Se protéger du soleil : plutôt plus que pas assez !

Aug 16, 2018 par

L’été est désormais bien installé, le soleil brille et nombreux sont ceux qui souhaitent en profiter au maximum. Le soleil peut être bénéfique mais aussi maléfique en cas d’exposition excessive. Quelle est la protection solaire idéale pour en profiter en toute sécurité ? Une récente étude clinique s’est emparée de cette question, bien de saison !
tube de crème protection solaire

Quel produit solaire pour mieux se protéger ?

L’été est pour la plupart synonyme de soleil ! Mais s’exposer au soleil peut s’avérer dangereux dans certaines conditions. Les protections solaires sont disponibles sous de nombreuses formes (crème, huile, lait, …) et avec de multiples indices de protection solaire. Comment s’y retrouver et se protéger efficacement pour profiter du soleil sans prendre de risques pour sa santé ?

Les études scientifiques sur l’efficacité des produits solaires sont relativement rares et généralement menées uniquement en laboratoire. D’une manière générale, les spécialistes recommandent l’utilisation d’un indice de protection solaire supérieur à 30 pour protéger la peau des effets néfastes du soleil, comme les coups de soleil, les allergies ou encore l’augmentation du risque de cancer de la peau.

À savoir ! Qu’est-ce que l’indice de protection solaire ? L’indice de protection d’un produit solaire, noté IP, correspond à une mesure de son efficacité, déterminée par des tests standardisés à l’échelle internationale. Il évalue le pouvoir protecteur d’un produit solaire contre les UV-B, principaux responsables des coups de soleil. L’IP peut également être appelé le Facteur de Protection Solaire (FPS) ou le Sun Protection Factor (SPF).

Pour mieux évaluer l’importance de l’indice de protection solaire, des chercheurs ont récemment réalisé une étude en conditions réelles. L’étude s’est déroulée au cours d’une journée ensoleillée en montagne, sur 199 participants adultes (57,8 % d’hommes, âge moyen : 37,4 ans) pratiquant le ski ou le snowboard.

Aucune influence du nombre d’applications

Les participants ont été répartis dans trois groupes différents en fonction de leur phototype (I à III) (classement des individus selon la réaction de leur peau à une exposition au soleil). Tous ont reçu deux tubes de crèmes solaires d’indices de protection différents :

  1. Un tube noté ‘droit’ pour l’appliquer sur la partie droite du visage et du cou ;
  2. Un tube noté ‘gauche’ pour la partie gauche de la tête et du cou.

Les participants ignoraient les indices de protection des deux tubes de crèmes. Le lendemain, un dermatologue a évalué l’érythème (rougeur de la peau) de chaque côté du visage.

Au terme d’une exposition moyenne de 6 heures au soleil, les observations suivantes ont pu être faites par le dermatologue :

  1. 110 participants avaient un érythème plus sévère du côté de l’indice de protection le plus faible ;
  2. 10 participants avaient un érythème plus important du côté de l’indice le plus fort ;
  3. Les autres participants avaient un érythème similaire des deux côtés du visage.

La sévérité de l’érythème s’est avérée plus faible en moyenne avec l’utilisation d’un indice de protection 100 qu’avec un indice de 50. Parallèlement, le nombre d’applications ou le volume de crème solaire utilisé semblaient sans influence sur la sévérité de l’érythème.

Privilégier un indice de protection élevé

D’après les résultats de cet essai mené pour une fois en conditions réelles, une crème solaire avec un indice de protection de 100 offrirait une meilleure protection contre les coups de soleil qu’une crème d’indice 50. Ce résultat a pu être vérifié pour l’ensemble des participants, quel que soit leur phototype, c’est-à-dire leur sensibilité au soleil.

Par ailleurs, les données ont pu révéler le faible nombre d’applications des produits solaires dans les conditions réelles, chez des personnes pratiquant un sport en extérieur. La prévention des coups de soleil et de ses conséquences, notamment en termes de risque de cancers de la peau, doit tenir compte de ce type de données pour optimiser les messages à destination de ceux qui s’exposent au soleil.

Cet essai, bien que réalisé en hiver et uniquement au niveau du visage, montre l’importance de bien se protéger du soleil sur la plage, en mer, à la montagne ou en balade, pour en profiter pleinement et sans risques pour la santé !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– SPF 100+ sunscreen is more protective against sunburn than SPF 50+ in actual use: Results of a randomized, double-blind, split-face, natural sunlight exposure clinical trial. Williams, J.D. and al. 2018. J. Am. Acad. Dermatol. 78(5):902-910.e2. doi: 10.1016/j.jaad.2017.12.062.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.