Les poux (Pédiculose)

27 octobre 2021 par

les poux chez l'enfant

Les poux sont des parasites hématophages, c’est-à-dire qui se nourrissent de sang. Il en existe trois types. En cas d’infestation, on parle de pédiculose :

  • La pédiculose du cuir chevelu (pou de cheveux), la plus fréquente, due à Pediculus humanus capitis ;
  • La pédiculose corporelle (pou de corps), beaucoup plus rare, due à Pediculus humanus corporis ;
  • La pédiculose inguinale ou phtiriase, due à Phtirius inguinalis, encore appelé pou de pubis, ou plus communément « morpion ».

Si la pédiculose corporelle est associée à la grande précarité, et la phtiriase considérée comme une infection sexuellement transmissible, la pédiculose du cuir chevelu est particulièrement fréquente, essentiellement en milieu scolaire.

Définition et symptômes des poux

Qu’est-ce qu’une pédiculose ?

Le pou du cuir chevelu chez l’homme est un petit insecte à 6 pattes, mesurant 2 à 4 mm. Il se mobilise en rampant.

Les pédiculoses du cuir chevelu touchent essentiellement les enfants entre 3 et 10 ans. Chaque année, jusqu’à 20 % des enfants scolarisés sont infestés. La transmission se fait par contact direct, en particulier chez les enfants d’âge scolaire (à l’école, à la garderie, dans les centres aérés…). Plus rarement, il peut s’agir d’une contamination indirecte via les bonnets, les écharpes, les peignes ou brosses.

poux chez une petite fille

La pédiculose corporelle (pou de corps) est beaucoup plus rare. Elle se manifeste par un prurit (ou démangeaisons) associées à des lésions cutanées de grattage. Ces lésions peuvent se surinfecter. En outre, le pou de corps peut transmettre des maladies infectieuses qui peuvent être graves, comme le typhus par exemple, malgré tout aujourd’hui exceptionnel.

La phtiriase due aux poux de pubis est spécifique à l’homme et est bénigne. Elle est rare. Les poux se retrouvent dans les poils pubiens, et plus rarement à distance dans les sourcils, les cils, la pilosité axillaire. C’est une IST.

La femelle pou peut pondre jusqu’à 10 œufs (les lentes) par jour, soit 300 œufs pendant sa vie de pou adulte. La prolifération peut ainsi être extrêmement rapide. Les lentes éclosent en 7 à 10 jours. Les lentes vides, c’est-à-dire après l’éclosion des œufs, peuvent rester dans les cheveux et poils plusieurs mois.

Les jeunes poux, aussi appelés larves ou bien nymphes, deviennent ensuite adultes en 10 à 15 jours. Ces poux sont mobiles, de couleur grise une fois nourris de sang, entrainant démangeaisons et croûtes. Ils vivent alors chez l’hôte pendant six et huit semaines, bien accrochés grâce à leurs pinces. A l’extérieur, ils vivent moins de trois jours. Lorsqu’il meurt, il se décroche naturellement des cheveux, à la différence de la lente.

Quels symptômes ?

Le premier signe d’une pédiculose est prurit intense. Ces démangeaisons peuvent ne pas apparaitre immédiatement : elles apparaissent généralement deux à six semaines après la première infestation. Le prurit entraîne des lésions cutanées. Celles-ci peuvent se surinfecter.

Dans le cas d’une pédiculose du cuir chevelu, le prurit survient de jour comme de nuit, au niveau du cuir chevelu. Les lésions, dues au grattage, se situent principalement derrière les oreilles, et la nuque. Concernant la pédiculose corporelle, les lésions sont localisées au niveau du dos, thorax et surtout des épaules. Pour la phtyriase, elles se trouvent au niveau pubien ou sur la face interne des cuisses.

D’autres symptômes peuvent être associés :

  • Une tuméfaction des ganglions lymphatiques, essentiellement cervicaux, en regard de la nuque (notamment en cas d’infestation par des poux de tête). Toute infection du cuir chevelu (ou impétigo) doit faire rechercher une pédiculose ;
  • Des ganglions au niveau de l’aine associés parfois à de la fièvre si pédiculose corporelle.

Diagnostic et traitement des poux

Quel diagnostic ?

Dans tous les cas, pour confirmer l’infestation, il faut mettre en évidence les poux et/ou les lentes.

Quel traitement ?

De nombreux produits sont utilisables.

Concernant la pédiculose du cuir chevelu : Il faut appliquer des produits sur le cuir chevelu, en suivant certaines mesures d’hygiène. Les sujets-contacts doivent être identifiés et pris en charge : il est recommandé d’examiner toutes les personnes vivant au foyer et de ne traiter que les cas positifs, d’informer par écrit les responsables scolaires qui informeront les parents d’élèves de l’existence de cas de pédiculose et de faire examiner tous les enfants du groupe. Seules les personnes réellement infestées doivent être traitées. En effet, à force d’utiliser des insecticides, les poux deviennent de plus en plus résistants et les traitements de moins en moins efficaces.

Il existe différents traitements :

  • Les médicaments insecticides sont composés soit de pyréthrines, soit de malathion, soit d’un mélange des deux. Les pyréthrines naturelles ou de synthèse, pédiculicides et lenticides, sont indiquées dans le traitement des pédiculoses humaines et sont largement utilisées. Cependant, nous constatons depuis une dizaine d’années l’émergence de poux résistants dans les pédiculoses du cuir chevelu. Le malathion est un insecticide, pédiculicide et lenticide, utilisé en première intention dans le traitement des pédiculoses du cuir chevelu. Certains de ces médicaments nécessitent une seconde application 7 à 10 jours après la première afin de tuer lentes et poux éclos dans l’intervalle.
  • Les produits de parapharmacie à base de dimeticone (huile de silicone), agissent de façon physique, et non chimique. Le traitement doit être renouvelé au huitième jour.
  • Des produits capillaires (shampoing, lotions) peuvent être associés. Ils aident à décoller les lentes et peuvent contenir des répulsifs.
  • La coupe des cheveux n’est pas efficace contre les lentes, mais elle facilite les traitements locaux. Il est nécessaire de réaliser un traitement mécanique qui consiste à peigner soigneusement et longuement plusieurs fois par jour avec un peigne métallique à dents fines, en allant du cuir chevelu à l’extrémité du cheveu, durant 3 semaines. Il est recommandé en association aux autres traitements.

apaisylApaisyl

marierose3Marie-Rose

pouxit-sprayPouxit

Il n’existe pas de traitement préventif. Des mesures d’hygiène peuvent cependant empêcher ou du moins diminuer les risques de contamination :

  • Surveiller et brosser les cheveux régulièrement ;
  • Attacher les cheveux longs ;
  • Éviter de partager écharpe, bonnet ou autre vêtement avec ses camarades.

La décontamination du linge de maison (serviettes, gants…), des vêtements et de la literie (draps, taie d’oreiller…), par lavage à une température de 60°C est suffisante. Il est parfois nécessaire d’utiliser des insecticides (se rapprocher d’un médecin).

Concernant la phtyriase (poux de pubis) :

Le traitement est similaire à celui de la pédiculose du cuir chevelu. Si les démangeaisons sont importantes, le médecin peut prescrire un traitement adapté à base d’antihistaminique. Le rasage des poils est parfois nécessaire en cas de lentes abondantes.

Le traitement du partenaire sexuel doit être réalisé, ainsi qu’un dépistage systématique et traitement des infections sexuellement transmissibles éventuellement associées.

Concernant la pédiculose corporelle (pou de corps) :

Le traitement local est similaire. La décontamination des vêtements par lavage à 60 °C ou avec un insecticide est le plus souvent suffisante.
Une évaluation de l’efficacité du traitement est recommandée à J2 et à J12 en cas de pédiculose du cuir chevelu. Un contrôle à 7 jours est souhaitable pour les autres pédiculoses.

Une persistance de la pédiculose doit faire discuter :

  • Un traitement mal réalisé (problème de compréhension, coût des produits, durée/quantité insuffisantes, forme galénique inappropriée,
  • Une réinfestation (mesures associées non réalisées),
  • Une résistance au traitement.

Publié le 27 août 2015. Mis à jour par Charline D., Docteur en pharmacie, le 27 octobre 2021.

Sources
– Ministère des solidarités et de la santé. sante.gouv.fr. Consulté en aout 2015.
– Poux. ameli.fr.
– Pédiculoses. vidal.fr.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.