Sommeil de plomb et moral d’acier pour une mémoire de travail en béton !

May 24, 2019 par

Raisonner, décider, rechercher des informations et les mémoriser, comprendre des textes… notre mémoire de travail, ou mémoire à court terme, est mise à rude épreuve. Mais, comment le sommeil et l’état d’esprit influencent-ils la performance de cette mémoire ? Réponses grâce à deux études récentes publiées dans la revue de la Société internationale de neuropsychologie.

Sommeil et mémoire de travail

Décrire les aspects qualitatifs et quantitatifs de la mémoire à court terme

Au fur et à mesure que l’on vieillit, la mémoire de travail a tendance à décliner. Cependant, d’autres facteurs, comme la dépression et la mauvaise qualité du sommeil, peuvent aussi impacter négativement cette fonction cognitive sur le court terme et le long terme.

À savoir ! La mémoire de travail ou mémoire à court terme permet à une personne de disposer d’un espace de travail mental afin de maintenir des informations pendant une période de plusieurs secondes. Dans le jargon du psychologue, cette mémoire à court terme est dite « de travail » pour faire référence à son aspect actif. Elle permet de stocker et de manipuler des informations pendant un laps de temps très court et lors de la réalisation d’une activité.

Une équipe de chercheurs supervisée par Weiwei Zhang du département de psychologie de l’université de Californie à Riverside a réalisé deux études pour déterminer si l’humeur et le sommeil ont une incidence sur la mémoire de travail.

Ici, les chercheurs se sont attachés, de manière inédite, à décrire deux aspects de la mémoire de travail qui pouvaient être impactés : la qualité (précision et force de la mémoire) et la quantité (capacité de stockage de la mémoire).

“Les trois facteurs (âge, humeur et sommeil) sont interdépendants. Par exemple, les personnes âgées sont plus susceptibles de ressentir une humeur négative que les adultes plus jeunes. Une mauvaise qualité de sommeil est également souvent associée à une humeur dépressive” commente Weiwei Zhang.

Sommeil et humeur : deux composantes clefs pour renforcer sa mémoire de travail

Dans la première étude, les chercheurs ont rassemblé 110 étudiants et ils leur ont demandé de fournir des informations sur leur qualité de sommeil et leur niveau d’humeur .

Dans la deuxième étude, les chercheurs ont rassemblé 31 participants âgés de 21 à 77 ans. Cette répartition plus large des classes d’âge a permis aux psychologues d’étudier le lien entre le vieillissement et le fonctionnement de la mémoire de travail.

Dans les deux études, la mémoire a été évaluée à l’aide d’une tâche de rappel à court terme.

Les résultats des deux études indiquent que :

  • L’âge d’une personne est inversement proportionnel à la précision de sa mémoire de travail ;
  • La dépression et le mauvais sommeil (insomnies, réveils pendant la nuit, temps de sommeil court etc…) induisent une défaillance dans l’enregistrement des souvenirs à court terme (la capacité de stockage des informations est faible). Ces deux facteurs ne perturbent cependant pas la précision du souvenir à restituer ;
  • L’âge, l’humeur et le sommeil agissent le plus souvent de manière autonome sur la mémoire à court terme.
“Nos résultats pourraient permettre de mieux comprendre le mécanisme sous-jacent à la démence liée à l’âge. Pour que l’esprit fonctionne au mieux, il est important que les personnes âgées s’assurent de bien dormir et de rester de bonne humeur” conclut Weiwei Zhang.

Reste à comprendre, dans quelles mesures une bonne humeur et un sommeil quasi-parfait peuvent compenser les effets de l’âge sur la mémoire de travail.


Julie P., Journaliste scientifique

– How sleep and mood impact working memory. MedicalNewsToday. M. Cohut. Consulté le 21 mai 2019.
– Poor Sleep Quality and Compromised Visual Working Memory Capacity. Journal of the international neuropsychological society. W Xie et al. Consulté le 21 mai 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.