Amnésie-fiche

Amnésie : causes, diagnostic et traitement  ?

Quelles sont les causes d’amnésie ?

Une amnésie peut être due à des lésions cérébrales d’origine :

  • Traumatique (par exemple suite à une commotion cérébrale) ;
  • Vasculaire ;
  • Tumorale ;
  • Infectieuse (par exemple, l’encéphalite) ;
  • Dégénérative (par exemple la maladie d’Alzheimer) ;
  • Hémorragique ;
  • Vitaminique (par exemple, une carence en vitamine B1, essentiellement observée chez les alcooliques).

Cette affection peut aussi être en lien avec une pathologie psychiatrique, un choc émotionnel ou une crise d’épilepsie. Certains médicaments, particulièrement les benzodiazépines, peuvent également engendrer des troubles de la mémoire. C’est pourquoi il est déconseillé de les utiliser sur une période trop longue.

Quels symptômes ?

L’unique symptôme d’une amnésie est la perte, plus ou moins importante, définitive ou non, de la mémoire.

Les déficits amnésiques concernent plus volontiers les faits, ou la mémoire déclarative, plutôt que les capacités à faire les choses (mémoire procédurale). Plus concrètement, les patients ont du mal à mémoriser de nouvelles informations ou se remémorer d’anciennes, mais conservent leurs automatismes de mouvement, par exemple faire les lacets.

Toutes les autres fonctions, comme le langage ou l’attention, par exemple, sont intactes.

Quel est le diagnostic ?

Une amnésie est en premier évoquée devant les symptômes du patient, et parfois le témoignage de l’entourage. La mémoire ainsi que les fonctions cérébrales sont évaluées simplement par de rapides tests au lit du patient. Le diagnostic clinique est systématiquement associé à des examens neuropsychologiques (tests plus poussés), et éventuellement à des imageries (IRM, TDM). Cependant, des examens complémentaires peuvent être nécessaires selon l’origine suspectée du trouble.

Quel traitement en cas d’amnésie ?

La prise en charge d’une amnésie dépend de sa nature, mais aussi de sa cause. La prise en charge de la cause de l’amnésie peut permettre, ou non (en cas de lésions irréversibles) de traiter l’amnésie.

Ainsi, les amnésies liées à un choc émotionnel ou à un trouble psychique nécessitent plutôt une prise en charge d’ordre psychologique.

À savoir ! Certains médicaments peuvent permettre de stimuler la mémoire en cas de surmenage ou de trouble mnésique mineur. Leur utilisation doit être exceptionnelle et se faire sur une période courte.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Amnésie. Larousse. Consulté le 23 Juillet 2019.
– Amnésie : quand la mémoire nous fait défaut. Allodocteur. Consulté le 23 Juillet 2019.
– Amnésie. Le manuel MSD. Consulté le 23 Juillet 2019.
– Mémoire. Inserm. Consulté le 23 Juillet 2019.