Contraception : Quoi de neuf pour les moins de 26 ans ?

Actualités Contraception Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Deborah L. et publié le 17 février 2022

Jusqu’à présent, la gratuité de la contraception ne concernait que les jeunes filles mineures. Elle s’étend désormais depuis le 1er janvier 2022 à l’ensemble des femmes de moins de 26 ans. Santé sur le Net fait le point sur l’actualité.

gratuité de la contraception chez les jeunes de moins de 26 ans

La gratuité de la contraception étendue aux femmes de moins de 26 ans

Jusqu’à présent, la gratuité de la contraception ne concernait que les jeunes filles mineures. Mais le constat du recul de l’usage de la contraception, souvent pour des raisons financières, a motivé la décision d’étendre la gratuité de la contraception à une population plus large.

Depuis le 1er janvier 2022, elle s’étend donc à l’ensemble des femmes de moins de 26 ans. Toute femme de 12 à 25 ans peut ainsi bénéficier de la prise en charge par l’Assurance Maladie et sans avance de frais de différents types de contraception (pilules hormonales de 1re ou de 2e génération, implant contraceptif hormonal, dispositifs intra-utérins ou stérilets, diaphragmes, progestatifs injectables). On estime que 3 millions de jeunes femmes sont concernées par cette mesure.

À savoir ! Les préservatifs masculins et féminins, les crèmes spermicides, les patchs, les anneaux vaginaux et les pilules de 3e et 4e générations n’entrent pas dans le cadre de cette prise en charge.

Cette prise en charge couvre également les frais de différents types de consultations en lien avec la contraception :

  • Une première consultation avec un médecin ou une sage-femme pour parler de leur santé sexuelle, de la contraception et de la prévention des infections sexuellement transmissibles.
  • Une consultation de suivi lors de leur première année de contraception avec un médecin ou une sage-femme puis d’un suivi une fois par an.
  • Des examens ou des actes médicaux en lien avec la contraception.

Qu’en est-il des jeunes hommes et des personnes mineures ?

Les jeunes hommes de moins de 26 ans sont de leur côté éligibles à une première consultation médicale gratuite sur le thème de leur santé sexuelle, de la contraception et de la prévention des infections sexuellement transmissibles.

À savoir ! Il existe deux marques de préservatifs masculins, prises en charge à hauteur de 60 % par l’Assurance Maladie sur prescription d’un médecin ou d’une sage-femme : « Eden » et « Sortez couverts ! ».

Quant aux personnes mineures, elles ont le droit de bénéficier du secret  pendant tout leur parcours d’accès à la contraception. Nul besoin du consentement de leurs parents pour consulter un professionnel de santé qui gardera secrète leur identité. Quant aux actes réalisés, ils ne feront l’objet d’aucune transmission de relevés de remboursement de la part de l’Assurance Maladie.

Nul doute que ces nouvelles mesures permettront de faciliter l’accès des jeunes à l’information et de lutter de manière efficace contre le renoncement à la contraception.

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Contraception et consultation gratuite pour les moins de 26 ans : mode d’emploi. ameli.fr. Consulté le 15 février 2022.
– Contraception gratuite pour les femmes de moins de 26 ans depuis le 1er janvier 2022. service-public.fr. Consulté le 15 février 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.