Le vieillissement des cellules humaines est- il réversible ?

Aug 22, 2018 par

Le vieillissement est un processus normal qui touche l’organisme et ses fonctions dans leur ensemble. Il correspond à l’ensemble des phénomènes physiologiques et psychologiques qui permet l’évolution d’un organisme en modifiant sa structure et ses fonctions. Il est ubiquitaire, c’est-à-dire qu’il atteint toutes les cellules, les tissus et les organes de l’organisme, sans exception. Une nouvelle découverte des scientifiques de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni pourrait contribuer à l’élaboration de futurs médicaments « anti-dégénérescence cellulaire ».

Le vieillissement d'une femme

Qu’est-ce que le vieillissement cellulaire ?

La dégénérescence cellulaire est liée à l’accumulation des dommages qui aboutissent à leur dysfonctionnement. Le vieillissement et le maintien des fonctions physiologiques sont liés à deux phénomènes complémentaires  l’élimination par apoptose (mort cellulaire programmée) des vieilles cellules ou des cellules incapables de se diviser (cellules sénescentes) et le renouvellement constant des cellules.

Les signes de vieillissement cellulaire sont liés aux dommages causés à l‘ADN :

  • L’accumulation de mutations dans le matériel génétique.
  • Les modifications de la structure de la chromatine (substance servant à créer les chromosomes).
  • Le raccourcissement des télomères (les extrémités des chromosomes) …

À savoir ! Le chromosome est une structure située dans le noyau cellulaire, constituant le support physique de l’hérédité. Il est constitué d’ADN qui porte les gènes. L’ADN signifie acide désoxyribonucléique. Il contient toute l’information génétique (contenue dans les gènes), appelée génome (ensemble du matériel génétique d’un organisme), permettant le fonctionnement de chaque cellules de l’organisme et la reproduction des êtres vivants.

Du sulfure d’hydrogène pour rajeunir les cellules vasculaires

Le sulfure d’hydrogène (H2S) est une molécule naturellement présente dans l’organisme mais dont le taux dans le sang diminue avec l’âge. Il a été montré chez l’animal que le sulfure d’hydrogène contribue à lutter contre le vieillissement cellulaire et la sénescence des cellules. Cependant, l’H2S peut devenir toxique en forte quantité, c’est la raison pour laquelle nous avons cherché un moyen de l’amener directement en quantité limitée au niveau de la mitochondrie (usine énergétique des cellules).

Lorsqu’un gène est activé par des signaux, il produit un message moléculairequi contient toutes les informations nécessaires à la fabrication de ce gène. Plus de 95% de nos gènes peuvent produire différents types de messages, en fonction des besoins de la cellule.

Les auteurs comparent un gène à une recette de gâteau qui pourrait être au chocolat ou à la vanille : la décision de mettre ou non du chocolat est guidée par les facteurs d’épissage. Nos gènes fonctionnent de cette manière. La décision concernant le type de message à produire à un moment donné est prise par un groupe d’environ 300 protéines appelées « facteurs d’épissage ».

La quantité de facteurs d’épissage diminue avec l’âge et les cellules ont alors des difficultés à réguler l’activation ou la désactivation des gènes selon leur besoin. Le groupe de chercheurs a donc tenté de trouver un moyen de limiter la perte de facteurs d’épissage dans des cellules en sénescence.

À savoir ! L’épissage est un processus par lequel les ARN transcrits à partir de l’ADN génomique peuvent subir des étapes de coupure et ligature qui conduisent à l’élimination de certaines régions dans l’ARN final.

« Nous avons montré qu’en traitant les vieilles cellules avec un produit chimique qui libère de petites quantités de sulfure d’hydrogène, nous avons pu augmenter le niveau de certains facteurs d’épissage et rajeunir les vieilles cellules humaines », explique les auteurs de l’étude.

En empêchant l’accumulation de cellules sénescentes, les chercheurs espèrent lutter contre le vieillissement cellulaire. Cette piste pourrait déboucher sur l’élaboration dans le futur, de solutions pour lutter contre les maladies liées à l’âge.

À savoir ! La cellule sénescente correspond à des cellules âgées, qui ne se divisent plus et dont le fonctionnement est altéré.

Alexana A., Journaliste scientifique

– Pourquoi vieillissons-nous ? lejournal.cnrs. Consulté le 14 août 2018.
– Scientists Just Successfully Reversed Ageing in Lab Grown Human Cells. sciencealert. Consulté le 14 août 2018
Alexana A.
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.