Comment le manque d’activité physique altère-t-il notre cerveau ?

le manque d'activité physique ou le comportement sédentaire altère le cerveau des humains et entraîne des troubles cognitifs

Travail, transports, spectacles, télévision, tablettes… Le temps passé en position assise atteint désormais, en moyenne, les 9 à 10 heures par jour. Ce comportement sédentaire favorise la survenue de maladies cardio-vasculaires et de diabète , mais quel est son impact sur notre santé mentale ? Une étude australienne, publiée dans la revue Alzheimer and Dementia : translational research and clinical interventions, vient de révélercomment le manque d’activité physique affecte notre cerveau et notre santé mentale.

Lire la suite