Comment faire bouger les jeunes ?

Activité sportive Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 9 septembre 2022

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les enfants et adolescents de 6 à 17 ans devraient pratiquer quotidiennement au moins une heure d’activité physique d’intensité modérée à élevée. D’après les résultats de l’enquête Esteban menée en France, à peine plus de la moitié des garçons et seulement un tiers des filles atteindraient cette recommandation. Il est donc essentiel de rappeler l’importance du sport chez les jeunes enfants et ainsi mobiliser les jeunes et leurs parents.

Donner envie de faire du sport chez les jeunes enfants

Le sport chez les jeunes enfants

Les effets bénéfiques du sport et de l’activité physique sur la santé, mentale et physique, ne sont plus à démontrer. Et l’importance de la pratique sportive est encore plus importante chez l’enfant et l’adolescent. A l’inverse, le manque d’activité physique et la sédentarité sont significativement associés à une augmentation de plusieurs maladies chroniques, comme le diabète, l’obésité, les cancers ou les maladies cardiovasculaires.

Santé Publique France et les autorités de santé publique s’inquiètent de l’état des lieux de la pratique sportive chez les jeunes Français. En effet, l’étude Esteban a révélé plusieurs points inquiétants :

  • Seulement la moitié des garçons et un tiers des filles de 6 à 17 ans atteignent les recommandations d’activité physique de l’OMS;
  • De moins en moins d’enfants et d’adolescents pratiquent une activité physique après 10 ans, avec une proportion d’un tiers chez les garçons et d’un cinquième chez les filles ;
  • A l’inverse, le temps passé devant les écrans est en hausse constante, dépassant les 3 heures chez 87 % des garçons entre 15 et 17 ans.

Une campagne pour inciter les jeunes à bouger

Le manque d’activité physique durant l’enfance puis l’adolescence conduit généralement à plus de sédentarité à l’âge adulte. La sensibilisation à davantage d’activité sportive chez les jeunes représente donc un enjeu majeur de santé publique. Dans ce contexte, Santé Publique France, en lien avec le ministère des sports et le comité d’organisation des JO de Paris 2024, lance en septembre 2022 une nouvelle campagne pour inciter parents et adolescents à plus d’activité sportive. Durant le mois de septembre, la campagne, qui a pour slogan « Faire bouger les ados, c’est pas évident. Mais les encourager c’est important », cible les parents pour qu’ils incitent leurs adolescents à plus bouger au quotidien. Puis en octobre, les adolescents seront directement sensibilisés.

Cette campagne s’appuie à la fois sur les adolescents, mais aussi sur leurs parents, qui même à cet âge restent un modèle pour les adolescents. Plusieurs facteurs peuvent être bloquants pour l’activité de certains sport chez les jeunes enfants :

  • Le fait que leurs parents ne pratiquent eux-mêmes peu ou pas de sport ;
  • L’augmentation du temps passé devant les écrans, avec de multiples sollicitations ;
  • La méconnaissance des recommandations de l’OMS.

Nombreux sont en effet les parents, qui ne se soucient pas du niveau d’activité physique de leur enfant, s’il n’est pas en surpoids ou s’il est en bonne santé. Sensibiliser à la fois les parents et les adolescents pourrait donc permettre de mieux atteindre l’objectif de la campagne.

 

Plusieurs dispositifs pour favoriser la pratique sportive des jeunes

Cette campagne s’appuie sur des spots radio, un film diffusé sur les chaînes de télévision, un événement sur les réseaux sociaux et sur des outils mis à disposition des familles sur le site mangerbouger.fr :

  • Un test pour évaluer le niveau d’activité physique des adolescents ;
  • Des conseils pour favoriser la pratique sportive des adolescents.

La campagne de Santé Publique France vient compléter d’autres dispositifs visant à faire bouger davantage les enfants et les adolescents :

  • Le dispositif « 30 minutes d’activité physique quotidienne à l’école », expérimenté dans plus de 10 000 écoles élémentaires en France et généralisé depuis la rentrée de septembre 2022 ;
  • Le dispositif Pass’Sport, qui correspond à une aide de 50€ par enfant pour aider les familles aux revenus modestes à inscrire leur enfant dans un club ou une structure sportive de leur choix.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Santé publique France lance une nouvelle campagne : « Faire bouger les ados, c’est pas évident. Mais les encourager c’est important. ». santepubliquefrance.fr. Consulté le 8 septembre 2022.
– Tu as entre 6 et 30 ans ? Profite de 50 € pour rejoindre un club sportif. pass.sports.gouv.fr. Consulté le…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *