Se vacciner contre la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique ?!

Actualités Douleur Maladies auto-immunes Nouveaux traitements Vaccins

Rédigé par Estelle B. et publié le 13 janvier 2020

En France, environ 120 000 personnes vivent avec une maladie de Crohn et environ 40 000 avec une rectocolite hémorragique, deux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. Récemment, des chercheurs français ont annoncé avoir mis au point  chez l’animal un vaccin capable de protéger contre l’inflammation chronique, impliquée dans ces maladies intestinales et dans certains troubles métaboliques. Explications.

vaccin-maladie-inflammatoire

Inflammation intestinale et microbiote intestinal

Depuis plusieurs années, les recherches sont très actives sur le microbiote intestinal et son impact sur la santé. Entre autres, des anomalies du microbiote ont pu être reliées avec deux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin :

Ces anomalies du microbiote se caractérisent par deux phénomènes complémentaires :

  • Une réduction de la diversité bactérienne du microbiote (moins d’espèces bactériennes présentes) ;
  • Un excès de bactéries exprimant une protéine de mobilité, la flagelline.

Ce type de bactéries est capable de pénétrer le mucus intestinal, qui protège la paroi intestinale, et ainsi d’induire un état d’inflammation.

Lire aussiLes probiotiques : un remède pour l’inflammation rénale des patients atteints de lupus ?

Un vaccin à base de flagelline

Des études scientifiques avaient montré que, dans la couche de mucus, se trouvaient des anticorps naturels, spécifiquement dirigés contre la flagelline. L’organisme est ainsi capable de contrôler la présence des bactéries à flagelline, via le système immunitaire. Dans une nouvelle étude, des chercheurs français ont stimulé cette production d’anticorps pour réduire la proportion de bactéries à flagelline dans le microbiote et ainsi réduire le risque d’inflammation chronique, propice au développement des maladies inflammatoires de l’intestin.

En pratique, ils ont administré de la flagelline à des souris pour augmenter la production des anticorps anti-flagelline. En induisant ensuite une inflammation intestinale chronique chez les souris, les chercheurs ont observé qu’elles étaient significativement protégées contre l’inflammation intestinale. Par ailleurs, la proportion de bactéries à flagelline dans leur microbiote était significativement réduite, par rapport aux souris contrôles. Les souris semblaient ainsi vaccinées contre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Lire aussiUn vaccin qui aide à lutter contre le cancer

Un intérêt dans le diabète et l’obésité

Dans un second temps, les chercheurs ont évalué l’intérêt de leur vaccination contre les troubles métaboliques associés à deux maladies chroniques majeures :

En effet, ces deux maladies sont également associées à un excès de bactéries à flagelline dans le microbiote intestinal. En exposant des souris à un régime riche en graisses, les chercheurs ont observé que les souris vaccinées étaient protégés de l’obésité, ce qui n’était pas le cas pour les souris contrôles, devenues obèses. Or l’obésité est un facteur de risque majeur de diabète.

Les anomalies du microbiote intestinal sont similaires entre l’homme et la souris. Les chercheurs espèrent donc pouvoir transposer leur stratégie vaccinale chez l’homme. Ils travaillent actuellement sur un mode d’administration particulier de la flagelline, avant de pouvoir tester l’efficacité de leur vaccin, à la fois en prévention, mais aussi dans le traitement des maladies inflammatoires intestinales et de certains troubles métaboliques.

Lire aussiLes fraises pour prévenir les maladies inflammatoires de l’intestin ?

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Un vaccin contre les maladies inflammatoires chroniques. Communiqué de Presse. INSERM. Consulté le 8 janvier 2020.

  • Nathalie -M says:

    C est tellement une merveilleuse nouvelle pour le vaccin contre les maladie inflammatoire …C est avoir une normal …SVP. C est pour quand et au Québec .. on va pouvoir l avoir quand .. merci énormément … N.M.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Pour l’instant, les chercheurs n’ont effectué des études que chez l’animal. Il faudra attendre des essais cliniques chez l’homme pour confirmer l’intérêt d’un tel vaccin. Sans doute plusieurs années de recherche seront encore nécessaires.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Nathalie -M says:

    Bonjour j aimerais avoir de l information sur le vaccin pour les maladie inflammatoire avoir encore des informations merci. .

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Sans doute plusieurs années de recherche seront encore nécessaires car pour l’instant, les chercheurs n’ont effectué des études que chez l’animal.
      Il faut attendre des essais cliniques chez l’homme pour confirmer l’intérêt d’un tel vaccin.
      Bonne journée et bon weekend.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • dahmani hocine says:

    Bonjour, j’ai une maladie de Chron sous traitement imurel 50mg depuis 2009, je mène une vie normale, je ne fais aucun contrôle, quels sont les risques ?
    Est-ce que ce vaccin, concerne aussi les patients déjà malades, ou juste pour prévenir les gens non malades ? C’est un protecteur ou est-il efficace aussi pour un traitement à la place d’imurel 50mg ?
    J’ai entendu parler aussi d’un traitement du chron avec des cellules souches, et merci aussi de m’informer qu’en est-il de ce traitement ? et aussi à part imurel existe-t-il un nouveau remède plus efficace, moins contraignant et moins cher svp et merci d’avance

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Ce vaccin est toujours au stade des essais chez l’animal, nous ne connaissons pas encore les conditions d’administration.
      Concernant le traitement par cellules souches, il s’agit là encore d’essai clinique, dont les résultats sont attendus pour 2022.
      Malheureusement, il n’existe pas de traitement pour guérir la maladie de Crohn, mais seulement pour diminuer les symptômes. Si vous n’êtes pas satisfaite de votre traitement actuel, nous vous conseillons d’en parler à votre médecin traitant, qui pourra vous proposer des alternatives.
      Nous vous souhaitons une bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net.

      Reply
  • Chebla says:

    Bonjour j’ai 54 ans est j’ai une maladie de la recto colite emoragique depuis 2012 est-ce j’ai le droit de me faire vacciné pour le covid 19 et ya un risque pour ma santé merci

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question. Seul un médecin ayant pris connaissance de l’intégralité de votre dossier médical pourra vous répondre. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *