carence_vitamine_d-pancreas

Carence en vitamine D: Traitement et méthodes de prévention

La prise en charge d’une carence en vitamine D repose sur la supplémentation en vitamine D. La dose prescrite dépend de l’âge du patient et de la sévérité du déficit.
Une insuffisance nécessite une supplémentation de 800 UI par jour (ou 5600 UI par semaine) de cholécalciférol. Une carence nécessite soit 300 000 UI en dose unique suivi de 800 UI quotidiennement, soit seulement 1 500 UI quotidiennement. Un contrôle médical à trois mois est nécessaire afin d’adapter le traitement.
La dose à administrer peut être calculée de manière trimestrielle, hebdomadaire ou journalière. C’est la compliance du patient qui oriente le médecin vers la dose à choisir.

Afin de prévenir la carence en vitamine D, les apports recommandés sont de :

  • 400 UI par jour chez les nourrissons ;
  • 600 UI par jour chez les enfants et les adultes ;
  • 800 UI par jour chez les personnes de plus de 60 ans.

Plusieurs méthodes différentes existent pour obtenir des apports suffisants :

  • L’exposition au soleil ;
  • La consommation d’aliment riche en vitamine D ;
  • L’utilisation de compléments alimentaires.

A savoir ! Une supplémentation en vitamine D des personnes âgées permet de réduire les chutes et les fractures de la hanche d’environ 30%.

La prise de vitamine D à long terme n’expose à aucun risque, mais à l’avantage de prévenir l’insuffisance et ses conséquences, et corriger une éventuelle carence déjà présente. La vitamine D peut être prise de manière quotidienne ou hebdomadaire, mais toujours avec un repas ou une collation. Une prise mensuelle n’est pas recommandée.

Charline D., Docteur en pharmacie


– Le déficit en vitamine D – Dossier de presse Mylan. Consulté le 9 mai 2019.
– Vitamine D : actualités et recommandations. – Revue médicale Suisse. Consulté le 9 mai 2019.
– L’hypovitaminose D. – hôpitaux universitaire de Genève. Consulté le 9 mai 2019.