L’art-thérapie


Rédigé par Charline D. et publié le 5 novembre 2019

art-therapie-img

 

L’art-thérapie est une technique de psychothérapie reposant sur l’utilisation de divers outils artistiques. Le recours à l’art-thérapie est fréquent dans plusieurs secteurs de la santé. L’objectif est que le patient puisse renouer un dialogue avec lui-même et autrui. Grâce à l’art, le patient s’exprime en laissant sortir ses émotions et souffrances dans un but de mieux-être.

Définition et objectifs

Qu’est-ce que l’art-thérapie ?

Le prétexte de l’art pour guérir les patients n’est pas un concept récent. On trouve, en effet, des témoignages de l’utilisation de divers arts tout au long de l’histoire, et dans différentes cultures.

On peut définir l’art-thérapie comme étant l’utilisation de diverses méthodes artistiques à des fins thérapeutiques. Ce type de psychothérapie repose sur l’emploi de divers supports comme le dessin, la peinture, la sculpture ou tout autre forme d’art.

On distingue deux types d’art-thérapie :

  • L’art-thérapie dite traditionnelle ou classique ;
  • L’art-thérapie moderne.

L’art-thérapie traditionnelle existe depuis le XXème siècle environ. Le premier département dédié à l’art psychologique est ouvert à la Clinique des maladies mentales de l’encéphale à Paris en 1954. L’art-thérapie traditionnelle est une psychothérapie à médiation artistique. Autrement dit, elle est exercée par un psychothérapeute qui s’est spécialisé.

L’art-thérapie moderne est quant à elle une discipline à part entière apparue dans les années 1970. Dès lors, l’art-thérapeute est une profession assimilée à celles di paramédical. Son objectif est de développer les capacités d’expressions et le relationnel du patient. Ce n’est pas une psychothérapie, cependant un protocole thérapeutique est établi au préalable par le professionnel afin d’évaluer les progrès du patient. L’art-thérapie moderne représente la majorité de la pratique de la discipline.

Le but de l’art-thérapie ?

art-therapie-definitionL’objectif de l’art-thérapie est de permettre au patient d’exprimer ses sentiments, ses ressentis ou ses craintes à travers sa création. Cette approche est indiquée chez les patients qui peinent à exprimer ce qu’ils ressentent par des mots. Les enfants sont particulièrement concernés. Grâce à cette thérapie, le patient apprend à mieux se comprendre afin d’amorcer les changements intérieurs nécessaires à son bien-être psychique.

À savoir ! L’art-thérapie est présentée pour la première fois dans les années 1950 à l’occasion d’un congrès mondial de la psychiatrie. Depuis, des expositions d’œuvres de patients de l’hôpital Sainte-Anne à Paris ont régulièrement lieu, et permettent d’aborder avec un regard différent les pathologies psychiques

A noter ! L’art-thérapie repose sur une production artistique, sa qualité ou son aspect final n’ont pas d’impact sur la thérapie et n’est absolument pas évalué. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir des connaissances ou une pratique préalable, ni même, la fibre artistique pour suivre une séance d’art-thérapie. La démarche thérapeutique est uniquement orientée sur la capacité du patient à laisser s’exprimer son être intérieur et à révéler progressivement certaines images gardées secrètes. La représentation artistique peut aussi bien être le reflet d’expériences passées que de rêves auxquels le patient aspire. En effet, outre le mouvement du corps, la production d’un art fait appel à l’imagination, l’intuition, la pensée et les émotions. L’ensemble de ces éléments permet, non seulement,  d’en apprendre plus sur certains aspects de la personnalité du patient, mais aussi de découvrir de nouveaux comportements ou de nouvelles manières de penser qui peuvent contribuer à la guérison.

 

L’art-thérapie en pratique

Qu’est-ce qu’un art-thérapeute ?

art-therapie-pratiqueUn art-thérapeute désigne l’individu qui utilise une technique artistique, quelle qu’elle soit (musique, danse, théâtre, sculpture, dessin, etc.), pour soulager des personnes atteintes de pathologies psychiques, de handicap ou souffrant de difficultés pour s’exprimer.

Un art-thérapeute peut être un psychiatre qui a choisi d’utiliser l’art dans ses thérapies, ou un individu titulaire du titre RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) d’art-thérapie, d’une certification RNCP de médiateur artistique ou d’un DU (diplôme universitaire) d’art-thérapie.

Un art-thérapeute peut exercer à l’hôpital (dans divers services comme l’oncologie ou la pédiatrie), en centre de rééducation, à domicile, en centre social, en maison de retraite, etc. L’art-thérapeute possède également des connaissances théoriques et pratiques sur l’art choisi comme outil de médiation.

À savoir ! Il existe un référentiel des professionnels diplômés (la guilde des art-thérapeutes ou le site de l’FFAT) qui exercent en respectant le code de déontologie propre à l’art-thérapie

 

Comment se déroule une séance d’art-thérapie ?

L’art-thérapie peut se pratiquer de diverses manières :

  • Individuellement, c’est souvent le cas lorsque le patient est hospitalisé. La séance est effectuée dans sa chambre d’hôpital ou à son domicile ;
  • En groupe sous forme d’atelier.

Avant tout atelier artistique, le thérapeute réalise un entretien avec son patient afin de déterminer avec lui ses motivations et les objectifs de la thérapie. C’est avant tout une rencontre entre le patient et son thérapeute.

La durée d’une séance (le plus souvent comprise entre 1h et 2h) ainsi que le nombre de séances nécessaires d’art-thérapie sont très variables d’un thérapeute à l’autre et dépendent de l’activité pratiquée. Pendant cette séance, le thérapeute peut donner aux patients des conseils techniques si ils le souhaitent. Finalement, une séance s’articule en 3 points :

  • L’expression (verbale ou non) qui consiste à apprendre au patient à communiquer soit avec le thérapeute soit avec les autres participants sur une thématique artistique. Ainsi, au début de chaque séance, le thérapeute prend le temps de faire un point sur l’humeur de son patient, ses envies, ses besoins et les évènements qui ont eu lieu depuis la dernière séance ;
  • La création. L’objectif est de produire une œuvre en rapport avec la problématique du patient. Pour cela, il doit organiser et structurer sa pensée afin de donner un sens et s’exprimer à travers l’œuvre ;
  • La réflexion. Une fois l’œuvre produite, le patient doit pouvoir mettre des mots sur son ressenti et ses émotions. Des échanges ont lieu sur les points forts et les points faibles de l’œuvre, la pertinence d’un matériau et sur les améliorations possibles.

Ce type d’exercice permet au patient d’amorcer un changement d’en la vision qu’il a de lui même et du sens qu’il donne à sa vie.

Les bienfaits de l’art-thérapie

  • Meilleure communication ;
  • Amélioration des relations sociales ;
  • Apprendre à gérer l’anxiété, la peur ;
  • Détourner l’esprit face au stress généré par une pathologie et ses traitements parfois lourds ;
  • Augmenter l’adhérence d’un patient au système de soin (dans le cadre d’une prise en charge pour une maladie) ;
  • Améliorer la confiance en soi et revaloriser l’image de soi ;
  • Stimuler son imaginaire ;
  • Renforcement de la créativité ;
  • Apprendre à faire des choix, à décider ;
  • Eveiller ses sens ;
  • Stimuler la motricité du corps (pour se réconcilier avec, ou valoriser ce qui fonctionne).

Charline D., Docteur en pharmacie

– Art-thérapeute. ONISEP. Consulté le 14 mai 2019.