Commotions cérébrales, quelle fréquence chez les enfants ?

Jul 5, 2016 par

commotions cérébrales enfant

Les commotions cérébrales toucheraient entre 1,1 et 1,9 million de jeunes de moins de 18 ans aux États-Unis, selon une étude datant du 20 juin 2016, parue dans Pediatrics. Afin d’affiner les connaissances épidémiologiques, la survenue de ces évènements chez les jeunes devrait être surveillée.

Commotion cérébrale et activités sportives

La commotion cérébrale est un traumatisme crânien qui peut faire suite à un choc sur la tête et provoquer une perturbation des fonctions cérébrales. Ses symptômes sont une perte de conscience, des maux de tête, une confusion, des vertiges, des nausées/vomissements et des troubles de la mémoire.
Les commotions cérébrales sont considérées comme « courantes chez les enfants et les adolescents qui s’adonnent à des sports organisés et à des activités récréatives » selon la société canadienne de pédiatrie.
Le lien existant entre leur survenue et la pratique d’activités sportives a fait l’objet de nombreuses études, dont celle de Bryan MA. et al., parue le 20 juin 2016 dans Pediatrics, qui traite de l’incidence des commotions cérébrales liées au sport et aux activités récréatives chez les moins de 18 ans aux États-Unis.

Quels chiffres chez l’enfant ?

44 millions de jeunes américains participent à des sports chaque année. L’incidence des traumatismes crâniens qui y sont liés, jusque-là inconnue, a motivé l’objet de cette étude.
L’objectif des chercheurs était de déterminer le nombre annuel de commotions cérébrales liées aux activités sportives et récréatives survenant chez les jeunes américains en s’appuyant sur trois bases de données nationales, MarketScan, NEISS (National Electronic Injury Surveillance System) et NFHS Injury Surveillance System. Ils ont alors pu évaluer le nombre de commotions cérébrales liées aux activités sportives et récréatives chez les moins de 18 ans, estimé à 1.1 à 1.9 millions de cas par an.
Cette estimation souligne l’importance de la survenue des commotions chez les jeunes de moins de 18 ans. L’étude insiste sur le besoin de surveillance accrue de ces évènements afin de pouvoir améliorer les connaissances épidémiologiques traitant du sujet.


Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources :
Bryan MA. et al. Sports- and Recreation-Related Concussions in US Youth. Pediatrics. 20 juin 2016. DOI: 10.1542/peds.2015-4635
L’évaluation et la prise en charge des commotions cérébrales liées au sport. Document de principes. Société canadienne de pédiatrie. 3 mars 2014.

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.