Mois sans tabac : Pour des journées confinées moins enfumées !

Nov 9, 2020 par

« En Novembre, on arrête ensemble ! », tel est le slogan de l’édition 2020 du Mois sans tabac. L’occasion de rappeler l’importance de cette campagne de lutte contre le tabagisme, surtout en ces temps de reconfinement.

Personne qui écrase son mégot de cigarette par terre

Une dynamique de réduction du tabagisme enrayée par le 1er confinement

Première cause de mortalité évitable en France, le tabagisme tue chaque année 75 000 personnes et représente 13 % de la mortalité totale (selon les données de 2015). Si la dynamique de réduction du tabagisme en France était bien tangible entre 2014 et 2019, avec des résultats encourageants (1,9 million de fumeurs en moins), l’épidémie de Covid-19 et le confinement du printemps dernier semblent l’avoir enrayée.

D’après l’enquête CoviPrev menée par Santé Publique France, 25% des fumeurs ont en effet augmenté leur consommation de tabac de 5 cigarettes quotidiennes en moyenne. De quoi émouvoir  Geneviève Chêne, directrice de Santé Publique France, pour qui « La pandémie de Covid-19 ne doit pas briser la dynamique qui a contribué à la baisse historique du tabagisme en France ».

La 5e édition du Mois sans tabac représente donc cette année un challenge de taille pour les institutions organisatrices. Le ministère des Solidarités et de la santé, Santé Publique France et l’Assurance Maladie sont mobilisés pour faire de cette opération nationale un véritable succès. Un important dispositif d’information a d’ailleurs été déployé pour sensibiliser les fumeurs à cette campagne. En 2019, quelques 200 000 d’entres eux y avaient participé.

Cette année, quoi de neuf pour arrêter de fumer ?

Lorsqu’un fumeur souhaite en finir avec la cigarette, plusieurs options s’offrent à lui :

  • Les substituts nicotiniques
  • Les traitements médicamenteux (bupropion ou varénicline)
  • Un accompagnement psychologique
  • Des médecines naturelles, comme l’acupuncture
  • L’hypnose

A cette palette de solutions s’ajoute aujourd’hui le nouveau programme d’accompagnement du Mois sans tabac pour aider et soutenir les participants sur une période de  40 jours (10 jours de préparation et 30 jours de défi). Riche en conseils quotidiens, activités, et challenges en tous genres, l’objectif de ce programme d’accompagnement est de déclencher davantage de tentatives d’arrêt du tabac tout en augmentant les chances de succès :

  • 10 jours pour se préparer au sevrage : s’informer, définir ses motivations, découvrir son profil de fumeur, comprendre sa consommation de tabac, tester sa dépendance physique au tabac pour choisir la meilleure stratégie d’arrêt, informer son entourage pour recueillir son soutien.
  • 30 jours pour arrêter de fumer : grâce à un programme de coaching journalier, des défis quotidiens, des conseils de tabacologues, des échanges avec d’autres participants etc…

À savoir ! L’inscription au challenge Mois Sans Tabac est simple. Les participants peuvent commander gratuitement le kit d’arrêt et rejoindre leur équipe régionale sur Facebook.

Tout un programme pour ce grand défi collectif ! D’ailleurs, y participer doublerait les chances de réussite du sevrage, puisque 6 % à 10 % des anciens fumeurs sont toujours abstinents un an après avoir participé à  l’opération du Mois sans tabac, contre 3 % à 5 % sans aide extérieure : «Un mois sans tabac multiplie par cinq les chances d’arrêter de fumer définitivement. Après 30 jours d’abstinence, la dépendance s’avère bien moins forte et les symptômes de manque (nervosité, irritabilité) sont moins présents », précise Santé Publique France.

Un ensemble d’outils pour maintenir le lien

Dans le contexte actuel de crise sanitaire liée au COVID-19, le déploiement de ce programme de soutien de Santé Publique France est complété par un accompagnement sur le terrain mis en place par l’Assurance Maladie. L’objectif est de maintenir les liens créés à l’occasion de la campagne afin d’aider les anciens fumeurs à surmonter leur envie de fumer :

  • Ligne téléphonique de Tabac info service(39 89) : accompagnement entièrement gratuit, offrant un suivi personnalisé, accessible à tous du lundi au samedi, de 8h à 20h.
  • Refonte du site Tabac info service: entièrement repensé, il propose des contenus plus synthétiques (aide au sevrage, témoignages) ainsi qu’un diagnostic personnalisé et clair du tabagisme des fumeurs avec des points détaillés sur leur dépendance physique, leur motivation, et leur confiance.
  • Nouvelle application d’e-coaching Tabac info service : avec un programme d’e-coaching 100% personnalisé, des conseils, des mini jeux et un compte à rebours de motivation. Les informations sont directement accessibles depuis l’écran d’accueil sans besoin d’inscription préalable.
  • Réseaux sociaux : Facebook, Twitter et désormais Instagram proposent des comptes dédiés avec des pages alimentées au quotidien par des vidéos et des publications sources d’échanges et d’entraide entre les internautes.

De quoi se sentir moins seul dans sa démarche d’arrêter la cigarette ! D’après Justine Avenel-Roux, cheffe de projet du « Mois sans tabac », le contexte sanitaire actuel qui nous conduit à « être plus attentifs à notre santé » constitue « peut-être le bon moment, pour les fumeurs qui se sentent prêts et motivés ».

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Mois sans tabac : lancement de la cinquième édition pour désenfumer le confinement. Le quotidien du médecin.. Consulté le 8 novembre 2020.
– 5e édition de #Mois Sans Tabac : en novembre, on arrête ensemble ! Santé Publique France. Consulté le 8 novembre 2020.
– #MoisSansTabac revient en novembre. Ameli. Consulté le 8 novembre 2020.
– Mois sans tabac. Tabac info service. Consulté le 8 novembre 2020.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.