Un outil pour prédire l’évolution de la sclérose en plaques

Jul 6, 2016 par

Magnetic resonance imaging

Le choix du bon traitement au bon moment est l’une des difficultés dans la prise en charge de la sclérose en plaque. MS BioScreen, outil numérique conçu par les chercheurs de l’UCSF contribuerait à la mise en place de thérapies personnalisées chez ces patients.

La sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui évolue par poussées et qui touche le système nerveux central. Le dysfonctionnement du système immunitaire lors des poussées inflammatoires cause une destruction de la myéline (substance constituant la gaine protectrice des neurones). Il en résulte une disparition de la gaine protectrice des neurones, qui dégénèrent par la suite. L’apparition de séquelles invalidantes peut survenir au bout de quelques années. Elles peuvent concerner la motricité des membres, les sensations ou le système cognitif (troubles de la mémoire, de la parole…).

La SEP est une maladie neurologique complexe, caractérisée par une forte variabilité des symptômes au cours de la vie de chaque patient (variabilité intra-individuelle), ainsi que d’un individu à l’autre (variabilité interindividuelle). Le défi pour les cliniciens et patients est de parvenir à interpréter ces données cliniques et biologiques très variables, afin de pouvoir suivre, voire prédire l’évolution de la maladie et personnaliser les traitements.

MS BioScreen, un outil prédictif

Les chercheurs de l’UCSF (University of California, San Francisco) ont développé un nouvel outil pour les patients atteints de SEP et les professionnels de santé : MS BioScreen. Ce projet illustre le virage du numérique sur le secteur de la santé et vise à contribuer à la gestion d’une maladie chronique complexe, grâce à un outil numérique qui permettrait une médecine personnalisée.

MS BioScreen permet de comparer les données médicales du patient, via un algorithme prédictif, au sein d’une base de données comprenant celles de centaines de patients atteints de SEP et d’établir un profil d’évolution de la maladie. Cette prédiction peut ainsi aider le médecin et le patient dans le choix d’une stratégie thérapeutique personnalisée selon le profil d’évolution obtenu (spécifique à chaque patient).

La plateforme intègre différents paramètres cliniques et biologiques : l’évolution clinique de la maladie, les interventions thérapeutiques, l’imagerie des yeux, du cerveau et de la moelle épinière, les facteurs environnementaux, les données génomiques et les biomarqueurs. L’ensemble de ces informations seront prises en compte pour générer le modèle prédictif le plus probable d’évolution de la maladie.

MS BioScreen, pour l’instant à l’état de prototype, recense aujourd’hui dans sa base de données les informations cliniques de plus de 600 patients atteints de SEP, suivis sur une période de 10 ans. Ses concepteurs souhaitent que son utilisation soit élargie dans le futur à tous les patients atteints de SEP à travers le monde.

Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources
– Stratégie thérapeutique dans la sclérose en plaques. Le quotidien du médecin. 20 juin 2016
– The MS Bioscreen. UCSF Depatement of Neurology Website.
– P-A Gourraud et al. Precision medicine in chronic disease management: the MS BioScreen. Annals of Neurology. Nov 2014 / doi: 10.1002/ana.24282

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.