Moins d’allaitement le week-end…

Oct 13, 2016 par

Allaitement week-end

Les autorités de santé recommandent un allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de vie des bébés. Mais tous les bébés sont-ils allaités ? Santé Sur le Net fait le tour de la question !

Allaitement et éducation

Les bienfaits de l’allaitement maternel ne cessent d’être vantés par les autorités de santé, qui multiplient les campagnes de promotion. En dépit de ces actions, l’allaitement reste relativement stable depuis une dizaine d’années autour de 2 enfants sur 3. Quelles sont les raisons de cette stagnation ?

Plusieurs études ont mis en évidence l’importance des facteurs socio-économiques sur l’allaitement. Au Royaume-Uni, en 2010, 91% des mères ayant quitté l’école après 18 ans allaitaient leurs bébés contre 75% des mères ayant quitté l’école à 17 ou 18 ans et seulement 63% des mères ayant quitté l’école à 16 ans ou moins.

A savoir ! Et en France qu’en est-il ? En 2013, 66% des nourrissons sont allaités à la naissance. A 11 semaines, 40% des nourrissons sont allaités, 30% à 4 mois et 18% à 6 mois. L’allaitement est plus fréquent chez les femmes de 30 ans et plus, diplômées et de catégorie socio-professionnelle supérieure.

allaitement infographie

Naître un samedi diminue les chances d’être allaité

Un effet week-end est bien connu dans de nombreux services hospitaliers et s’associe notamment à des effectifs réduits. Mais cet effet week-end peut-t-il avoir des répercussions sur l’allaitement ? Une étude britannique s’est penchée récemment sur l’influence du jour de naissance sur l’allaitement. Les données (16 508 enfants) ont été collectées dans une base de données sur l’alimentation des enfants entre 2005 et 2010. Des questionnaires sur l’allaitement ont été envoyés aux mères lorsque les bébés avaient environ 6 semaines. Deux catégories de mères ont été différenciées :

  • Des mères peu éduquées, ayant quitté l’école avant l’âge de 16 ans ;
  • Des mères éduquées, ayant quitté l’école après l’âge de 16 ans.

L’étude indique que 62,7% des mères peu éduquées allaitent contre 85,2% des mères éduquées. La durée du séjour à la maternité n’est pas modifiée selon le jour de naissance ou le niveau d’éducation de la mère. Les résultats montrent en revanche une plus faible incidence de l’allaitement chez les mères peu éduquées, lorsque le bébé naît le samedi ou dans une moindre mesure le vendredi. A l’inverse, le jour de naissance n’influence pas l’allaitement chez les mères éduquées.

En pratique, pour les bébés nés de mères peu éduquées, naître un samedi réduit la probabilité d’être allaité de 10,3%. Cet effet est comparable à celui des campagnes de promotion de l’allaitement de l’UNICEF, qui permettent d’accroître la probabilité d’allaitement de 10% !

Une promotion de l’allaitement adaptée

Mais que se passe-t-il le week-end à la maternité ? Les personnels soignants reconnaissent avoir moins de temps le week-end pour prodiguer les soins et les conseils sur l’allaitement. De plus, les visites sont généralement plus nombreuses le week-end, ce qui limite le temps à consacrer à la mise en place de l’allaitement.

L’effet du jour de naissance est moindre le vendredi, les mères bénéficiant d’une information sur l’allaitement plus facilement le vendredi. De même, une naissance le dimanche n’influence pas l’allaitement, car les mères sont encore à la maternité le lundi et le mardi. Des études complémentaires sont nécessaires pour déterminer un éventuel rôle de l’heure de naissance sur l’allaitement.

Cette étude ouvre une voie pour les campagnes de promotion de l’allaitement. Prendre en compte le jour de naissance pourrait constituer une piste de travail intéressante, particulièrement chez les mères peu éduquées. Les mères éduquées accèdent certainement plus aisément aux informations sur l’allaitement (guides d’information, associations de soutien, consultants en lactation), et ce dès la grossesse. Adapter plus spécifiquement les outils de promotion aux mères peu éduquées pourrait permettre d’accroître notablement le pourcentage des bébés allaités dans cette population.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources

 

Fitzsimons E. et al. Breast feeding and the weekend effect: an observational study. BMJ Open 2016;6:e010016. doi:10.1136/bmjopen-2015-010016

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.