Du collagène capable de réparer les vaisseaux sanguins

Mar 7, 2020 par

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité dans le monde, occasionnant chaque année plus de 17 millions de décès selon l’Organisation Mondiale de la Santé. La réparation des vaisseaux sanguins endommagés lors des accidents cardiovasculaires représente un aspect crucial de la prise en charge. Récemment des chercheurs français ont développé une innovation technologique déterminante, des « textiles » humains à partir de collagène.

collagène-vaisseaux-sanguins

Accident cardiovasculaire et lésions des vaisseaux sanguins

Après un accident cardiovasculaire, la réparation des vaisseaux sanguins endommagés constitue un aspect capital pour la récupération et la guérison du patient. Des chercheurs français, spécialisés dans la matrice extracellulaire humaine, se sont lancés dans un programme de recherche très ambitieux, être capable de remplacer les vaisseaux sanguins lésés par de nouveaux vaisseaux sanguins.

Leur objectif était de développer des « textiles » humains, à partir du collagène, présent dans la matrice extérieure des cellules humaines, qui constitue le support structurel de presque toutes les cellules de l’organisme. Ils ont récemment publié leurs conclusions dans la revue scientifique Acta Biomaterialia.

Des films de matrice extracellulaire riches en collagène

Pour parvenir à cette innovation sans précédent, les chercheurs ont cultivé en laboratoire des cellules humaines, pour obtenir des dépôts de matrice extracellulaire, riche en collagène. Ces dépôts étaient très fins, mais aussi particulièrement solides. Les chercheurs ont alors imaginé que ces dépôts peuvent être utilisés pour élaborer des biomatériaux capables de réparer les vaisseaux sanguins endommagés.

À savoir ! Le collagène est une protéine structurale, qui constitue l’échafaudage mécanique de la matrice extracellulaire qui entoure les cellules humaines. Cette protéine contribue à conférer aux tissus humains une résistance mécanique à l’étirement

Par la suite, les chercheurs ont découpé les feuillets de matrice extracellulaire obtenus pour former des fils, qui peuvent ensuite être :

  • Tissés ;
  • Tricotés ;
  • Tressés.

Ces fils servent ainsi de matériaux pour constituer un « textile » humain.

Des essais en cours avant d’éventuels essais cliniques chez l’homme

En assemblant ces fils de manière organisée, les chercheurs peuvent ainsi concevoir un matériel entièrement biologique, qui pourrait être utilisé pour réparer les vaisseaux sanguins endommagés après un accident cardiovasculaire. Ce type de « textile » humain serait normalement très bien toléré par les patients, car le collagène est identique d’une personne à l’autre et le matériau obtenu ne comprend aucun composant non biologique.

Les chercheurs continuent leurs travaux pour améliorer leurs techniques de production de la matrice extracellulaire. Ils devraient rapidement passer aux essais sur les animaux. Si ces essais sont concluants, des essais cliniques chez l’homme pourraient suivre dans les prochaines années. Une potentielle révolution pour la chirurgie vasculaire !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Des textiles humains pour réparer les vaisseaux sanguins. Communiqué de Presse. INSERM. Consulté le 28 février 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.