Un malaise vagal se traduit par une perte de connaissance assez brève (quelques secondes). Il peut arriver à tout le monde, personnes âgées comme jeunes en pleine santé. Bien que quelque peu impressionnant, il est totalement bénin.

homme portant secours à une femme qui a fait un malaise vagal

Définition

Un malaise vagal désigne le fait de perdre connaissance de manière brutale. Il est dû à une suractivité du nerf vague habituellement en charge de ralentir le rythme cardiaque.

À savoir ! Le malaise vagal tire son nom du nerf vague en cause. Le nerf vague traverse l’organisme allant du cerveau à l’estomac en passant par le cœur. Son rôle est de ralentir le rythme cardiaque lorsque celui-ci s’emballe.

Le nerf vague appartient au système nerveux dit « parasympathique ». Avec son antagoniste, le système nerveux « sympathique », ils constituent le système nerveux autonome responsable des fonctions automatiques (c’est-à-dire, non commandées par le cerveau) de l’organisme. Ce dernier commande l’ensemble des fonctions vitales de l’organisme comme la respiration, les battements cardiaques, la digestion, etc.

Le système nerveux parasympathique est chargé de ralentir les fonctions vitales de l’organisme, par exemple abaisser le rythme cardiaque, tandis que le système nerveux sympathique s’occupe de les accélérer. Ces deux systèmes sont essentiels au bon fonctionnement de notre corps. Ils s’assurent, entre autres, que notre cœur ne batte ni trop vite, ni trop lentement, selon l’activité du corps.

Ainsi, lorsque le nerf vague est trop stimulé, le malaise vagal survient. Le cœur envoie moins de sang dans les vaisseaux, le cerveau est moins oxygéné, ce qui est à l’origine d’une chute brutale de la tension artérielle, et donc du malaise.

Certains facteurs physiques comme : une douleur violente, une chaleur importante, un effort intense, une station debout prolongée, et/ou psychologiques comme : une émotion forte ou un stress important, peuvent perturber l’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. Ce déséquilibre engendre un ralentissement de la fréquence cardiaque et une chute de la tension artérielle à l’origine du malaise vagal et de ses symptômes.

Par ailleurs, certains médicaments peuvent favoriser la survenue d’un malaise vagal, notamment, les traitements de l’hypertension artérielle.

Symptômes du malaise vagal

Avant la perte de connaissance, certains signes apparaissent :

  • Une sensation de faiblesse ;
  • Des bouffées de chaleur ;
  • Des vertiges ;
  • Une vision trouble ;
  • Une pâleur ;
  • Des sueurs ;
  • Des troubles auditifs.

Ainsi, contrairement à d’autres malaises (le malaise cardiaque par exemple), les personnes le voient venir, et ont, donc, le temps de prendre certaines précautions, comme s’asseoir afin d’éviter une chute.

Traitement

Dans la majorité des cas, la personne victime d’un malaise vagal revient à elle spontanément après la perte de conscience.
Cependant, certains signes doivent alerter :

  • Une absence de récupération de la conscience après quelques minutes ;
  • Un pouls irrégulier, rapide ou inexistant ;
  • Une respiration absente.

Dans l’une de ces situations, il faut contacter le 15 ou le 112.

À savoir ! Pendant toute la communication avec le médecin régulateur des secours, il faut :

  • Parler calmement et clairement ;
  • Donner son numéro de téléphone ;
  • Donner son nom et celui de la victime ;
  • Indiquer l’adresse exacte où se trouve la victime ;
  • Décrire le plus précisément possible les signes d’alerte, l’heure de début, le mode d’installation des symptômes et leur évolution ;
  • Ne pas raccrocher avant d’y avoir été autorisé par l’interlocuteur. En effet, le médecin peut parfois avoir besoin de renseignements supplémentaires ou donner des directives ou gestes à effectuer en attendant l’équipe médicale.

En l’absence de signe de gravité, lorsque la personne reprend conscience après un malaise vagal, il suffit de la rassurer, et de l’allonger sur le dos en surélevant ses jambes pendant au moins 10 minutes.

En cas de malaise vagal à répétition, il est conseillé de consulter un médecin.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Malaise vagal. Ameli. Consulté le 13 juillet 2018.
– Perte de connaissance. Ameli. Le 24 avril 2017.