Covid-19 : temps doublé devant les écrans chez les 10-14 ans

Actualités Addiction Autres maux (enfants) Coronavirus (COVID-19)

Rédigé par Estelle B. et publié le 24 novembre 2021

Une récente enquête menée par l’institut de sondage GECE pour un site internet a révélé que 93 % des enfants de moins de 13 ans sont régulièrement exposés aux écrans. Ce chiffre a-t-il été affecté par la crise actuelle liée à la Covid-19 ? Une autre étude, publiée ce mois-ci dans la revue scientifique JAMA Network, suggère un doublement du temps d’exposition des adolescents aux écrans chez les 10-14 ans depuis le début de l’épidémie, et ce phénomène semble persister malgré la levée des confinements et mesures de restriction sanitaires.

exposition des adolescents aux écrans

Covid-19 et exposition des adolescents aux écrans

Les messages de prévention santé ne cessent de le répéter. Le développement de l’enfant et de l’adolescent peut être compromis par une exposition trop importante et trop fréquente aux écrans, qu’il s’agisse d’ordinateurs, de tablettes, de télévisions ou encore de smartphones. Selon une récente enquête française, 96 % des enfants seraient régulièrement exposés dès l’âge de 6 ans. Or l’exposition aux écrans n’est pas anodine, avec des conséquences possibles notamment sur :

  • Le développement cérébral de l’enfant ;
  • La création et le maintien du lien social ;
  • L’évolution du poids corporel, avec augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) ;
  • L’attention en classe et donc la réussite scolaire ;
  • La quantité et la qualité du sommeil.

Alors que les écrans font désormais partie du quotidien de tous les Français, difficile de supprimer toute exposition pour les enfants. Depuis l’hiver 2020, la vie quotidienne a été profondément bouleversée par l’épidémie de la Covid-19, suite aux confinements successifs et différentes mesures de restriction. Comment cette crise sanitaire sans précédent a-t-elle marqué ce phénomène de dépendance aux écrans des enfants et adolescents ?

Lire aussiLa corpulence des adolescentes détermine leur santé osseuse

Un tiers de la journée passée devant un écran !

Récemment, des scientifiques ont apporté des réponses à cette question dans une étude publiée dans la revue JAMA Network. Et les résultats présentés sont préoccupants. En effet, selon ces travaux, le temps d’exposition aux écrans chez les adolescents de 10 à 14 ans aurait doublé depuis le début de la pandémie. La durée d’exposition atteindrait en moyenne jusqu’à 8 heures par jour, d’après les données autodéclarées des jeunes américains sujets de l’étude (5412 adolescents, essentiellement âgés entre 12 et 13 ans, indépendamment du sexe). Sans compter que cette durée d’exposition exclut les heures consacrées au travail scolaire. Ces mêmes adolescents interrogés passaient en moyenne 3,8 h/j sur un écran avant la pandémie.

Plusieurs facteurs en cause :

  • Les confinements, limitant les sorties et les activités sportives ;
  • L’école à distance justifiant l’usage des écrans ;
  • La distanciation sociale et donc le recours massif aux réseaux sociaux et jeux vidéo en ligne.

Plus inquiétant encore, la levée progressive des confinements et des mesures de restriction n’aurait pas permis une régression de la durée d’exposition. Celle-ci n’aurait donc pas diminué avec le retour à la vie normale. La dépendance aux écrans est marquée pour de nombreux aspects de la vie des adolescents : divertissements, loisirs, socialisation, apprentissages scolaires etc.

Enfin, toujours dans cette étude, une moins bonne santé mentale et un stress plus important perçu étaient associés à une durée d’exposition prolongée aux écrans. Même si les conséquences précises de l’exposition aux écrans ne sont pas toujours démontrées scientifiquement, une telle durée d’exposition peut faire craindre des conséquences sur la socialisation, l’éducation et le développement de l’adolescent, pouvant impacter sa santé mentale à court, moyen et long termes.

Lire aussiExposition des enfants aux écrans : quelles limites ?

Redonner du temps aux activités extérieures et sociales

Si un adolescent nécessite 8 à 10 heures de sommeil pour assurer sa santé et son développement, le fait de passer 8 heures devant un écran ne lui laisse plus que 6 à 8 heures pour les activités sportives, la vie en famille ou entre amis ou encore les sorties. Les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique en matière d’exposition aux écrans des enfants apparaissent donc plus que jamais primordiales :

  • Proscrire autant que possible les écrans avant l’âge de 3 ans ;
  • Proscrire les écrans 3D avant l’âge de 5 ans ;
  • Proscrire les écrans dans la chambre des enfants ;
  • Eviter la télévision dans l’heure qui précède le coucher de l’enfant ;
  • Adapter l’exposition aux écrans à l’âge de l’enfant ;
  • Equilibrer le temps passé devant les écrans avec le temps passé à d’autres activités ;
  • Surveiller les signes révélateurs d’une surexposition aux écrans.

Ces mesures sont indispensables pour contrecarrer la surconsommation et la dépendance aux écrans favorisées dans le contexte de la pandémie.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Les dangers de l’exposition aux écrans et les effets Covid-19. pediatre-online.fr. Consulté le 24 novembre 2021.
– Screen Time Use Among US Adolescents During the COVID-19 Pandemic. Findings From the Adolescent Brain Cognitive Development (ABCD) Study. jamanetwork.com. Consulté le 24 novembre 2021.
– Enfants et écrans : utilisation des écrans chez les moins de 13 ans. faireparterie.fr. Consulté le 24 novembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.