Lille : première greffe d’un coeur toujours battant

Jun 6, 2019 par

Pour la première fois, en France, un coeur a été prélevé, transporté puis greffé alors qu’il était toujours en train de battre. Explications de cette technique de transport de greffon dont ont bénéficié deux patients grâce à l’équipe du Professeur André Vincentelli du Centre Hospitalier régional  Universitaire de Lille.

Un médecin tient un coeur dans les mains

Maintenir les battements et la perfusion grâce au boitier Organ Care System

La transplantation cardiaque, qui consiste à remplacer le cœur d’un patient malade par un cœur prélevé chez un donneur décédé, en état de mort encéphalique, est réalisée depuis 1967.

En France, 467 greffes de coeur ont été réalisées en 2017, mais le nombre de personnes sur liste d’attente ne cesse de croître.

Avant toutes transplantations, les chirurgiens doivent s’assurer que le coeur n’est pas lésé et qu’il fonctionne correctement, que le donneur et le receveur ont des groupes sanguins compatibles et une corpulence similaire.

Quand tous ces paramètres sont validés, le coeur est prélevé et une course contre la montre commence. Le coeur doit être greffé dans les deux à trois heures qui suivent. L’organe est transporté dans un liquide spécifique dont la température oscille entre 0°C et 4°C.

À savoir ! Dans les situations normales, le coeur à greffer est transporté dans un container stérile dans lequel il baigne dans un liquide physiologique. Le tout est entreposé dans de la glace. Le coeur survit dans ces conditions pendant seulement 4 heures, car les cellules cardiaques ne résistent pas à une privation d’oxygène

Grâce à un nouveau dispositif de transport de greffon nommé “coeur isolé perfusé”, et développé aux Etats-Unis par la société TransMedics, le coeur ne s’arrête jamais de battre entre son prélèvement et sa greffe.

” Nous avons utilisé une machine qui perfuse en sang oxygéné le cœur battant du donneur au cours de tout son transport. On laisse donc l’organe travailler comme s’il était toujours vivant “ précise le Pr Vincentelli.

Ce système permet donc de conserver un coeur qui bat, en autonomie, dans des conditions de température et d’oxygénation très proches de celles rencontrées dans l’organisme. De plus, le système s’adapte à tous les types de coeur puisqu’il est possible de régler la pression et le débit de sang grâce à une pompe.

Les avantages de cette conservation des battements ?

En plaçant le greffon cardiaque dans ce dispositif, les médecins peuvent évaluer sa qualité– en réalisant des prélèvements sanguins- tout au long du déplacement. Ceci permet de multiplier les chances d’obtenir une greffe réussie.

Autre bénéfice majeur de l’Organ Care System : le coeur peut être conservé jusqu’à 6 heures, soit 50 % de plus que lors d’un transport en glacière. Ainsi, la distance entre le donneur et le receveur peut être plus grande.

Les études cliniques ont également mis en avant que le patient greffé avec un coeur isolé et perfusé se rétablit plus rapidement de l’opération de transplantation comparativement à un greffon ayant été transporté dans une glacière sans perfusion.

Et les inconvénients ?

Aujourd’hui, la technique reste coûteuse et non remboursée. Actuellement, la machine est louée 30 000 euros par transplantation cardiaque. Pour ces deux patients du CHRU de Lille, le montant a été pris en charge par le Budget Programme Innovation (BPI). Six utilisations sont prévues dans l’année.

Avant que la technique se démocratise et soit prise en charge financièrement, le système va être évalué cliniquement via un protocole qui pourra durer jusqu’à deux années.

Une fois approuvé par les agences médicales américaines et européennes, l’Organ Care System permettra d’augmenter le nombre de greffes cardiaque, un atout crucial lorsque l’on sait que la France compte plus de deux receveurs sur liste d’attente pour un donneur.

Julie P., Journaliste scientifique

– Lille : première greffe d’un coeur qui ne s’est pas arrêté de battre. Science et Avenir. Consulté le 5 juin 2019.
– Pour la première fois en France, deux cœurs ont été greffés sans cesser de battre. Le quotidien du médecin. D.Coulomb. Consulté le 5 juin 2019.
– PVidéo Organ Care System Heart. Site de Transmedics. Consulté le 5 juin 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.