Pré-éclampsie : un risque conditionné par des gènes du fœtus !

adn foetal pré-éclampsie

Selon les estimations, environ 5 % des grossesses s’accompagneraient de pré-éclampsie. Cette complication est responsable d’un tiers des naissances de grands prématurés et représente la seconde cause de décès maternel, après les hémorragies de la délivrance. Une récente étude suggère que l’ADN du fœtus est associé au risque de pré-éclampsie. Un résultat surprenant, qui pourrait à l’avenir révolutionner le dépistage de cette complication.

Lire la suite