L’homme moderne proche de Néandertal ?

Apr 19, 2016 par

Homme neandertal et Homme moderne
Une équipe de scientifiques s’est attelée à la comparaison de notre chromosome Y à celui de l’Homme de Néandertal. Des différences qui penchent vers l’extinction de la lignée de l’Homme de Néandertal, qui n’aurait pas pu se mélanger à la nôtre du fait d’une incompatibilité génétique.

Une incompatibilité entre les deux espèces

Jusque-là, les études sur le génome de l’Homme de Néandertal ont été faites sur des spécimens féminins. Pour la première fois, des chercheurs ont pu décrypter l’ADN d’un individu mâle provenant d’El Sidron en Espagne qui a vécu il y a environ 49 000 ans.
La comparaison du chromosome Y de cet individu à celui de l’Homo Sapiens a permis de mettre en évidence des différences qui ont pu se traduire par des incompatibilités entre nos deux génomes. C’est-à-dire que l’Homme de Néandertal et l’Homo Sapiens ne pouvaient pas se reproduire entre eux. Cette étude a également permis d’estimer la date à laquelle a vécu le plus récent ancêtre commun de ces deux lignées : il y a environ 588 000 ans.

L’Homme de Neandertal : un « co-résidant »

Homo Sapiens et l’Homme de Néandertal ont vécu ensemble jusqu’à l’extinction de ces derniers, il y a environ 30 000 ans. Une idée qui aujourd’hui nous semble difficile à imaginer. Mais la nature, et sûrement la chance, ont donné l’avantage à l’Homo Sapiens pour en faire le seul représentant de l’espèce humaine, une première dans l’histoire de l’évolution de notre espèce.
Si l’on suit ce raisonnement, l’homme serait peut-être une espèce en voie de disparition qui pour le moment se porte plutôt bien (en tout cas si on se contente de regarder le nombre d’individus…).

Hélène S. Pharmacienne


Sources
Fernando L. Mendez et al. “The Divergence of Neandertal and Modern Human Y Chromosomes”. The American Journal of Human Genetics Volume 98, Issue 4, p728–734. 07/04/2016
Dr. Lydia Archimède. “L’homme moderne ne conserve aucune trace du chromosome Y de Néandertal – lequotidiendumedecin.fr.08/04/2016

Pierre M.
Journaliste scientifique
Passionné par les nouvelles technologies, le web et le canyoning.
Il a un intérêt particulier pour les médecines douces.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.