

·         Avant d'entreprendre un traitement par la dopamine, il convient de corriger une éventuelle hypovolémie par le remplissage vasculaire, ainsi qu'une éventuelle acidose ou hypoxie, ou les deux ainsi qu'une éventuelle hypokaliémie.

·         La prudence s'impose tout particulièrement en cas de vasoconstriction importante et post-charge élevée.

Cas particulier

·         Hypotension :

D'une façon générale, lorsque la pression artérielle moyenne est inférieure à 70 mmHg une hypovolémie peut être suspectée et dans ce cas, il faut la corriger par un volume approprié de solutions avant d'administrer la dopamine.

LISTE:

  • Fibrillation ou flutter auriculaire
  • Antécédent de troubles du rythme cardiaque graves
  • Hypovolémie
  • Acidose
  • Hypoxie
  • Hypokaliémie
  • Hypotension

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Associations déconseillées

+        Anesthésiques volatils halogénés

Troubles graves du rythme ventriculaire par augmentation de l'excitabilité cardiaque.

+        Médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques et antidépresseurs imipraminiques

Hypertension paroxystique avec possibilité de troubles du rythme (inhibition de l'entrée du sympathomimétique dans la fibre sympathique).

Associations faisant l'objet de précautions d'emploi

+        IMAO irréversibles

Augmentation de l'action pressive du sympathomimétique, le plus souvent modérée.

A n'utiliser que sous contrôle médical strict.

+        IMAO-A réversibles, y compris linézolide et bleu de méthylène

Par extrapolation à partir des IMAO non sélectifs, risque d'augmentation de l'action pressive.

A n'utiliser que sous contrôle médical strict.


Incompatibilités

La solution de DOPAMINE AGUETTANT 40 mg/ml, solution pour perfusion ne doit être utilisée avec des solutions alcalines.


Surdosage

- Symptômes :
Nausées, vomissements, tachyarythmie, hypertension artérielle (par vasoconstriction périphérique).
- Conduite d'urgence :
Du fait de l'inactivation rapide de la dopamine (1 à 2 min), il suffit de réduire ou d'interrompre la perfusion.


Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

Grossesse

Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal.

En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de la dopamine lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.

Cependant compte tenu des situations d'urgence imposant l'utilisation de ce médicament, il peut être prescrit pendant la grossesse si besoin.

Allaitement

Aucune donnée sur le passage dans le lait de la dopamine n'est disponible. Toutefois compte tenu de la demi-vie très courte du produit et de sa faible biodisponibilité par voie orale, aucun effet indésirable potentiel chez le nouveau né n'est attendu. L'allaitement est possible après  la fin de l'administration de DOPAMINE.

Durée de conservation :
3 ans.
Après dilution, à utiliser immédiatement.
Précautions particulières de conservation :
Pas de précautions particulières de conservation.

Forme : Solution injectable pour perfusion IV

Dosage : 40 mg/mL

Contenance : 10000000 µg ou 250 ml ou 10000 mg ou 50 ampoules

Laboratoire Titulaire : AGUETTANT

Laboratoire Exploitant : AGUETTANT


Forme pharmaceutique

Absence d'information dans l'AMM.


Composition exprimée par ml

Principes Actifs :
  • Dopamine (40 mg) chlorhydrate

Commentaire : 1 ampoule de 5 ml contient 200 mg de chlorhydrate de dopamine. Excipients à effet notoire : métabisulfite de sodium, hydroxyde de sodium, chlorure de sodium.


Excipients :
  • Sodium métabisulfite (Effet notoire)
  • Sodium hydroxyde ou
  • Chlorhydrique acide
  • Eau pour préparations injectables
  • Sodium chlorure (Effet notoire)

*Cette fiche médicament a été générée à partir des données de la Banque Claude Bernard© (www.resip.fr) ne peut être utilisée isolément pour l'établissement d'un diagnostic, l'instauration d'un traitement ou une décision thérapeutique, qui relève de la compétence exclusive des professionnels de santé. Il est rappelé que le contenu de la Base Claude Bernard doit être considéré comme un ouvrage scientifique faisant l'objet d'une consultation critique laissant aux professionnels de santé les responsabilités de la prescription que le code leur reconnaît. La Base Claude Bernard a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments. Les données fournies ne peuvent être considérées comme exhaustives et peuvent avoir évolué depuis leur mise en ligne. Seul votre médecin est habilité à mettre en œuvre un traitement adapté à votre cas personnel. Les Données fournies sont la propriété de RESIP et ne peuvent être reproduites ou diffusées par quelque moyen, toute impression ne pouvant concerner que des extraits non substantiels et n'être effectuée qu'à des fins strictement personnelles et non commerciales.