belle jeune femme élégante avec une robe grunge debout devant le mur gris qui est en stress car elle ronge ses ongles

Le stress est une réaction normale et physiologique de notre organisme face à certaines situations. Une multitude d’évènements différents peuvent le déclencher. Il se traduit par un ensemble de symptômes à la fois psychologiques et physiques qui peuvent varier d’un individu à un autre. Il devient, en revanche, pathologique lorsqu’il dure dans le temps et impacte la qualité de vie. Il est d’ailleurs reconnu comme l’un des problèmes majeurs de santé publique.

Définition et symptômes

Qu’est-ce que le stress ?

femme d'affaires qui est fatigué car elle s'ennuie au travail à cause du stressLe stress concerne tout le monde et toutes les classes sociales. Il sévit, par ailleurs, beaucoup dans le monde du travail. Il est une réaction à la fois psychique et physique de l’organisme. Lorsqu’il est temporaire, par exemple, en réaction à une situation ou à un événement stressant, il est dit physiologique. Il est, en effet, bénéfique dans certaines situations, notamment en cas de nécessité de fuite face à un danger.

L’état de stress repose sur divers mécanismes à la fois hormonaux (avec le cortisol) et nerveux permettant d’établir un état d’alerte et de vigilance. Celui-ci explique pourquoi avant un examen ou une épreuve importante, le rythme cardiaque est augmenté, les mains sont moites, etc. Typiquement, il se manifeste en 3 phases :

  • Tout d’abord, le stimulus qui représente le déclencheur. Il peut être moindre (découverte d’une contravention) ou beaucoup plus important (annonce d’un décès ou d’une pathologie). Il peut aussi être prévisible et attendu (examen) ou imprévu (accident) ;
  • Ensuite, il se produit la réaction normale de l’organisme face au stimulus. Le cerveau donne l’alerte et des symptômes se manifestent aussitôt, par exemple une augmentation du rythme cardiaque, une montée d’adrénaline ;
  • Enfin, on a la réaction de l’individu face au stress. Généralement, à la suite du stimulus, le cerveau anticipe d’autres scénarios catastrophes. C’est justement cette anticipation qui lorsqu’elle est permanente devient nocive pour l’organisme.

Bien que perçu comme un moteur pour certains, le stress peut engendrer des troubles anxieux chez d’autres lorsqu’il se répète trop fréquemment. En effet, il devient problématique lorsqu’il s’installe plus durablement. Dans ce dernier cas, on le trouve volontiers associé à un trouble anxieux ou à une dépression. Une exposition continue au stress peut avoir des effets délétères importants sur la santé.

À savoir ! On parle aussi de stress aigu ou de stress chronique. Le stress aigu est le stress positif, également appelé « trac » par les comédiens. On parle de stress chronique dès que celui-ci est répété ou prolongé.

Quelle est la cause du stress ?

Chaque individu ne vit pas le stress de la même manière. Certains semblent être plus « résistants » que d’autres. Ainsi, il existe une multitude de causes pouvant le provoquer :

  • Le manque de sommeil ;
  • Un choc émotionnel (deuil) ;
  • Des problèmes de couple ;
  • Le travail (surcharge, tensions, etc.) ;
  • Un changement trop brutal de la routine ;
  • Certaines pathologies (lupus, diabète, hypertension, certains cancers, etc.) ;
  • Des problèmes sociaux (isolement, solitude, dettes) ;
  • Des troubles psychiques (dépression, anxiété, crise d’angoisse, phobies, etc.) ;
  • Une dépendance (drogues, alcool, médicaments, café, tabac…) ;
  • Un conflit ;
  • Un examen ;
  • Le manque de repos et de temps libre ;
  • Etc.

Quels sont les symptômes ?

Femme fatigué à cause du stress et allongé sur la table de la cuisine avec une tasse de thé dans la mainLa nature et l’intensité des symptômes du stress sont très variables d’un individu à un autre.

Les premiers signes peuvent être multiples dont :

  • Des difficultés de concentration ;
  • Une baisse de la productivité ;
  • Des troubles de la mémoire ;
  • De la fatigue ;
  • Une variation du poids (perte ou prise) ;
  • Des douleurs musculaires ;
  • Des maux de tête.

Dans un second temps, on observe : des ulcères de l’estomac, des nausées, une irritabilité, des troubles cutanés, des insomnies, des troubles menstruels ou de la libido, une mauvaise haleine (en lien avec une déshydratation buccale), troubles gynécologiques lors d’une grossesse, développement d’un diabète, la chute des cheveux ou l’apparition de pellicules, un bruxisme (grincement des dents pendant le sommeil), etc.

En cas de stress chronique, c’est-à-dire qui dure depuis plusieurs semaines ou mois, on note une augmentation de la fréquence de certaines pathologies (hypertension, hypercholestérolémie, herpès, etc.) en lien avec un affaiblissement du système immunitaire.