Donneur de sang régulier, le témoignage d’Ophélie

Actualités Hématologie

Rédigé par Alexia F. et publié le 13 juin 2022

Ce mardi 14 juin aura lieu la journée mondiale des donneurs de sang. L’occasion de mettre en avant ces volontaires qui donnent leur sang pour sauver des vies. Retrouvez le témoignage d’Ophélie, jeune cadre à Paris, donneur de sang régulier depuis près de 4 ans.

donneur de sang

Ophélie, 26 ans, donneur de sang depuis 2018

Jeune cadre à Paris, Ophélie a accepté de répondre à nos questions sur son expérience en tant que donneur de sang régulier. Elle revient sur le bon encadrement autour du don du sang et sa facilité d’accès, notamment en entreprise.

Quelles ont été vos motivations pour votre premier don ? Depuis, à quelle fréquence le faites-vous ?

Je donne mon sang depuis 2018. La motivation de mon premier don a surtout été de sauver des vies. Elle ne m’a d’ailleurs plus quittée. Depuis, je donne à une fréquence de deux à trois fois par an.

Comment se déroule un don du sang « classique » pour vous ?

Mon premier don du sang a eu lieu grâce à une collecte réalisée dans mon entreprise. Par la suite, avec la pandémie de Covid-19, je faisais les dons via un lieu de collecte proche de chez moi. Depuis que je retourne régulièrement sur mon lieu de travail, je repasse par les collectes d’entreprise.

En général, je fais mes dons sur le créneau du déjeuner. Si finalement c’est avant le déjeuner, je veille à petit-déjeuner et boire une boisson sucrée avant le don.

A l’arrivée pour un don du sang, on remplit un questionnaire qui porte sur nos récents voyages, nos vaccins, si nous sommes atteints d’une maladie en particulier… Puis, on passe un entretien avec un médecin décide si on est apte au don et la quantité à prélever. En parallèle de ces étapes, il faut boire 50 cl d’eau pour bien être hydraté.

Ensuite, on nous allonge sur des sièges pour donner notre sang. On a le choix de donner à partir du bras gauche ou droit. Le prélèvement dure en moyenne 10 à 15 minutes mais il est possible de l’interrompre à tout moment, si on ne se sent pas bien.

Après le don, on a une collation et on doit rester assis pendant quelques minutes car il possible d’avoir des vertiges. Par ailleurs, il est déconseillé de fumer après un don ou de pratiquer du sport, pendant environ 24h.

Avez-vous déjà eu des complications au cours d’un don ?

J’ai déjà eu un léger malaise après le don, en montant des marches. Il se trouve que j’étais à jeun lors du don. Mais, je n’ai eu aucune autre complication particulière à part ce petit épisode.

Faites-vous d’autres dons de tissus (don de plasma, plaquettes, moelle osseuse) ?

Je ne fais pas d’autre don. Mais j’y pense ! Ayant un taux de plaquettes élevée, je voudrais bien en donner. Cependant, ce type de prélèvement est très long (2 ou 3h) et l’ouverture des lieux de collecte n’est pas compatible avec mes horaires. En effet, ils ferment à 16h et n’ouvrent que le samedi matin le week-end.

Que souhaitez-vous ajouter au sujet de votre expérience en tant que donneur de sang ?

Ne pas hésiter à donner, peu importe son groupe sanguin ! Un don peut impressionner au premier abord, mais on est très bien accompagné et il est possible d’arrêter le processus à tout moment.

Être donneur de sang en aide à de nombreux patients

Chaque année, 1 million de malades sont soignés grâce aux dons de sang. Le don du sang est une nécessité pour de nombreux patients. Qu’il s’agisse d’un besoin ponctuel (lors d’un accouchement, d’un accident de la route…) ou en raison d’une maladie chronique (drépanocytose ou maladies du sang telles que la leucémie), les besoins en sang sont quotidiens. Pour fonctionner efficacement, l’Etablissement Français du Sang a besoin de 10 000 dons, chaque jour.

À savoir ! Il est possible de donner son sang toutes les 8 semaines.

S’il existe certaines contre-indications au don du sang, des avancées majeures ont eu lieu en début d’année. En effet, depuis le 16 mars 2022, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes n’ont plus à respecter une période d’abstinence pour pouvoir donner leur sang.

À savoir ! Vous êtes contre-indiqués au don du sang ? Pensez au don de plasma ou de plaquettes.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Don du sang. dondesang.efs.sante.fr. Consulté le 13 juin 2022.
– Interview d’Ophélie. Propos recueillis par écrit le 8 juin 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.