Manger des tomates permettrait de réduire le risque de cancer ?

Aug 3, 2017 par

L’arrivée des beaux jours est également synonyme de fruits et de légumes de saison : la tomate en fait partie. De nombreux bienfaits font de ce fruit-légume un allié pour la santé. Cet aliment serait même bénéfique dans la prévention de certains cancers

tomate et cancer

La tomate contre le cancer de la peau ?

Une récente étude, menée par The Ohio State University, s’est intéressée aux bénéfices nutritionnels que dispose la tomate, contre le risque cancérigène. Les résultats de ces recherches ont été publiés au sein du journal « Scientific Reports ».

Par le biais de tests sur des souris, les scientifiques ont pu mettre en évidence qu’un régime comprenant 10 % de tomates lyophilisées (transformation d’un produit alimentaire sous forme de poudre), par jour et pendant 35 semaines avait des effets sur la prévention contre le cancer.

Ces souris ont été soumises, en parallèle, à une exposition aux rayons UV artificiels (correspondant aux rayons émis par le soleil). Il s’est avéré que les animaux consommant de la tomate, présentaient un risque deux fois moins important de développer un cancer de la peau. Et ce, comparé à une population de souris, exposées aux rayons UV mais dont le régime alimentaire ne comportait pas de tomate.

A savoir ! Les rayons UV, émis directement depuis le soleil ou artificiels (cabine de bronzage, UV, etc.) sont à l’origine d’un très grand nombre de cancers de la peau. La protection contre ces rayons est essentielle et se doit d’être effectuée en amont de chaque exposition.

Les chercheurs ont alors creusé ces constats. Ils en ont déduit que les caroténoïdes (des composants naturels de la tomate lui donnant sa couleur) pouvaient être les substances protectrices contre le cancer de la peau. Le lycopène, un type de caroténoïdes, semblerait même être le plus impliqué dans la prévention contre le cancer de la peau.

Des bénéfices non équivalents en fonction du genre humain

Les bénéfices cités précédemment, quant à la consommation de tomate, n’étaient cependant constatés que chez les souris mâles. Il n’existerait aucune différence significative entre le nombre de cancers chez des souris femelles ayant consommé de la tomate et celui chez des souris du même genre n’ayant pas consommé de tomate.

Ce constat s’accorde avec des études précédentes, qui démontrent que les mâles ont tendance à développer un cancer de la peau en plus grand nombre et de façon plus agressive. De plus, ces résultats démontrent bien qu’il est important de considérer que le sexe influe sur le risque de développer certaines pathologies ainsi que sur les facteurs de prévention.

En conclusion de cette étude, les chercheurs s’entendent sur le fait que l’hygiène de vie, les habitudes alimentaires et certains aliments peuvent entrer, de façon plus ou moins importante, en jeu dans la prévention contre certains maladies et/ou cancers.

Delphine W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

– Diet rich in tomatoes cuts skin cancer in half in mice. Ohio State University. ScienceDaily. Le 13 juillet 2017. 
Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.