Agir pour l’environnement : 2/3 des dentifrices contiennent du dioxyde de titane, une substance potentiellement cancérigène

Apr 5, 2019 par

Le dioxyde de titane (Ti02), un additif alimentaire susceptible d’être présent sous forme de nanoparticules, va être interdit dans l’alimentation en raison des dangers qu’il présente pour la santé. Or ce même additif est utilisé dans d’autres produits, notamment les dentifrices et les médicaments. Le dentifrice est un produit incontournable pour maintenir une hygiène bucco-dentaire. Tout le monde est concerné, que ce soit enfant ou adulte. Selon une enquête alarmante de l’association « Agir pour l’environnement », ⅔ des dentifrices vendus en France contiennent du dioxyde de titane.

dentifrice-cancerigène

Une enquête magasin : évaluer le nombre de références de dentifrices contenant du dioxyde de titane

L’association Agir pour l’environnement dénonce, dans une enquête doublée d’une étude avec un laboratoire, la présence de dioxyde de titane dans de nombreux dentifrices. Cette substance sera pourtant bientôt interdite dans l’alimentation. Pour réaliser cette étude, l’association a étudié 408 dentifrices dont 59 pour enfants, vendus en grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies et magasins bio.

D’après l’enquête :

  • 2/3 des dentifrices (271/408) contiendraient du dioxyde de titane ;
  • 1 dentifrice pour enfants sur 2 en contiendrait ;

Aucun des 271 dentifrices ne précise sur son emballage si le Ti02 présent est à l’état nanoparticulaire. Or, le règlement européen sur les cosmétiques rend obligatoire la mention “nano” sur les emballages des produits si les particules de TiO2 font moins de 100 nm, une taille qui facilite leur pénétration dans l’organisme. Ces nanoparticules sont suspectées d’être cancérigènes.

Des nanoparticules dans le dentifrice Signal Kids pour enfants

Le dentifrice Signal Kids est destiné à tous les enfants entre 2 et 6 ans. L’association a analysé en laboratoire le caractère nano du dioxyde de titane du dentifrice pour enfant Signal Kids, la marque la plus vendue en France. Les résultats suggèrent que 47% du dioxyde de titane est présent sous forme de nanoparticules. En infraction à la réglementation, la mention « nano » ne figure pas sur l’emballage mais seulement le code CI 77891.

« Il serait incohérent de tolérer le dioxyde de titane dans les dentifrices alors qu’on l’interdit dans l’alimentationNous sommes fortement exposés à cette substance, parce que nous l’ingérons en partie, surtout les enfants, et parce qu’elle est en contact quotidien avec notre bouche, muqueuse fragile et perméable. », déclare Magali Ringoot, responsable de la campagne sur les nanomatériaux à Agir pour l’Environnement.

Alexana, A., Journaliste Scientifique

– Rapport d’enquête sur la présence de dioxyde de titane dans les dentifrices. Agir pour l’environnement. Consulté le 3 Avril 2019.
Alexana Aloysius
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.