Nouvel espoir pour les allergiques aux arachides

Sep 27, 2020 par

L’allergie aux arachides est l’allergie la plus courante en Europe avec près de 17 millions d’individus concernés. Un chiffre qui par ailleurs ne cesse d’augmenter au fil des années. Une récente étude publiée dans The Lancet affirme avoir trouver un moyen de réduire les symptômes liés à la réaction allergique. L’angoisse d’avaler par mégarde de l’arachide est-elle bientôt terminée ?

homme repoussant un bol de cacahuètes

17 millions de personnes concernées

L’arachide, plus connue sous le nom de cacahuète, est un aliment de la famille des légumineuses. On peut le trouver sous différentes formes dans l’alimentation : huile, pâte (beurre de cacahuète), farine (dans les plats cuisinés), poudre (curly), grillées, salées ou décortiqués pour l’apéritif.

L’allergie à l’arachide est plus fréquente chez l’enfant, mais existe également chez l’adulte où elle est généralement plus sévère. C’est l’allergie la plus fréquente chez les moins de 3 ans, la deuxième cause d’allergie alimentaire chez l’enfant et la première cause d’allergie mortelle.

Selon les patients, les réactions allergiques peuvent varier : certaines sont légères tandis que d’autres sont extrêmement sévères. Elle peut être immédiate après l’ingestion d’arachide, ou il faut parfois attendre quelques heures avant de voir se développer les premiers symptômes.

Dans les cas les plus graves, les patients peuvent faire un choc anaphylactique se traduisant par des troubles respiratoires et de la déglutition, un œdème du visage voire une perte de conscience. Sans prise en charge rapide, le décès peut survenir.

Un nouvel espoir

175 patients allergiques aux arachides et âgés de 4 à 17 ans ont participé à l’étude. Les patients ont été divisés en deux groupes. Le premier groupe prenait quotidiennement un placebo tandis que l’autre groupe était traité par des doses croissantes de protéines d’arachides. L’étude a duré 9 mois.

Les résultats ont finalement montré que près de 58% des volontaires ayant reçu des protéines d’arachides toléraient mieux l’ingestion d’arachide (3 à 4 cacahuètes) une fois l’étude terminée. Seuls 2% des patients ayant reçu le placebo pendant l’étude pouvaient tolérer cette même quantité.

Les scientifiques mettent cependant les patients en garde. Bien que les réactions allergiques puissent être réduites en cas d’ingestion accidentelle, les patients ne peuvent pas encore ingérer l’équivalent d’une cuillère de beurre de cacahuètes sans conséquence.

La prudence est de mise, d’autres études sont nécessaires. Ces premiers résultats représentent donc les prémices d’un traitement contre l’allergie aux arachides.

 

Charline D., Docteur en pharmacie

– Allergic to peanuts ? New treatment Research Offers Hope.Sciencetimes. Consulté le 14 septembre 2020.

Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.