Risques et Allaitement

Risques liés à la césarienne et césarienne de convenance

Une césarienne est avant tout une intervention chirurgicale, qui peut être associée à de multiples risques, en particulier pour la mère. Des complications post-chirurgicales sont possibles, et sont plus fréquentes que les complications liées à un accouchement par voie basse.

D’une manière générale, la césarienne en urgence effectuée pendant le travail est plus à risque que la césarienne programmée avant le terme.

Compte-tenu des risques potentiellement associés à la césarienne, la césarienne de convenance est déconseillée aux femmes enceintes. Ce type de césarienne est demandé par la femme enceinte, en dehors de toute indication médicale ou obstétricale, pour diverses raisons (facilité d’organisation, peur de l’accouchement, …). L’équipe médicale peut refuser ou accepter une césarienne de convenance. Dans tous les cas, la demande de la mère ne constitue pas une indication thérapeutique de césarienne.

Césarienne et allaitement

La césarienne ne contre-indique généralement pas l’allaitement, même dans le cas des césariennes en urgence, réalisées sous anesthésie générale. Cependant, la mise en route de l’allaitement peut être complexe après une césarienne, qu’après un accouchement par voie basse.

Dans certaines maternités, le bébé peut rester auprès de sa mère après la césarienne, en salle de réveil, et jusqu’à son retour dans le service de suites de couches. En revanche, les contraintes des services hospitaliers peuvent entraîner une séparation de quelques heures de la mère et du bébé. L’accompagnement par les équipes médicales est dans tous les cas déterminant pour aider les mères qui le souhaitent à allaiter leur enfant.

À savoir ! Selon les maternités, le père peut assister ou non à une césarienne programmée. En cas de césarienne en urgence sous anesthésie générale, le père est le plus souvent obligé de rester à l’extérieur du bloc opératoire.

De la même manière, il peut être plus compliqué de s’occuper du bébé dans les premiers jours qui suivent une césarienne. Le premier jour, la mère doit généralement rester allongée et ne peut se lever que le lendemain de la césarienne. L’entourage et l’équipe médicale constituent des soutiens précieux pour aider la mère à réaliser les soins du bébé pendant le séjour à la maternité et lors du retour à la maison. La durée du séjour à la maternité est prolongée en cas de césarienne, et est en moyenne de 5 jours en France.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Césarienne. Campus CERIMES. Consulté le 02 octobre 2019.
– La césarienne programmée à terme. Est-ce que cela me concerne ? Que dois-je savoir ? Document d’information de la HAS. Consulté le 22 octobre 2019
– La césarienne, ce que toute femme enceinte devrait savoir. CHU Saint Etienne. Consulté le 02 octobre 2019.