Une électrocution désigne le passage d’un courant électrique dans le corps à l’origine de diverses lésions plus ou moins sévères comme des brûlures, des troubles cardiaques ou des lésions internes. Un accident électrique nécessite une prise en charge d’urgence.

risque d'électrocution, bébé tient une prise

Définition

L’électrocution est un terme employé fréquemment, et pourtant, à tort puisqu’en réalité, il désigne uniquement les cas d’électrisation entraînant un décès. Cet abus de langage est employé à la place d’« électrisation ».

Une électrisation est le passage d’un courant électrique dans le corps à l’origine de lésions plus ou moins importantes. En effet, le corps humain est constitué en grande partie d’eau et représente un très bon conducteur d’électricité. Autrement dit, l’électricité traverse très facilement notre organisme.

Le point d’entrée est souvent la main par laquelle le courant électrique pénètre pour sortir, la plupart du temps, par le pied. L’électricité peut léser tous les organes qu’elle rencontre sur son passage. Elle peut causer plusieurs types de lésions :

  • Des lésions directes engendrées par le passage du courant électrique, par exemple des brûlures et des troubles du rythme cardiaque ;
  • Des lésions indirectes provoquées par le phénomène de conversion de l’énergie électrique en chaleur. On parle de brûlures électrothermiques. Elles peuvent toucher les muscles, le système nerveux, les yeux, les os, les poumons, etc. ;
  • Des lésions mécaniques en raison de la chute et des contractions musculaires.

On distingue deux grandes causes d’électrisation : domestiques et professionnelles.

Les accidents électriques domestiques sont causés par un courant basse tension (230 et 400 volts) présent dans les bâtiments résidentiels. Un tiers des victimes sont des enfants. Les lésions cutanées (brûlures) sont superficielles et peu étendues. Ce type d’accident est grave et cause essentiellement des troubles du rythme cardiaque.

Les accidents électriques professionnels peuvent être provoqués par un courant basse tension ou haute tension (supérieur à 1000 volts). Dans ce second cas, la victime souffre de brûlures plus profondes et de lésions plus importantes sur le trajet emprunté par le courant électrique dans le corps. Ce type d’accident se produit essentiellement lors de travaux d’installations fixes basse tension, lors de l’utilisation de machines ou appareils électriques et au cours d’interventions proches d’un réseau en haute tension.

31% des salariés concernés travaillent dans les travaux publics, 21% en métallurgie, 13% dans des activités de service ou de travail temporaire et 11% dans l’alimentation.

Enfin, la foudre peut aussi provoquer une électrisation. La victime peut présenter des brûlures avec un aspect caractéristique en forme de branches d’arbre ou d’un éclair qui disparaissent en quelques jours. Certaines lésions peuvent être graves : troubles du rythme voire arrêt cardiaque, lésions neurologiques ou traumatiques (en lien avec la chute qui suit le foudroiement).

Symptômes de l’électrocution

Les lésions provoquées par le passage de l’électricité dans le corps peuvent être diverses, plus ou moins graves en fonction:

  • De l’intensité du courant ;
  • De la tension du courant ;
  • Du type de courant (alternatif ou continu) ;
  • De la durée du passage de l’électricité dans le corps ;
  • De l’étendue de la zone de contact avec la source électrique ;
  • De la trajectoire du courant ;
  • De l’état de la peau (l’humidité est un facteur aggravant)
  • Du sol (matériau isolant ou conducteur).

Le passage d’un courant électrique dans le corps provoque des picotements, fourmillements, une sensation de décharge électrique, voire une tétanie avec impossibilité de relâcher la source électrique.

Une électrocution ou électrisation, peut être responsable de brûlures cutanées allant de la simple rougeur à la brûlure au 2ème ou 3ème degré au niveau du point d’entrée et de sortie du courant.

Des blessures internes (cardiaques, musculaires, pulmonaires, neurologiques, etc.) peuvent aussi être constatées tout le long du trajet du courant. Ce type de lésions peut être suspecté lors :

  • D’engourdissements avec des douleurs musculaires ;
  • De spasmes associés à des douleurs musculaires ;
  • De maux de tête ;
  • De troubles de la vigilance et de la conscience voire pertes de connaissance ;
  • De mouvements anormaux ou convulsions ;
  • De difficultés à respirer ;
  • De battements cardiaques irréguliers voire arrêt cardiaque.

D’autres lésions existent : insuffisance rénale aiguë, lésions de l’appareil respiratoire, lésions digestives, vasculaires et oculaires.

Traitement

Une électrocution ou électrisation est un accident nécessitant une prise en charge médicale urgente.

Pour assister une victime d’électrisation, il est important d’agir dans les premières minutes qui suivent l’accident. En effet, une intervention rapide des secours est un facteur déterminant dans l’évolution de l’état de santé de la victime.

Avant toute chose, il ne faut jamais toucher la victime à mains nues, car elle peut encore être en contact avec la source d’électricité et vous risquez l’électrisation à votre tour !

Si l’accident électrique a été provoqué par :

  • Un courant haute tension, il faut rester à distance de la victime jusqu’à ce que le courant ait été coupé par des professionnels ;
  • Un courant basse tension, il faut couper l’électricité immédiatement soit directement au disjoncteur soit en débranchant la prise murale de l’appareil.

Lorsque le courant électrique ne peut pas être coupé, il faut soit éloigner la victime de la source électrique, soit déplacer cette dernière loin de la victime.

Pour cela, il faut :

  • S’isoler du sol en montant sur un objet non conducteur (en bois ou carton) ;
  • Déplacer la source ou la victime en utilisant un objet non conducteur et sec (carton, plastique ou bois).

Toute victime d’une électrisation doit être prise en charge rapidement par une équipe médicale. La rapidité d’intervention des secours est déterminante sur l’évolution de l’état de santé de la victime.

Lors de l’appel aux services d’urgence, il faut :

  • Parler calmement ;
  • Donner son numéro de téléphone, son nom et celui de la victime ;
  • Indiquer l’adresse exacte de l’accident ;
  • Préciser le type d’accident électrique (haute/basse tension ou foudre) ;
  • Décrire l’état de santé de la victime (conscience, pouls, respiration) ;
  • Ne pas raccrocher avant que l’interlocuteur ne le demande.

En attendant les secours, si la victime est consciente :

  • Ne jamais la quitter et surveiller son état de santé constamment ;
  • Evaluer la gravité des brûlures s’il y en a et effectuer les premiers soins (retirer si possible le vêtement en contact, refroidir à l’eau froide pendant 15 minutes).

Si la victime est inconsciente :

  • Lorsqu’elle respire, il faut la placer en position latérale de sécurité, la couvrir et la surveiller ;
  • Lorsqu’elle ne respire pas et que son cœur ne bat plus, il faut procéder au massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.

À savoir ! Tout accident électrique, même bénin, c’est à dire sans lésions apparentes chez une femme enceinte doit faire l’objet d’une hospitalisation.

Prévention

Afin de se protéger soi et sa famille de tout accident électrique, quelques mesures peuvent être adoptées dans la maison. Sur le lieu de travail, les mesures de sécurité à respecter sont fixées par la réglementation en vigueur.

Tout d’abord, il faut faire vérifier sont installation électrique par un professionnel en cas de doute. Toute prise électrique cassée, démontée ou mal fixée doit être réparée. Il est conseillé de ne pas surcharger une prise avec plusieurs multiprises. Pour protéger les enfants en bas âge, des cache-prises peuvent être installés dans le logement. Enfin, il faut prendre garde aux fils électriques défectueux :

  • Ne jamais laisser ou toucher des fils électriques dénudés ;
  • Ne pas clouer ou agrafer des fils électriques, les faire passer sous une porte ou un tapis ou y accrocher des objets ;
  • Eviter les rallonges ou les débrancher après utilisation ;
  • Jeter les vieilles rallonges.

Concernant les appareils électriques, il faut :

  • Débrancher et ranger tout appareil après utilisation ;
  • Ne jamais les utiliser avec les mains mouillées, les pieds dans l’eau ou près d’un point d’eau ;
  • Appeler un électricien en cas de sensation de picotement lors de leur utilisation ;
  • Ne pas laisser de récipient contenant de l’eau sur un appareil électrique ;
  • Ne jamais faire sécher un vêtement sur un radiateur électrique.

Charline D., Pharmacien

– Electrisation et électrocution. Ameli . Le 12 avril 2018.
– Accidents domestiques : dangers à la maison ! Attitude prévention. Le 31 août 2017.
– Protégez votre enfant des accidents domestiques. Inpes. Consulté le 24 avril 2018.