Abcès dentaire

Symptômes et évolution

Quels sont les symptômes de l’abcès dentaire ?

Le symptôme le plus spécifique d’un abcès dentaire est la douleur intense qu’il provoque au niveau de la dent ou de la gencive. Cette sensation apparaît généralement de façon soudaine et peut s’amplifier dans les heures ou jours qui suivent. La douleur peut se propager à l’oreille, la mâchoire et au cou.

Une sensation de malaise ou de fatigue, de la fièvre, des troubles du sommeil, un gonflement de la gencive voire du visage, des difficultés à ouvrir la bouche, un goût désagréable, une gêne pour avaler ou bouger la langue, une certaine sensibilité aux aliments ou boissons chaudes et froides, une douleur lors de la mastication sont autant de symptômes pouvant apparaître en plus de la douleur lancinante qui caractérise l’abcès.

Comment évolue l’abcès dentaire ?

Avec un traitement adapté, la douleur disparaît rapidement et l’infection régresse puis finit par guérir.

Sans traitement en revanche, l’abcès évolue fatalement vers une « fistulisation », c’est-à-dire la formation d’un canal liant l’abcès à la muqueuse ou la peau pour évacuer le pus. Bien que ce processus atténue les symptômes, l’infection peut provoquer des complications en se propageant à d’autres parties du corps comme :

  1. Les zones proches (la langue, la gorge, les tempes, ou les sinus maxillaires) ;
  2. Certains organes accessibles par les vaisseaux sanguins. Une infection peut ainsi se déclarer au niveau du cerveau ou de la face, du cœur, des poumons, des reins, de la peau, d’une articulation ou d’une prothèse ;
  3. Le système respiratoire en causant une infection broncho-pulmonaire ;
  4. Le système digestif en provoquant une inflammation de l’estomac (gastrite) ou de l’intestin (entérite ou colite).

Enfin, l’abcès dentaire non soigné peut être à l’origine d’une infection généralisée (septicémie) ou favoriser le développement de maladies cardiovasculaires telles que l’athérosclérose ou l’ischémie.