femme sujette à un burn-out

Symptômes et diagnostic

Le burn-out se traduit par divers symptômes d’ordre émotionnels, physiques, cognitifs, comportementaux et motivationnels. A noter que les symptômes du burn-out ne sont pas spécifiques, et peuvent tout aussi bien être l’expression d’autres pathologies comme le stress chronique par exemple.

Les manifestations émotionnelles

L’épuisement émotionnel peut se traduire chez un individu par :

  • Des peurs ;
  • Des tensions nerveuses. Le patient peut être irritable, tendu, hypersensible ou au contraire ne témoigner aucune émotion ;
  • Une humeur triste ;

Les manifestations physiques

Les symptômes physiques sont les plus répandus, et les plus faciles à observer :

  • Des troubles du sommeil ;
  • Des tensions musculaires avec des douleurs dans le dos et la nuque ;
  • Des variations de poids (prise ou perte de poids) ;
  • Des maux de tête ;
  • Des nausées ;
  • Des vertiges.

Les manifestations cognitives

Le burn-out peut engendrer :

  • Une diminution de la concentration ;
  • Des difficultés à exécuter plusieurs tâches en même temps ;
  • Des difficultés à prendre des décisions ;
  • Des oublis ou erreurs plus fréquents.

Les manifestations comportementales

En cas de burn-out, le patient peut se replier sur lui même, s’isoler sur le plan social, adopter un comportement plus agressif voire violent. Des addictions (tabac, alcool, drogues, médicaments) peuvent également apparaître.

Les manifestations motivationnelles

L’individu souffrant de burn-out peut se désinvestir progressivement de son travail. Souvent, le patient à la sensation d’être pris au piège. La motivation et le moral diminuent.

Diagnostic

Grâce à de nombreux travaux scientifiques sur le burn-out, il existe des outils permettant de détecter cette affection. La méthode diagnostique la plus souvent employée est le questionnaire MBI (Maslach burn-out Inventory) mis au point en 1981 par Christina Maslach. Il existe sous deux versions, l’une destinée à des populations spécifiques telles que les soignants et les enseignants, et l’autre destinée à la population générale.

Il existe d’autres questionnaires : Le CBI (Copenhagen burn-out Inventory), le burn-out Measure et l’Oldenburg burn-out Inventory.

Les réponses aux questionnaires sont à interpréter en complément de l’étude des symptômes et des plaintes du patient.