Le dépistage de l’hépatite B par un test rapide

Jul 27, 2016 par

hépatite-B-test-rapide-diagnostic-depistage

Alors qu’environ 2 milliards de personnes seraient infectées par le virus de l’hépatite B dans le monde, la Haute Autorité de Santé (HAS) a récemment publié un communiqué  à propos des tests rapides d’orientation diagnostique dans la stratégie de dépistage de l’hépatite B. Rappelons qu’en France, 55% des personnes atteintes d’hépatite B ignoreraient  qu’elles sont infectées.

De l’infection aux complications

Le virus de l’hépatite B (VHB), extrêmement contagieux, est transmis par le sang et les autres liquides biologiques (salive, sperme, sécrétions vaginales). Une fois présent dans le sang, le VHB peut entraîner une hépatite aiguë un à six mois après l’infection, qui peut être asymptomatique (c’est-à-dire sans symptôme) ou symptomatique avec de la fièvre, des nausées et vomissements, des urines foncées et des selles blanchâtres.

A savoir ! Chez 1% des patients, l’hépatite peut être fulminante : cette forme détruit très rapidement le foie et met en jeu le pronostic vital en l’espace de quelques jours. Les patients atteints nécessitent alors une transplantation hépatique en urgence.

A la suite d’une hépatite aiguë, environ 90% des patients se débarrassent du virus. Ils sont alors de nouveau « sains ». Mais les 10% restant seront contaminés à vie et développeront une hépatite chronique, qui pourra mener à des cirrhoses et à des cancers du foie.

A savoir ! En France, 3.2 millions de personnes auraient déjà été en contact avec le VHB et  280.000 d’entre eux ont déclaré par la suite une forme chronique.

Des TROD pour l’hépatite B

Le dépistage classique de l’hépatite B consiste en une prise de sang visant la détection de trois facteurs : l’antigène HBs, l’anticorps anti-HBs et l’anticorps anti-HBc. Devant les nombreux cas d’hépatites aiguës asymptomatiques et pour limiter les évolutions en hépatite chronique, le dépistage de ce virus est une priorité en matière de santé publique. Ainsi, la HAS a publié en cette fin de mois de juillet un rapport recommandant l’utilisation des TROD (Tests Rapides d’Orientation Diagnostique) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite B.

La praticité de ce test est qu’il ne nécessite qu’une simple goutte de sang pour établir un diagnostic. Cependant, il ne détecte que l’antigène HBs et non l’anticorps anti-HBs et l’anticorps anti-HBc : une confirmation sérologique est donc obligatoire en cas de séropositivité (présence de l’antigène HBs dans le sang).

Ainsi, si ce test ne substitue aucunement un dépistage biologique par prise de sang, il reste un réel avantage pour faciliter la prise en charge rapide des patients infectés par le virus de l’hépatite B, de manière à limiter les complications.

A savoir ! Le vaccin de l’hépatite B n’est pas obligatoire pour tout le monde en France mais est fortement conseillé. En revanche, ce vaccin est exigé pour tous les professionnels de santé mais également pour les personnes exerçant une activité qui les expose à des risques de contamination (comme les personnes travaillant dans un établissement de prévention).

La HAS déclare également vouloir développer une stratégie de dépistage combinée VIH/hépatites B et C pour les populations à risque.

Clémence R. Pharmacienne


Sources :

Place des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite B. HAS. Juillet 2016

Hépatite B. Dossier réalisé en collaboration avec Philippe Roingeard,  Directeur de recherche de l’unité Inserm  966-Université de Tours. Inserm. Novembre 2014

Vidal Recos, 175 stratégies thérapeutiques. Hépatite B. Edition 2014

Questions-réponses sur la vaccination contre l’hépatite B. INPES. 2014

Clémence R.
Pharmacienne.
Passionnée par la neuropsychiatrie et la e-santé.
Aime l’univers de la musique et de la photographie.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.