Protéine C-réactive ou CRP élevée

14 août 2021 par

La protéine C-réactive, ou CRP (C-reactive protein), est une protéine synthétisée par le foie et sécrétée dans le sang, en réponse à un état inflammatoire. Si vous avez une CRP élevée, c’est souvent le signe d’une inflammation aiguë. Mais elle peut également être le signe d’une infection, et dans une certaine mesure, indiquer un risque cardio-vasculaire !

CRP élevée

Que signifie une CRP élevée ?

Bien que son rôle physiologique exact soit mal connu, la protéine C-réactive est très importante dans la réponse immunitaire contre des agents extérieurs. Une CRP élevée indique une activation du système du complément. Elle permet aussi la phagocytose de certains corps étrangers et neutralise des substances toxiques provenant de lésions de nos cellules.

Chez un sujet sain, la CRP est présente en quantité très faible, inférieure à 5-6 mg/L. Mais dans les heures suivant une lésion tissulaire, un épisode infectieux ou inflammatoire (à partir de la 8e heure), sa concentration va rapidement augmenter, parfois d’un facteur 1000, avant même l’arrivée d’autres symptômes, comme la fièvre et la douleur ! Puis elle diminuera rapidement (3 à 5 jours) lorsque l’agent causal sera éliminé. Ainsi, une CRP élevée est un excellent marqueur de l’inflammation aiguë, et un bon signe d’alerte pour les médecins.

Elle n’est cependant pas spécifique d’une maladie particulière, c’est pourquoi son dosage doit être complété par d’autres examens pour affiner le diagnostic.

À savoir ! D’autres tests peuvent être réalisés pour déterminer votre situation inflammatoire : la vitesse de sédimentation (VS) des érythrocytes, le dosage de l’orosomucoïde ou encore de l’haptoglobine.

La CRP varie selon certaines conditions pathologiques…

Différentes situations peuvent faire apparaitre uen CRP élevée :

D’autres affections peuvent faire augmenter la concentration en CRP, mais en proportion moins importante :

… Mais aussi physiologiques !

Certains paramètres physiologiques sont à prendre en compte lors de l’analyse du taux de CRP élevée :

  • Age: chez le nouveau-né, la CRP augmente lors des 2 premiers jours (jusqu’à 14 mg/L), puis revient à 5 mg/L. Chez l’adulte, la CRP augmente naturellement avec l’âge.
  • Sexe : il n’existe pas de variation significative entre la femme et l’homme.
  • Grossesse: la CRP augmente car les œstrogènes augmentent la synthèse hépatique des protéines, dont la CRP.
  • Obésité: la CRP augmente chez les sujets avec un indice de masse corporelle élevé.
  • Tabac: la CRP augmente chez les fumeurs.
  • Alcool: la CRP diminue lors d’une consommation modérée d’alcool, mais augmente si la consommation s’élève.

De plus, sachez que certains traitements peuvent modifier votre taux de protéine C-réactive :

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, aspirine) ;
  • Les traitements hormonaux de substitution (THS), utilisés à la ménopause, peuvent augmenter la CRP ;
  • Certaines pilules contraceptives à base d’œstrogène augmentent la CRP ;
  • Les statines (simvastatine, fluvastatine, pravastatine, atorvastatine), utilisés pour diminuer la cholestérolémie, peuvent diminuer la CRP dès l’initiation du traitement ;
  • Certains fibrates (fénofibrate), utilisés pour leur propriété hypolipémiante, peuvent diminuer la CRP.

Quand le médecin prescrit-il un dosage de la CRP ?

Un dosage de la CRP peut être prescrit dans plusieurs situations :

  • Pour le suivi d’une pathologie inflammatoire chronique ou rhumatismale, afin de détecter les poussées et/ou déterminer l’efficacité du traitement.
  • Pour déceler précocement une infection, à la suite d’une opération chirurgicale ou d’un traumatisme. Si la CRP est élevée après le 5e jour, le risque de complication est important.
  • Pour déterminer l’efficacité d’une antibiothérapie. Après 24 à 48h de traitement antibiotique efficace, la concentration de CRP doit diminuer, sinon, il faut changer de traitement.

À savoir ! Le prélèvement se fait dans un cabinet d’analyse biologique, à partir de sang veineux, sans préparation préalable du patient (pas besoin d’être à jeun).

La CRP ultra-sensible, un marqueur cardiaque ?

L’inflammation étant impliquée dans l’athérosclérose, les cardiologues s’intéressent depuis quelques années à des marqueurs de l’inflammation comme la CRP pour prédire un risque cardiovasculaire chez certaines catégories de patients.

Les médecins recommandent ainsi le dosage de la CRPus, pour CRP ultra-sensible. La CRPus permet le dosage de très faible quantité de la protéine C-réactive, entre 0.5 et 10 mg/L. Elle est préconisée chez les patients coronariens à risque cardiovasculaire intermédiaire et chez les patients en angor instable. Le but est de mettre en place une démarche de prévention chez ces patients.

Cependant, pour l’instant, il n’existe pas de consensus sur l’examen de la CRPus, et son dosage est encore discuté et limité à certains patients.

Suzanne L. Pharmacienne & Rédactrice scientifique

Sources
– Protéine C-réactive, msdmanuals.com. consulté le 29 juin 2021.
– C-reactive proteine, Biomnis, précis de biopathologie analyses médicales spécialisées, eurofins-biomnis.com. consulté le 29 juin 2021.
– CRP, Lab Tests Online, labtestsonline.fr. consulté le 29 juin 2021.
Suzanne L.
Pharmacienne & Rédactrice scientifique
Spécialisée dans l’infectiologie
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.