Les cellules cancéreuses assoiffées de graisses

Actualités Cancer

Rédigé par Estelle B. et publié le 10 novembre 2016

lipides tumeurs

Mieux comprendre comment grandissent et prolifèrent les cellules cancéreuses est un enjeu capital dans la lutte contre les cancers. Et si les graisses jouaient un rôle clé pour la croissance et la prolifération tumorale ?

L’environnement particulier des tumeurs

Le métabolisme des cellules cancéreuses est largement étudié dans le monde pour mettre au point des thérapeutiques de plus en plus efficaces et ciblées contre les cancers. L’environnement des tumeurs est très particulier. Il se caractérise essentiellement par son acidité (10 fois plus acide que le milieu normal des cellules) et une hypoxie (faible oxygénation des tumeurs par rapport aux tissus sains).

Comment cet environnement particulier influence les cellules cancéreuses ? De précédentes études ont mis en évidence que l’hypoxie entraîne une consommation forte de glucose par les cellules cancéreuses. Cette utilisation du glucose participe à augmenter l’acidité du milieu.

Une équipe de chercheurs belges travaille depuis 4 ans sur la reproduction en laboratoire de l’environnement des cellules cancéreuses et ses effets sur le métabolisme de ces cellules. En 2014, ils font une première découverte. Lorsque le milieu devient très acide, les cellules cancéreuses délaissent le glucose comme source d’énergie et privilégient la glutamine (acide aminé constitutif des protéines).

Très récemment, la poursuite de leurs travaux a permis de faire une découverte pour le moins surprenante.
A savoir ! Les sources d’énergie de la cellule : Toutes les cellules ont besoin d’énergie pour vivre, se développer, se diviser, etc. Elles disposent de trois grandes sources d’énergie :

  • Les glucides dégradés en glucose, principale source d’énergie des cellules dans les conditions normales ;
  • Les lipides (ou graisses) dégradés en acides gras, lorsque les glucides commencent à manquer ;
  • Les protéines dégradées en acides aminés, utilisées généralement quand les autres sources d’énergie sont épuisées.

 

Des cellules cancéreuses qui se nourrissent de graisses

Les chercheurs belges ont mis en évidence que les cellules cancéreuses sont capables de moduler leurs sources d’énergie en fonction de l’environnement de la tumeur. Elles peuvent alternativement se nourrir de glucides, de lipides ou de protéines, et ce en fonction du taux d’oxygène et de l’acidité du milieu.

Par ailleurs, les résultats indiquent une profonde reprogrammation du métabolisme des acides gras dans les cellules cancéreuses lorsque le milieu devient acide. Les cellules cancéreuses sont en effet capables à la fois d’utiliser les acides gras pour produire de l’énergie nécessaire à leur croissance, mais aussi de former des lipides à partir de glutamine pour leur prolifération. Les lipides sont essentiels pour la structure et la fonction des membranes cellulaires.

Cette double capacité est spécifique des cellules cancéreuses. Mais cette particularité témoigne aussi d’une dépendance aux lipides. En effet, plus le milieu devient acide, plus les cellules cancéreuses ont besoin de sources lipidiques pour croître et proliférer. Est-il possible d’exploiter cette dépendance pour mettre au point de nouvelles thérapies anti-cancéreuses ?

A savoir ! Dans les tissus sains, une cellule a deux capacités :

  • produire de l’énergie à partir des lipides ;
  • former des nouveaux lipides pour constituer des membranes.

Cependant, la cellule est programmée pour ne pas pouvoir utiliser les lipides qu’elle fabrique pour ses membranes. Ces lipides ne peuvent donc pas servir de source énergétique. Les sources lipidiques utilisées pour produire de l’énergie proviennent des lipides de l’alimentation.

Lire aussiNouvelle voie de dissémination des tumeurs

Vers une nouvelle piste thérapeutique ?

Si les cellules cancéreuses dépendent fortement des ressources lipidiques, pourrait-on réussir à les priver de lipides pour limiter la croissance tumorale ? Les résultats surprenants de cette étude ouvrent de nouvelles pistes pour la mise au point de thérapies anti-cancéreuses innovantes.

Il est bien sûr impossible de priver totalement les cellules cancéreuses d’apports lipidiques, car les tissus sains ont besoin de ces ressources. Mais les chercheurs suggèrent de bloquer l’utilisation des lipides par les cellules cancéreuses, en concevant des substances capables d’interférer avec le métabolisme lipidique particulier des cellules cancéreuses.

Ces chercheurs ont déjà mis au point de tels composés qui permettent de bloquer la dégradation et la synthèse des acides gras dans les cellules cancéreuses chez la souris. Ces substances entraînent un arrêt de la croissance tumorale chez la souris. Ces résultats sont donc très prometteurs pour développer de nouveaux médicaments anti-cancéreux visant à supprimer les ressources énergétiques des cellules cancéreuses.

Lire aussiLe futur du traitement du cancer : un circuit génétique intelligent

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources

Université Catholique de Louvain. Découverte de portée mondiale en oncologie. 3 novembre 2016.

Corbet, C. et al. Acidosis drives the reprogramming of fatty acid metabolism in cancer cells through changes in mitochondrial and histone acetylation. 2016, Cell Metabolism 24, 311–323.

  • Marciano says:

    je vous serais très obligé de m’indiquer, outre le glucose, quels sont les acides gras à ne pas consommer pour lutter contre les cellules cancéreuses?
    (Les cellules du cancer semblant s’alimenter du glucose et des acides gras )

    Remerciements anticipés.

    Léo Marciano

    Reply
  • Marciano says:

    je vous serais très obligé de m’indiquer, outre le glucose, quels sont les acides gras à ne pas consommer pour lutter contre les cellules cancéreuses?
    (Les cellules du cancer semblant s’alimenter du glucose et des acides gras )

    Remerciements anticipés.

    Léo Marciano

    Reply
  • Estelle B., Pharmacienne, Santé sur le Net says:

    Les différents types de lipides ne sont pas distingués. Pour l’instant, l’étude a porté sur des souris, et il faudra donc des études complémentaires pour transposer les résultats à l’Homme et observer s’il y a ou non des différences en fonction des différents types de lipides. Le mécanisme découvert implique les acides gras composant la plupart des lipides. Il est donc probable que tous les types d’acides gras soient concernés.

    Reply
    • Dupré Patrick says:

      Pourquoi cette personne ne cite pas exactement l’étude en question ? Il y a beaucoup de désinformation de Big phama sur cette question. Il est bien connu que les cancer se développent principallement en milieu acide.

      Reply
      • L'équipe Santé sur le Net says:

        Bonjour,
        La source de l’étude est citée en bas de l’article.
        Bonne journée.
        L’équipe Santé sur le Net

        Reply
  • DEVAUGERME Françoise says:

    Bonjour,
    Comment pouvons nous organiser nos repas?, car il n’y a aucun guide après avoir subi l’ablation de la tête du pancréas et autres organes…

    Reply
  • DEVAUGERME Françoise says:

    Bonjour,
    Comment pouvons nous organiser nos repas?, car il n’y a aucun guide après avoir subi l’ablation de la tête du pancréas et autres organes…

    Reply
  • rossille says:

    aprés l’opération du pancréas j’ai eu une chimio qui soi disanr était faible.
    je viens de l’arréter car les effets secondaires sonr de plus en plus puissants.
    j’ai rendez vous avec le professeur de lyon pour qu’il m’explique le pourquoi de cette chimio,surtout cette chambre que l’on ne veut pas m’enlever.
    il n’avait jamais été question de la garder indefiniment pour des recidives.
    je veux arréter ce programme infernal et partir plus reposer et tranquille.

    Reply
  • rossille says:

    aprés l’opération du pancréas j’ai eu une chimio qui soi disanr était faible.
    je viens de l’arréter car les effets secondaires sonr de plus en plus puissants.
    j’ai rendez vous avec le professeur de lyon pour qu’il m’explique le pourquoi de cette chimio,surtout cette chambre que l’on ne veut pas m’enlever.
    il n’avait jamais été question de la garder indefiniment pour des recidives.
    je veux arréter ce programme infernal et partir plus reposer et tranquille.

    Reply
  • Lina Buron says:

    Pourquoi que si je pause la question en anglais jai de meilleurs explication avec médecin qui nous parles et des témoignage de personnes qui on le problemes mais en francais c complettement nul.

    Reply
  • bonjour
    j ai eu hysterctomie totale des ovaires uterus et lymphe node droit, j ai pas fais de chimio, je suis en regime , keto, arret total toute sortes de sucre viande Poulet , je mange bcq de vege cru et boire bca d eau alcalic mais ca 125 : 7.5 ,
    je me sens bien je travaille normal MAIS j ai commence a m inquite quand j ai vu l etude que les cellules cancereuse peut se nourit des lipide ,chose imposible de controle on croise les doigts et en prie, ….

    Reply
  • bonjour
    j ai eu hysterctomie totale des ovaires uterus et lymphe node droit, j ai pas fais de chimio, je suis en regime , keto, arret total toute sortes de sucre viande Poulet , je mange bcq de vege cru et boire bca d eau alcalic mais ca 125 : 7.5 ,
    je me sens bien je travaille normal MAIS j ai commence a m inquite quand j ai vu l etude que les cellules cancereuse peut se nourit des lipide ,chose imposible de controle on croise les doigts et en prie, ….

    Reply
    • Bonsoir

      En lisant je me rends compte qu ‘en fait avec un cancer avancé tel que le mien cancer du colon stade 4,on ne peut pas manger grand chose!!!!!
      Pas de sucres dont les glucides
      Pas de graisses!!!!Ça c’est relativement nouveau
      On nous a venté l’alimentation cétogene !!!! Ce que je fais parce-que je me sens très en forme avec mais il y a un grand Mais… Le cancer ne se stabilise pas..voire dès une baisse des traitements chimio il repart de plus belle.Alors actuellement je diminue sérieusement les graisses animales pour plus de graisses végétales et beaucoup plus de légumes verts bio et souvent mangés crus.
      Que pouvez-vous conseiller pour bloquer la glutamine??
      J’aime manger, c est un plaisir alors supprimer tous les aliments !!!!!
      Le sucre, c est fait
      Le gras je réajuste
      Les protéines j’en prends en petite quantité.
      Si quelqu’un peut m’aider Merci
      Actuellement je prends le traitement métabolique du Dr Schwartz.
      Et je fais quelques essais sur moi car je n’ai rien à perdre.
      Voilà Bonne santé à vous tous surtout une santé retrouvée et Belle vie
      Cordialement
      Chantal

      Reply
  • bonjour
    j ai eu hysterctomie totale des ovaires uterus et lymphe node droit, j ai pas fais de chimio, je suis en regime , keto, arret total toute sortes de sucre viande Poulet , je mange bcq de vege cru et boire bca d eau alcalic mais ca 125 : 7.5 ,
    je me sens bien je travaille normal MAIS j ai commence a m inquite quand j ai vu l etude que les cellules cancereuse peut se nourit des lipide ,chose imposible de controle on croise les doigts et en prie, ….

    Reply
    • Bonsoir

      En lisant je me rends compte qu ‘en fait avec un cancer avancé tel que le mien cancer du colon stade 4,on ne peut pas manger grand chose!!!!!
      Pas de sucres dont les glucides
      Pas de graisses!!!!Ça c’est relativement nouveau
      On nous a venté l’alimentation cétogene !!!! Ce que je fais parce-que je me sens très en forme avec mais il y a un grand Mais… Le cancer ne se stabilise pas..voire dès une baisse des traitements chimio il repart de plus belle.Alors actuellement je diminue sérieusement les graisses animales pour plus de graisses végétales et beaucoup plus de légumes verts bio et souvent mangés crus.
      Que pouvez-vous conseiller pour bloquer la glutamine??
      J’aime manger, c est un plaisir alors supprimer tous les aliments !!!!!
      Le sucre, c est fait
      Le gras je réajuste
      Les protéines j’en prends en petite quantité.
      Si quelqu’un peut m’aider Merci
      Actuellement je prends le traitement métabolique du Dr Schwartz.
      Et je fais quelques essais sur moi car je n’ai rien à perdre.
      Voilà Bonne santé à vous tous surtout une santé retrouvée et Belle vie
      Cordialement
      Chantal

      Reply
      • L'équipe Santé sur le Net says:

        Bonjour,
        La meilleure option est de suivre les conseils d’un médecin nutritionniste, qui saura adapter au mieux votre régime alimentaire à votre état de santé. Le plus souvent, on peut manger de tout, à condition de respecter un certain équilibre.
        Bonne journée.
        L’équipe Santé sur le Net

        Reply
  • nan mais les nutritionniste faut pas me faire rire ils en savent pas beaucoup plus que nous , a tout lire on peut plus rien manger a part des legumes anti oxydant , bref quand le cancer arrive c’est le moral quil va surtout arriver a garder …
    sucer des feuilles de choux ou vivre aie aie quel programme peux réjouissant

    Reply
  • nan mais les nutritionniste faut pas me faire rire ils en savent pas beaucoup plus que nous , a tout lire on peut plus rien manger a part des legumes anti oxydant , bref quand le cancer arrive c’est le moral quil va surtout arriver a garder …
    sucer des feuilles de choux ou vivre aie aie quel programme peux réjouissant

    Reply
  • Bonjour tout le monde, je conseille aux cancéreux de jeter un œil sur les vidéos de Guy Tannenbaum qui est guéri d’un cancer de la prostate, phase TERMINALE, avec métastases aux os, et ailleurs. C’est vraiment quelque chose de très prometteur.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre témoignage qui redonne de l’espoir.
      Les autres lecteurs seront ravis de lire vos conseils.
      Bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *