Et si les métastases se formaient avant même que le cancer ne soit détectable…

Sep 2, 2019 par

Près de 400 000 nouveaux cas de cancers ont été recensés en 2018 en France. Certaines tumeurs restent localisées, tandis que d’autres génèrent des métastases, reconnues comme un critère important de gravité. Récemment, des chercheurs américains ont fait une découverte surprenante, en montrant que les métastases pourraient se former bien avant qu’un cancer ne puisse être détecté. Une révolution pour la cancérologie.

Division Cellulaire Cancer

Cancers et métastases

Habituellement, les spécialistes considèrent que les métastases, localisations secondaires des tumeurs, apparaissent au fur et à mesure qu’un cancer se développe. Selon cette idée, les stratégies de dépistage, de diagnostic et de prise en charge des cancers ont pour objectif de détecter et de traiter les tumeurs, avant qu’elles ne forment des métastases.

Récemment, des chercheurs californiens ont mené des travaux sur le cancer colorectal pour comprendre l’origine des métastases létales et se sont aperçus que des métastases pourraient se développer avant même que le cancer ne puisse être détecté. Ces résultats ont été publiés dans la revue scientifique Nature Genetics et pourraient profondément bouleverser la vision de l’évolution d’un cancer.

Des métastases avant le diagnostic du cancer

Les chercheurs ont analysé les données cliniques et histologiques de 23 patients atteints d’un cancer colorectal, avec des métastases au foie et/ou au cerveau. Chez 80 % des patients étudiés, les chercheurs ont mis en évidence que la formation des métastases avait lieu très tôt dans l’évolution du cancer, avant même que la tumeur ne soit cliniquement détectable.

Selon les chercheurs, certains clones de cellules tumorales seraient dès l’origine très agressifs et produiraient des métastases dans les stades primaires de développement, parfois des années avant que le cancer ne puisse être diagnostiqué.

De tels résultats vont à l’encontre de l’évolution communément admise pour les cancers. Jusque-là les spécialistes considéraient que les métastases naissaient d’un clone agressif issu d’une tumeur génétiquement évoluée. Dans leurs travaux, les chercheurs estiment à environ 3 ans le délai entre la naissance des métastases et le diagnostic du cancer.

Des tumeurs génétiquement agressives

Pour aller plus loin, les chercheurs ont recherché les mutations présentes dans les cellules tumorales associées aux métastases. Puis, ils ont recherché ces mutations dans une population de 2 700 patients atteints de cancer colorectal. Ils ont ainsi retrouvé les mêmes mutations chez tous les patients atteints d’un cancer métastatique.

Ces nouvelles données peuvent totalement bouleverser la vision que les spécialistes ont de l’évolution du cancer. En effet, les métastases sont largement impliquées dans la mortalité des tumeurs solides. Il serait donc capital de déterminer le profil génétique des tumeurs dès leur détection, pour identifier celles à risque de métastases. La prise en charge des patients pourrait ainsi être personnalisée en fonction du profil génétique des tumeurs, afin d’optimiser le pronostic de l’ensemble des patients.

Les chercheurs à l’origine de cette découverte travaillent désormais sur le développement des métastases d’autres cancers, comme le cancer du sein ou le cancer du poumon.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Quantitative evidence for early metastatic seeding in colorectal cancer. Nature Genetics 51: 1113–1122. Zheng, Hu and al. Consulté le 30 août 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.