Que faut-il faire en cas de morsure de serpent ?

Actualités Douleur Santé en voyages

Rédigé par Estelle B. et publié le 27 mai 2019

Plusieurs centaines de cas de morsures de serpent sont recensés chaque année en France. La grande majorité de ces morsures a lieu entre le printemps et l’automne, où les serpents sont les plus actifs. Quels sont les signes de gravité à reconnaître en cas de morsure ? Quelle est la marche à suivre ? Santé Sur le Net fait le point sur ces questions essentielles.

morsure-serpent

La saison des morsures de serpents

Les serpents terrestres hibernent une bonne partie de l’hiver. Du printemps à l’automne, ils sortent surtout lorsque le temps est à la fois chaud et humide. Instinctivement, ils ont tendance à fuir l’homme. Ils ne mordent donc que pour se défendre.

En France métropolitaine, seules certaines espèces de serpents, notamment la vipère, sont venimeux. Leur morsure peut alors provoquer les symptômes suivants :

    • Des symptômes locaux :
      • Des douleurs ;
      • Un gonflement de la zone mordue, voire du membre touché ;

 

  • Des signes généraux :
    • Une anxiété liée au fait d’avoir été mordu ;
    • Des troubles digestifs, comme des vomissements ;
    • Des symptômes cardiovasculaires (chute de la tension artérielle, troubles du rythme cardiaque) ;
    • Des difficultés pour respirer ;
    • Parfois une grave réaction allergique.

À savoir ! Certains cas de morsures de serpents peuvent aussi être dus à des serpents exotiques, élevés en France.

Lire aussiNouvel antidouleur : le venin de serpent corail bleu

Les signes de gravité d’une morsure de serpent

Tous les serpents ne sont pas venimeux et dans la moitié des cas, le serpent venimeux n’injecte pas de venin au moment de la morsure. Les spécialistes distinguent donc deux cas de morsures de serpent venimeux :

  • Les morsures sèches, bénignes, car elles n’entraînent que des symptômes locaux ;
  • L’envenimation, plus grave, entraînant des symptômes généraux plus ou moins intenses selon la dose de venin injectée.

En général, les envenimations ne provoquent que des symptômes généraux légers, sauf lorsque la personne mordue est allergique à un composant du venin. La réaction allergique peut induire des symptômes cutanés, des troubles respiratoires, des signes cardiovasculaires, voire une confusion ou un choc anaphylactique pouvant mettre en jeu le pronostic vital.

Lire aussiMorsures de vipère : ce qu’il faut savoir

Quelle conduite à tenir en cas de morsure de serpent ?

Quels que soient les symptômes induits par la morsure de serpent, il est nécessaire d’appeler les secours. En attendant les secours, il est recommandé de :

  • Rassurer la victime ;
  • Mettre la victime au calme ;
  • La placer en position latérale de sécurité si elle perd connaissance ;
  • Enlever tout ce qui pourrait entraver le gonflement de la zone mordue ;
  • Immobiliser le membre mordu ;
  • Si possible désinfecter la plaie à l’aide d’un antiseptique ;
  • En cas de douleur, utiliser uniquement du paracétamol.

A l’inverse, certaines conduites peuvent être dangereuses et ne doivent jamais être réalisées après une morsure de serpent :

  • Ne jamais poser de garrot, ni de bandage compressif ;
  • Ne jamais sucer la plaie ;
  • Ne jamais l’inciser ;
  • Ne jamais appliquer de glace ou de pommade ;
  • Ne jamais utiliser de kits anti-venins : inefficaces, ils peuvent même retarder la prise en charge médicale.

Dans la majorité des cas, les personnes mordues par un serpent sont prises en charge à l’hôpital et traitées en fonction de la gravité de la morsure et des symptômes.

Lire aussiAlerte aux cyanobactéries dans nos rivières !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Morsures de serpent. AMELI Santé. Consulté le 24 mai 2019.
  • Freddy Mura says:

    Bonjour
    – Je comprends que l’anti-venin ne soit injecté que dans de bonnes conditions et par du personnel qualifié.
    – Je comprends moins que soit déconseillé l’utilisation d’un dispositif mécanique pour aspirer une partie du venin, surtout si on agit dès les premières minutes.
    – Pour reconnaître une morsure de vipère, une trace “3 points” n’est elle pas un critère valable?
    – Pour reconnaître une vipère, la queue ne se terminant pas de manière effilée n’est elle pas un critère valable?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      L’utilisation des kits anti-venin provoque parfois un afflux sanguin dans la zone de la morsure, ce qui entraîne une diffusion plus rapide et plus importante du venin, d’où le fait qu’ils sont déconseillés. La morsure de serpent, qu’il soit ou non venimeux, se caractérise par une trace 2 points. La queue effilée n’est pas un critère universel pour reconnaître un serpent venimeux.

      Reply
  • Freddy Mura says:

    Bonjour
    – Je comprends que l’anti-venin ne soit injecté que dans de bonnes conditions et par du personnel qualifié.
    – Je comprends moins que soit déconseillé l’utilisation d’un dispositif mécanique pour aspirer une partie du venin, surtout si on agit dès les premières minutes.
    – Pour reconnaître une morsure de vipère, une trace “3 points” n’est elle pas un critère valable?
    – Pour reconnaître une vipère, la queue ne se terminant pas de manière effilée n’est elle pas un critère valable?

    Reply
  • Christophe NTUNGWANAYO says:

    Merci de nous faire connaitre le comportement avisé devant un patient mordu par le serpent.
    suite à cette information , j’aimerai savoir comment nous pouvons traiter medicalement le patient mordu par le serpent après avoir fait les gestes de premiers secour?
    quel types de medicament pouvons nous utiliser ou dans quel cas cela peut il se faire?

    Reply
  • Christophe NTUNGWANAYO says:

    Merci de nous faire connaitre le comportement avisé devant un patient mordu par le serpent.
    suite à cette information , j’aimerai savoir comment nous pouvons traiter medicalement le patient mordu par le serpent après avoir fait les gestes de premiers secour?
    quel types de medicament pouvons nous utiliser ou dans quel cas cela peut il se faire?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Les médicaments sont administrés par les équipes de secours, qui déterminent les médicaments en fonction du cas précis de chaque personne.

      Reply
  • chatagnier says:

    distances entre les deux points de piqûres où
    voir des photos permettant de distinguer les uns des autres un petit serpent environ 17 cent gros comme mon petit doigt gris avec des taches noires espacées il ne s’est pas sauvé il s’est déplié
    et allongé puis de nouveau lové

    Reply
  • chatagnier says:

    distances entre les deux points de piqûres où
    voir des photos permettant de distinguer les uns des autres un petit serpent environ 17 cent gros comme mon petit doigt gris avec des taches noires espacées il ne s’est pas sauvé il s’est déplié
    et allongé puis de nouveau lové

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      L’article n’a pas vocation à décrire toutes les espèces de serpents que l’on peut rencontrer. Peut-être pouvez-vous consulter des sites de référence en la matière…

      Reply
  • bonjour, mon fils des deux ans avait été mordu au pied il y’a neuf mois, grâce à la pierre noire, nous avons pu retirer du venin de son pied mais il continue à se plaindre des
    douleurs aux articulations.
    est – ce le venin qui continu sa progression dans l’organisme de l’enfant ?
    depuis là mon petit est constamment malade, est-ce dû à cette morsure ?
    il est à noté, il n’a pris aucun traitement. car ce n’est pas facile d’en trouvé dans cette partie du monde.

    Reply
  • bonjour, mon fils des deux ans avait été mordu au pied il y’a neuf mois, grâce à la pierre noire, nous avons pu retirer du venin de son pied mais il continue à se plaindre des
    douleurs aux articulations.
    est – ce le venin qui continu sa progression dans l’organisme de l’enfant ?
    depuis là mon petit est constamment malade, est-ce dû à cette morsure ?
    il est à noté, il n’a pris aucun traitement. car ce n’est pas facile d’en trouvé dans cette partie du monde.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Seul un médecin pourrait vous indiquer si les douleurs articulaires et l’état de santé de votre enfant sont liés ou non à la morsure, notamment en fonction du serpent en cause.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Homse Ema Eba says:

    Bsr l’équipe santé du net ! chez nous ici en cas de mordur nous utilisons beaucoup plus le remede traditionnels cela est efficace mais on ne sait pas peut-être cela va causer degâts aux jours avenir? parce que nous sommes basé sur ce remede

    Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.