Performances du sportif et alimentation riche en légumes verts

Activité sportive Actualités Conseils nutrition

Rédigé par Delphine W. et publié le 24 juin 2017

L’entraînement est la clé de performances sportives. Mais pas que … L’alimentation est également un pilier dans la réussite sportive. Une alimentation adaptée permet notamment de supporter les séances d’entraînement en améliorant ses performances, de limiter les risques de blessures et favoriser la récupération. Une alimentation riche en légumes verts, et donc en nitrates, pourrait être le sésame de cette réussite …

légumes verts performances sportives

Les nitrates dans les légumes verts, source de performances ?

Des chercheurs de l’Université de Leuven, en Belgique ont réalisé une étude impliquant 27 sportifs, modérément entraînés.  L’objectif de ces recherches était d’évaluer l’impact d’une alimentation riche en nitrates (un composé de l’acide nitrique) sur les performances sportives. Afin d’étudier l’éventuelle différence de performances, l’étude s’est portée à la fois sur des exercices sportifs réalisés dans des conditions « normales » en oxygène (environnement type), ainsi que dans un environnement appauvri en oxygène (typique d’un entraînement en altitude). Les participants à cette étude étaient soumis à un régime particulier, additionné de compléments alimentaires riches en nitrates, avant un entraînement court et intense (sous forme fractionnée). Ce type d’entraînement comprenait de courtes mais intenses périodes de vélo, réalisées trois fois par semaine.

Les nitrates sont, le plus généralement, retrouvés au sein des légumes verts, tels que les haricots verts, les épinards ou encore l’asperge verte. Ces composés chimiques ont un rôle important dans le fonctionnement de l’organisme humain, et possède un rôle non négligeable dans le cadre d’un exercice physique. Ils permettent la vasodilatation (augmentation du diamètre des vaisseaux sanguins), et ainsi une meilleure irrigation et un apport accru en oxygène dans les muscles.

Lire aussi – Manger des légumes pour limiter l’HTA

Entraînements en altitude, régime riche en légumes : une combinaison gagnante !

Les résultats étaient pour le moins inattendus. En effet, après seulement 5 semaines de test, la composition des fibres musculaires avait considérablement évoluée avec un apport important en nitrates et un entraînement en hypoxie (dans un environnement appauvri en oxygène).

Cette étude est particulièrement intéressante pour les athlètes qui pratiquent des activités sportives en compétition. En effet, l’entraînement en altitude est connu pour être une « stratégie » permettant de gagner en performance, en habituant l’organisme du sportif à puiser dans ses réserves en oxygène, dans un environnement qui en est appauvri. La combinaison gagnante serait alors une alimentation riche en nitrates, permettant une meilleure irrigation des muscles et la réalisation entraînements en altitude.

A savoir ! Une précaution est tout de même à apporter. En effet, un apport excessif en nitrates peut entraîner un risque accru de cyanose (maladie causée par un appauvrissement en oxygène dans les poumons), voire de cancers. Tout n’est, encore une fois, qu’une question d’équilibre !

Lire aussi – Le chocolat, nouvel allié du sportif ?

Delphine W., Ergonome en Santé au Travail.

– Eating your greens could enhance sport performance. Frontiers. ScienceDaily. Le 5 octobre 2015.
  • Bonjour,

    “…Des chercheurs de l’Université de Leuven, en Belgique ont réalisé une étude impliquant 27 sportifs…”

    L’échantillon est bien trop insuffisant pour être représentatif et donner un quelconque crédit à ce type de publication qui confine au bidonage. Je pensais que le travail d’un journaliste était au minimum de traquer les faits et de chercher un minimum de cohérence et de rationalité dans ce qu’il énonce, à défaut d’être expert dans la matière traitée. A l’évidence, cet article est en contradiction totale avec la “charte qualité” annoncée dans votre bio (une révision du programme de stat s’impose pendant les vacances…).
    A votre décharge, cette course à la publication bien souvent improductive fait qu’on devient moins regardant face à la masse
    Et pourtant j’adore les légumes verts et je pratique différents sports de manière modérée, mais très régulière. Il ne me reste donc plus qu’à croire à ce que dit votre article, comme on croit au Dieu soleil ou au petit Jésus…

    Bien cordialement ,

    Raphael

    Reply
  • Bonjour,

    “…Des chercheurs de l’Université de Leuven, en Belgique ont réalisé une étude impliquant 27 sportifs…”

    L’échantillon est bien trop insuffisant pour être représentatif et donner un quelconque crédit à ce type de publication qui confine au bidonage. Je pensais que le travail d’un journaliste était au minimum de traquer les faits et de chercher un minimum de cohérence et de rationalité dans ce qu’il énonce, à défaut d’être expert dans la matière traitée. A l’évidence, cet article est en contradiction totale avec la “charte qualité” annoncée dans votre bio (une révision du programme de stat s’impose pendant les vacances…).
    A votre décharge, cette course à la publication bien souvent improductive fait qu’on devient moins regardant face à la masse
    Et pourtant j’adore les légumes verts et je pratique différents sports de manière modérée, mais très régulière. Il ne me reste donc plus qu’à croire à ce que dit votre article, comme on croit au Dieu soleil ou au petit Jésus…

    Bien cordialement ,

    Raphael

    Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.