Les probiotiques au secours de l’intestin irritable

Jan 27, 2018 par

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est une pathologie bénigne mais invalidante, se traduisant par des douleurs abdominales récurrentes. De récentes études semblent indiquer l’intérêt des probiotiques dans la gestion compliquée de cette affection.

probiotiques intestin irritable

Syndrome de l’intestin irritable : un traitement difficile

Très fréquent, le syndrome de l’intestin irritable (SII), aussi appelé syndrome du côlon irritable, est une pathologie fonctionnelle qui se définit selon des critères stricts :

  • Le patient doit souffrir d’une douleur abdominale récurrente survenant en moyenne un jour par semaine dans les 3 derniers mois.
  • Cette douleur doit être associée soit à la défécation, soit à une modification de la fréquence des selles, soit à une modification de leur consistance (diarrhée ou constipation ou alternance des deux).

Quoique tout à fait bénin, le syndrome de l’intestin irritable peut avoir des répercussions sur la qualité de vie individuelle et représente un coût pour la collectivité (examens médicaux, congés maladie…).

L’objectif du traitement médicamenteux n’est pas la guérison, mais l’amélioration des symptômes avec un espacement des crises et une diminution de leur intensité.

Généralement, le médecin prescrit :

  • Des antispasmodiques lors de douleurs et ballonnements ;
  • Des laxatifs lorsque la constipation prédomine ;
  • Des anti-diarrhéiques dans les formes à selles molles ou liquides.

Ces médicaments doivent être pris en cas de besoin, et non systématiquement. Un traitement qui ne fonctionne pas ne doit pas être poursuivi.

À savoir ! L’effet placebo est loin d’être négligeable chez les patients souffrant d’un SII ; il peut atteindre 50 % de l’effet bénéfique du traitement.

Cependant une perturbation du microbiote intestinal (bactéries naturellement présentes dans notre tube digestif) étant suspectée comme l’une des causes possibles du syndrome de l’intestin irritable, l’apport de probiotiques semble également une option thérapeutique intéressante…

Bifidobacterium infantis 35624®, sinon rien !

Les probiotiques sont des bactéries vivantes que l’on retrouve, par exemple, dans les yaourts. Elles peuvent aussi être sélectionnées pour certaines de leurs vertus, avérées ou supposées, et être commercialisées sous forme de compléments alimentaires.

Pour soigner le syndrome de l’intestin irritable, l’apport de probiotiques est préconisé par la SNFGE (Société Nationale Française de Gastro-Entérologie) et la WGO (World Gastroenterology Organisation). La recommandation est même assortie de la qualification « avec un haut niveau de preuve » par l’organisation mondiale.

Cependant, tous les probiotiques ne se valent pas. Les compléments en vente libre dans les pharmacies n’ont pas tous été testés dans cette pathologie ou ne présentent pas tous le bon dosage.

Seules certaines souches de bactéries ont montré une efficacité pour lutter contre le syndrome de l’intestin irritable. C’est le cas de Bifidobacterium infantis 35624® qui a démontré un effet modérément positif dans plusieurs études sérieuses.

À savoir ! La souche bactérienne Bifidobacterium infantis 35624® est d’origine naturelle. Elle a été initialement isolée à partir du côlon d’une femme de 70 ans en bonne santé. Cette patiente était la 356e d’une étude réalisée par Alimentary Health, et l’isolat sélectionné était le 24e, d’où le numéro 35624 pour la souche.

Bonne nouvelle pour les patients souffrant de l’irritabilité de leurs intestins : Bifidobacterium infantis 35624®, commercialisé aux USA depuis 10 ans, vient d’arriver en France sous le nom de marque d’AFLOREX® !

Isabelle V., journaliste scientifique

– Place des probiotiques dans la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable : ce que disent les recommandations – JIM – Dr Isabelle Birden. 22 janvier 2018.
– Prise en charge du syndrome de l’intestin irritable – snfge – consulté le 23 janvier 2018.
Isabelle V.
Journaliste scientifique
Passionnée de recherche clinique et pharmacovigilance.
Garde un penchant pour nos amis à quatre pattes.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.