Virus Zika : bientôt un vaccin chez l’homme ?

Aug 17, 2016 par

virus zika bientot vaccin homme

Alors que le virus Zika est aujourd’hui en pleine expansion, les autorités sanitaires américaines ont lancé des essais sur l’Homme pour un potentiel vaccin. L’enjeu serait, si ce vaccin se révèle efficace, de stopper la propagation de la maladie.

Un vaccin contre Zika, testé sur 80 volontaires

La recherche d’un vaccin contre le virus Zika avance à grande vitesse et de récentes expérimentations chez l’animal ont donné des résultats prometteurs. Face à l’urgence sanitaire, l’Institut américain des allergies et maladies infectieuses (NIAID) vient de lancer les premiers essais chez l’homme. Un vaccin expérimental a été administré à 80 volontaires en bonne santé, âgés de 18 à 35 ans et répartis dans trois sites de recherches aux États-Unis. Les scientifiques espèrent qu’il permettra de déclencher au sein de l’organisme, une réponse immunitaire contre la maladie, transmise par des piqûres de moustiques. Les résultats de cette première phase clinique devraient être connus d’ici janvier 2017. Les participants seront suivis sur une période de deux ans, via diverses analyses de sang, afin de permettre aux scientifiques de vérifier la durabilité de la réponse immunitaire au sein de leur organisme.
Si les essais cliniques se révèlent satisfaisants, une deuxième phase clinique sera réalisée dans des pays où le virus est endémique, peu de temps après. Parallèlement à cette initiative américaine, le laboratoire Inovio Pharmaceutials, en collaboration avec la société sud-coréenne GenOne Life Sciences ont commencé à tester leur propre vaccin, depuis juillet.

Les États-Unis déclarent l’état d’urgence sanitaire à Porto Rico

Depuis 2015, l’épidémie Zika s’est répandue rapidement aux États-Unis, mais surtout en Amérique latine et aux Caraïbes. Les autorités américaines ont déclaré l’état d’urgence sanitaire sur l’île de Porto Rico, où plus de 10.000 personnes ont déjà été infectées par le virus Zika. En sept mois, le virus qui se transmet surtout par des piqûres de moustique mais également via les relations sexuelles, a touché 10.690 personnes, dont 1.035 femmes enceintes sur le territoire américain, selon les autorités sanitaires locales.

Possibles conséquences d’un virus qui inquiète

Actuellement, il n’existe malheureusement aucun traitement contre le virus Zika qui, dans quatre cas sur cinq, n’entraîne pas de symptômes et passe inaperçu. Il ne peut infecter deux fois la même personne, mais si une femme enceinte est contaminée, il peut causer de graves malformations congénitales sur son fœtus. La maladie peut en effet causer des cas de microcéphalie chez les nouveaux nés et des syndromes de Guillain-Barré chez l’adulte.
Le virus Zika est le plus souvent bénin, mais face à l’ampleur de l’épidémie dans certains pays, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) s’est alarmée à plusieurs reprises. En effet, selon les dernières données publiées par l’OMS, 65 pays et territoires seraient aujourd’hui touchés par ce virus, dont 62 depuis le début de l’année 2015. Ces données témoignent de la portée mondiale de la maladie, qui se propage de manière importante.

Matteo P., Biologiste


Sources :
Virus Zika : la course aux vaccins est lancée. sciencesetavenir.fr. 5 Aout 2016
NIH Begins Testing Investigational Zika Vaccine in Humans. National Institutes of Health website. 3 Aout 2016
USA : l’état d’urgence déclaré à Porto Rico face à la propagation du virus Zika. atlasinfo.fr. 13 Août 2016
Zika : les Etats-Unis déclarent l’état d’urgence sanitaire à Porto Rico. Sciences et Avenir. 16 Aout 2016

Matteo P.
Biologiste spécialisé en vaccinologie,
Passionné par la biologie médicale.
Fasciné par la cuisine et la musique, il a un tempérament inventif et un style mesuré.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.