Les plantes médicinales contre l’urticaire

Sep 30, 2016 par

urticaire-plantes-medicinales

A l’occasion de la journée mondiale de l’urticaire, Santé Sur le Net, vous dévoile les secrets cachés des plantes pour lutter contre l’urticaire, une maladie dermatologique inflammatoire qui touche 15 à 20 % de la population en France, au moins une fois au cours de la vie.

Qu’est-ce que l’urticaire ?

Il s’agit d’une réaction cutanée se manifestant par des plaques rouges et souvent associée à des démangeaisons. Elle est souvent due à une réaction allergique, mais peut aussi être provoquée par les frottements, le soleil, la chaleur et le froid. Il s’agit d’une maladie inflammatoire qui touche généralement la surface de la peau. Elle peut être grave si elle s’étend en profondeur ou si elle touche les muqueuses.

La phytothérapie pour soigner l’urticaire

urticaire-plantes-illustrationDe nombreuses plantes, aux vertus apaisantes peuvent aider à soulager l’urticaire :

L’ortie, qui pousse dans les régions tempérées, est une plante antiallergique et anti-inflammatoire. Elle soulage le rhume des foins, l’asthme, les piqûres d’insectes et les démangeaisons.

La pensée sauvage, qui pousse aussi bien en montagne que dans les régions côtières, est efficace pour soulager les affections cutanées et peut être utilisée en infusion pour soulager les démangeaisons.

Le souci, aux couleurs vives, possède des propriétés cicatrisantes et antiseptiques. Ses pétales peuvent être utilisés pour apaiser les inflammations et irritations cutanées.

Le pissenlit, qui possède de nombreuses vertus médicinales, bien que souvent considéré comme mauvaise herbe. Cette plante est très efficace en cas de problèmes cutanés tels que l’acné, l’eczéma, ou le psoriasis.

La chicorée sauvage, qui pousse sous forme de longues tiges et dont les fleurs sont bleues, peut être utilisée comme du café lorsqu’elle est grillée. Elle est efficace contre l’urticaire.

La bardane, qui pousse dans toutes les régions tempérées du monde, est utile en cas de problèmes dermatologiques chroniques. Elle possède des propriétés antiseptiques et antibiotiques. En dermatologie, elle est efficace contre acné, furoncles, abcès, eczéma et psoriasis. Elle est souvent utilisée en association avec d’autres plantes.

Le mouron blanc, plante de 15 cm de haut à fleurs blanches, est considéré comme une plante envahissante. En cataplasme, en onguent, ou en crème, cette plante permet de soigner les irritations cutanées.

Quelques conseils pour prévenir l’urticaire

  • Eviter le port de vêtements trop serrés
  • Eviter l’exposition au soleil sans protection
  • Eviter les baignades ou sports en eau froide
  • Rester vigilant lors de la prise de certains médicaments : antibiotiques, aspirine, produits d’anesthésie, produits de radiologie…
  • Rester vigilant lors de la consommation de certains aliments qui contiennent de l’histamine : les fromages fermentés, les conserves, les charcuteries…
  • Eviter les produits déclencheurs ayant déjà causé une réaction cutanée

Yasmine Z., Journaliste Scientifique

Sources :


Encyclopédie des plantes médicinales. Larousse. 2001

Urticaire. Ameli-sante. Consulté le 30 septembre 2016

Site Journée Mondiale de l’Urticaire. Consulté le 30 septembre 2016

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.